J’habite en bas de chez vous, Brigitte

A lire abslument, un livre très touchant, une belle leçon de vie, et un beau témoignage.

 Pour avoir eu le courage de quitter un homme qui la battait, elle se retrouve à la rue. Elle y restera 2 ans. Au milieu de tous ceux et toutes celles que l’on appelle les SDF. Un microcosme difficile et trop souvent peu connu de ceux qui passent devant eux sans les voir, sans chercher à savoir, ni à comprendre. Un petit monde avec ses règles et ses codes, ou chacun s’épie et se méfie des autres. La rue est violente, il faut lutter contre le froid, contre la faim, contre la saleté, contre les ravages de l’alcool et de la drogue. Brigitte y parle aussi des difficultés de se faire entendre par les services sociaux. Lassés de recevoir tant de monde, devant la faiblesse des moyens mis en œuvre, et sans bien chercher à comprendre le pourquoi de chacun, parfois ils deviennent fatalistes.

Avec un autre SDF, ils forment un drôle de couple ; ils sont tour à tour rejetés ou aidés. Ils croisent des travailleurs sociaux, des policiers formidables, d’autres cruels, et bien sûr d’autres SDF, bons ou mauvais.

Dans ce monde opaque, il existe des îlots de paix, des regards chaleureux et, aussi des instants de pur bonheur. Dans son parcours, Brigitte trouvera une oreille attentive et patiente dans un service social, une aide qui la conduira à comprendre qu’elle mérite de s’en sortir et, que cela reste possible pour celui qui accepte d’y croire malgré les préjugés des uns et, le sentiment de n’être plus rien qu’une clocharde.

Aujourd’hui Brigitte habite dans un petit studio à loyer aidé par une organisation caritative. Elle travaille comme garde d’enfants pour un couple aisé, elle a renoué avec sa vie.

À 45 ans, son rêve est toujours là. Femme SDF a été écrit avec la collaboration de Véronique Mougin (photo ci-contre), journaliste à Femmes actuelles, L’Express et Psychologies Magazine.

À propos de Jérôme Cayla

Chroniqueur litteraire, lecteur et directeur de collection dans l’édition, auteur de deux romans : Mathilde et Trois roses blanches.

Je travaille habituellement avec les services presse des éditions :
In Octavo, Laura Mare, des Presses de la cité, du Moteur, JC Lattès, du Rocher, Luce Wilquin, Quadrature, Jigal, First, Elysad, Fleuve Noir, Lunatik, Volpiliere, PLE, T&A (Terre d’Auteur) , du Préau, Stéphane Millon, Borborygmes, glyphe, Edition KERO, etc.

Me contacter par le formulaire de contact pour livre en services de presse.

Ce contenu a été publié dans Biographie, Livres, Romans contemporains, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.