Le parfum d’Adam de Jean-Christophe Rufin

 À noter que Jean-Christophe Rufin a été nommé ambassadeur de France au Sénégal depuis août 2007. Il a beaucoup travaillé dans la médecine et dans l’humanitaire.

Le Parfum d’Adam commence avec Juliette, une jeune écologiste française, qui va saccager un laboratoire de recherche et libérer des animaux. Mais ceci n’est en fait qu’une vitrine cachant un complot bien plus important et bien plus dévastateur… Ce sont Paul et Kerry, deux anciens agents de la CIA, qui vont devoir enquêter sur cette affaire à la demande de l’agence de renseignements privée Providence, composée de transfuge de la grande maison. Cela va les conduire au cœur du mouvement de l’écologie profonde et radicale.

Ces extrémistes veulent limiter le nombre des naissances, pour mieux pouvoir répartir les ressources de

la planète. Comme

les pauvres sont plus prolifiques que les riches, c’est sur eux que pèse

la menace. Un

petit groupe d’ammis font réussir à se fédérer et recueillir les fonds nécessaires pour ce projet planétaire. Le choléra va être génétiquement modifié en laboratoire dans ce but, afin de résister aux traitements connus. Un livre rondement mené, qui ne manque pas de crédibilité. Et si quelqu’un tentait cette idée folle..?

Le FBI l’affirme, l’écologie radicale est une source de terrorisme à ne pas négliger : “Beaucoup de militants des droits des animaux et d’écologistes extrémistes sont des universitaires idéalistes et impatients, qui sont frustrés par la lenteur apparente des progrès des groupes modérés et qui tentent de parvenir plus rapidement à leurs fins par l’action directe.” Cette citation, issue des services de sécurité canadiens, montre à quel point la “menace” est globale.






<” roman »>

À propos de Jérôme Cayla

Chroniqueur litteraire, lecteur et directeur de collection dans l’édition, auteur de deux romans : Mathilde et Trois roses blanches.

Je travaille habituellement avec les services presse des éditions :
In Octavo, Laura Mare, des Presses de la cité, du Moteur, JC Lattès, du Rocher, Luce Wilquin, Quadrature, Jigal, First, Elysad, Fleuve Noir, Lunatik, Volpiliere, PLE, T&A (Terre d’Auteur) , du Préau, Stéphane Millon, Borborygmes, glyphe, Edition KERO, etc.

Me contacter par le formulaire de contact pour livre en services de presse.

Ce contenu a été publié dans Critiques littéraires, Livres, Romans contemporains, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Le parfum d’Adam de Jean-Christophe Rufin

  1. … à noter qu’il est aussi, depuis peu, ambassadeur de la langue française en habit vert… puisqu’il vient d’intégrer l’Académie française.

Les commentaires sont fermés.