Les livres d’Eva Lunaba forment un tout en trois volets

 

A l’époque de la communication à outrance, jamais on ne s’est si peu parlé.

L’amour est un sentiment que chacun rechercher passionnément, c’est le moteur du monde.

Aujourd’hui, c’est plus d’un auteur dont je souhaitais vous parler, parce que son travail s’intègre dans une suite, une série en trois volets indépendants mais se faisant mutuellement écho. Je voulais traiter séparément ces trois histoires ; je ne suis pas parvenu à les séparer ; quoi que je dise de chacun d’eux, cet article les représente tous, je le conserve donc pour l’ensemble…

ils forment un tout indissociable et il est presque dommage de ne pas les avoir mises sur un même volume. Le lecteur devra prendre les trois pour bien saisir la force et la fragilité du cœur.

La relation amoureuse est une horlogerie délicate qui base ses fondations sur la séduction, sans laquelle nul ne serait visible. Art difficile en soi, qui demande de se découvrir sans cesse de nouvelles ressources, de se faire rouage indispensable au bonheur convoité.

Nombre de personnes savent jouer la première partition de cet opéra, mais lors du second acte, l’élan se brise sur l’écueil de l’habitude. Chacun se rend alors compte que s’il n’est pas porté par un souffle d’espoir, il ne reste plus que les défauts de l’autre en face de lui. Le couple se vit mal, mais dure sur la lancée de l’habitude ; on se rassure derrière des occupations en solitaire.

S’employer à se suffire devient un moteur qui mène vers un accomplissement non partagé, qui pourtant demanderait une complicité. La perversité du système conduit à force de chercher une collaboration, à trouver une forme de communion. Un partage qui peut survenir par n’importe quel moyen, mais lorsqu’il s’agit de mots écrits, devient une arme redoutable, ce fait harmonie décisive… Par le verbe vient le doute, et par le doute la solution, le poison est dans le fruit !

Instant sublime et beau qu’afin de chérir encore un temps pousse à briser le meilleur des compromis d’un couple.

Les rapports du couple sont ici passés à la loupe, aves les soubresauts et les bonheurs qui font et défont les unions les plus solides…

Eva Lunaba sur La liseuse

« Allô ! Ou Les Maux d’amour »  est le premier opus, « Tant que c’est toi » second numéro et « Intime évidence » le dernier, un ensemble de trois livrets dont il est ici question ; ils sont une vue d’ensemble de la recherche de l’autre, de la relation amoureuse telle qu’elle est devenue aujourd’hui, à l’heure de l’hyper-communication, où jamais il a été si difficile de se rencontrer …

Source : http://www.evalunaba.com/

Bannière   Image Cliquable

Allô ou les maux d’amour (http://www.evalunaba.com/)
Eva Lunaba © 2003 – Editions Le Manuscrit*
NºISBN : 2-7481-2722-6

4EME DECOUVERTURE
« Duo sclér
osé, Sanna et Eliott… plus qu’une adresse en commun. Cette fois-ci elle doit le quitter ! S’enfuir à tâtons dans la nuit, sans se retourner… Elle n’a plus le choix, sans « filet », elle ne peut plus continuer à lui mentir. Comme un poison indécelable mais fatal, sa pathologie se retourne contre elle. De manipulatrice instinctive, elle se sent devenir proie. Pour la première fois, Sanna a peur. Peur de se perdre. On peut mourir d’étouffement, de non-être, de faux-semblants, elle veut vivre asphyxiée d’amour, être libre, aimer pour de beau. Muée par une force intérieure puissante et enivrante, elle partira. Rêve ou réalité, elle ne le sait pas elle-même, mais un autre l’attend. »

PALMARES
* Auteur à suivre
* Manuscrit adaptable au cinéma
* Exclus
ivité MagPress

 

 Bannière Image Cliquable

Intime évidence (http://www.evalunaba.com/)
Eva Lunaba © 2004 – Editions Le Manuscrit*
NºISBN : 2-7481-3642-X

4EME DE COUVERTURE
«  »De cette liaison, leurs amis ne connaissent que l’essentiel, deux comètes qui se sont percutées un soir d’insomnie… sur l’autoroute du net… en plein phares ils se sont reconnus… Astres aimants ils n’ont même pas eu peur… Des nuits enchantées à se déshabiller l’âme sous le regard complice de leur webcam.Des journées sans fin à se rhabiller par peur de prendre froid. C’est tragique, bouleversant, Lucas une lumière évanescente, Hani son port d’attache, son Mas, un hymne immortel, l’amour au-delà des yeux, l’amour au-delà des cieux, parce que c’était lui, parce que c’était elle… Se savoir aimée, aide à surmonter bien des choses, et même le pire… Cette Intime évidence. »

PALMARES
* Coup de coeur Fnac Montpellier
* Exclusivité MagPress

 Bannière Image Cliquable

Tant que c’est toi (http://www.evalunaba.com/)
Eva Lunaba © 2007 – Editions Le Manuscrit*
Genre : Nouvelle
Public(s) : tous publics
73 pages
N°ISBN : 978-2-304-00580-6

Jeune bibliothécaire, Maylis découvre dans une chambre d’hôtel un ouvrage oublié. En quête de son propriétaire, elle reconnaîtra son Autre dans les pleins et déliés d’une correspondance amoureuse. Une liaison épistolaire au parfum sulfureux des amants du XIXe siècle, George Sand et Alfred de Musset.

Eva Lunabaest une jeune femme de cœur qui met un entrain peu courant pour tenter de faire vivre son travail d’écriture, qui de plus est de bonne facture. Au travers de ses livres, c’est la vie de chacun de nous dont elle dessine les traits, plus ou moins vifs selon les personnes, mais afin que tous s’y retrouvent. Elle sait trouver les mots et la poésie pour démonter la manière dont les sentiments peuvent évoluer avec le temps pourvu que l’on ne veille pas à leurs conserver une sorte de rougeoiement.

.

 

* Le manuscrit.com est un éditeur contre lequel j’ai quelques reproches dont je discuterai les méthodes une autre fois. Le dialogue avec son responsable n’étant pas encore rompu.

 

À propos de Jérôme Cayla

Chroniqueur litteraire, lecteur et directeur de collection dans l’édition, auteur de deux romans : Mathilde et Trois roses blanches.

Je travaille habituellement avec les services presse des éditions :
In Octavo, Laura Mare, des Presses de la cité, du Moteur, JC Lattès, du Rocher, Luce Wilquin, Quadrature, Jigal, First, Elysad, Fleuve Noir, Lunatik, Volpiliere, PLE, T&A (Terre d’Auteur) , du Préau, Stéphane Millon, Borborygmes, glyphe, Edition KERO, etc.

Me contacter par le formulaire de contact pour livre en services de presse.

Ce contenu a été publié dans Livres, Romans contemporains, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.