La dernière concubine, de Lesley Downer

Au XIX ème siècle,
dans un Japon au seuil de la guerre civile, Sachi, jeune paysanne à peau très
blanche, se cache du cortège officiel des palanquins qui traverse son village.
Curieuse, elle lève la tête, au mépris de toutes les convenances, afin de voir
ce qu’il est interdit de regarder. Son regard croise celui d’une suivante,
aussi fine et blanche qu’elle-même.

Sachi est demandée
à ses parents pour suivre ces nobles chaises à porteurs, jusqu’au palais du
shogun. Très rapidement, elle passe de l’anonymat de sa condition, au statut
très envié de favorite, première concubine du seigneur. Lorsque la rébellion
des peuples du sud commence à gronder, le régent part défendre son autorité ;
sa mort scellera le destin des femmes qui le servaient. Elles deviennent toutes
les recluses d’un château fort convoité par les récalcitrants au pouvoir qui
peine à se rétablir. L’empereur, par faiblesse et par facilité peut-être,
cédera au sud la gestion du pays, avec l’appui des armes anglaises, déclenchant
une guerre féroce contre les partisans du défunt shogun.

Les sabres de samouraï contre les canons de sa majesté !

Cette lutte sans pitié plonge le lecteur dans un japon qui découvre le monde moderne et la roue,
en même temps que les armes à feu, au XIX ème siècle. Un tournant qui marque la
fin d’une époque, d’une bonne partie de ses coutumes ancestrales : l’éveil
d’une nation…

Un roman captivant qui peint admirablement de mode de vie de cet état il y a seulement 150
ans ! Un regard sur une autre façon de voir la vie et de percevoir l’univers qui nous entoure.

A tout point de vue un grand moment de lecture …

À propos de Jérôme Cayla

Chroniqueur litteraire, lecteur et directeur de collection dans l’édition, auteur de deux romans : Mathilde et Trois roses blanches.

Je travaille habituellement avec les services presse des éditions :
In Octavo, Laura Mare, des Presses de la cité, du Moteur, JC Lattès, du Rocher, Luce Wilquin, Quadrature, Jigal, First, Elysad, Fleuve Noir, Lunatik, Volpiliere, PLE, T&A (Terre d’Auteur) , du Préau, Stéphane Millon, Borborygmes, glyphe, Edition KERO, etc.

Me contacter par le formulaire de contact pour livre en services de presse.

Ce contenu a été publié dans Critiques littéraires, Livres, Romans contemporains, Romans historiques, Voyages, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.