Emmener le lecteur avec soi…

cropped-Logo-Goliath

Dans les romans que je lis, certains points de détail m’impressionnent vraiment.

Lorsque l’on écrit, il n’est pas toujours aisé de savoir jusqu’où on peut aller, où ce trouve la limite de l’inconcevable, si l’on ne se situe pas dans la science fiction totale.

Là, réside l’art de l’écrivain qui par la force des mots parvient à faire passer des vessies pour des lanternes, comme d’une évidence. Au moins ceux-là réussissent-ils à transporter le lecteur dans leurs mondes imaginaires. Il est vrai aussi qu’ils sont faiseurs de best-seller…

Lorsque l’auteur parvient à faire passer l’impossible pour crédible, à tel point que je suis forcé de revenir en arrière pour voir de quelle manière il a procédé, je suis comblé.

Dan Brown, dans son Da Vinci code faisait sauter d’un hélicoptère, sans parachute, son héro qui arrivait au sol indemne. Mickaël Chrichton dans « Prisonniers du temps » mélange la technologie de l’IRM et de La PET-CT (appareils d’imagerie médicale de pointe, mais M. Chrichton n’est-il pas médecin ?), mais encore la physique cantique et les « vers » (sans les avoir cités pour autant), ou mini trous noir (Pont Einstein-Rosen) récemment découvert sur terre (dont on parle peu pour ne pas affoler les populations) , pour remonter dans le passé sous forme d’univers parallèles, où les temps coexisteraient. Jusqu’au langage médiéval qu’il parvient à faire passer, bien que partiellement inventé, ou modifié pour que le lecteur moderne s’y retrouve. Même le paradoxe temporel fait son apparition dans ce voyage au temps jadis, « retour vers le futur » a peut-être influencé l’auteur !

À propos de Jérôme Cayla

Chroniqueur litteraire, lecteur et directeur de collection dans l’édition, auteur de deux romans : Mathilde et Trois roses blanches.

Je travaille habituellement avec les services presse des éditions :
In Octavo, Laura Mare, des Presses de la cité, du Moteur, JC Lattès, du Rocher, Luce Wilquin, Quadrature, Jigal, First, Elysad, Fleuve Noir, Lunatik, Volpiliere, PLE, T&A (Terre d’Auteur) , du Préau, Stéphane Millon, Borborygmes, glyphe, Edition KERO, etc.

Me contacter par le formulaire de contact pour livre en services de presse.

Ce contenu a été publié dans Se faire éditer !..., avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.