Lignes de vie, de Samantha Bailly

Bannière

 

Il n’y a rien que je n’aime moins que les romans épistolaires, mais là, je suis tombé dedans… Il m’a pris, tenu et emmené dans son sillage.

Ce livre prenant nous fait découvrir un monde étrange, où rien ne se serait passé si un pli personnel n’avait été mis dans une boîte aux lettres. Surprenante rencontre des mots qui se croisent, se tissent et se délient au fil du temps. Un jeu risqué, permettant à chacun de se dévoiler, de se mieux connaître, tout en apparaissant nu devant l’autre ; l’éloignement postal absorbant la pudeur face à l’inconnu, les correspondanciers ne cherchent pas de fuite. Le temps jouant son rôle, alourdira le sens des mots, ajoutera de la complexité aux phrases, fera fleurir un nouveau regard sur le sens de leurs vies. Chaque lettre est un élan vers l’autre, un cri poussé dans la brume dont tout deux espèrent vivement un écho.

D’abord, c’est un genre que je n’aime pas car il me place en situation de voyeur. Fallait-il donc qu’il soit admirablement écrit pour que je m’y attache, malgré mes réticences. Un livre à découvrir absolument…

Présentation de l’éditeur : http://www.editionsvolpiliere.com/boutique/romans/23-lignes-de-vie.html

Gabrielle et Antoine n auraient jamais dû se rencontrer et pourtant… une simple lettre anonyme va faire basculer leur destin. Le hasard ? La chance ? Tous deux vont découvrir ce que le mot confidence veut réellement dire. Peut-on s attacher à un être juste au travers de mots, peut-on changer son chemin pour un inconnu ? Nous avons tous besoin d une épaule réconfortante, aimante, mais a-t-on conscience de ce que cela implique ? De nos jours on communique essentiellement par mails, par SMS… Dans ce livre, on redécouvre le plaisir de la correspondance manuscrite, de l ambiguïté. La peur de se dévoiler, d oser se rencontrer pour de vrai.

Biographie de l’auteur

Dès la terminale, Samantha Bailly commence à faire parler d’elle en se retrouvant en finale régionale du concours de Plaidoirie pour les Droits de l’Homme 2005, organisé par Amnesty International, pendant laquelle elle défend la cause de la Biélorussie. Puis elle obtient le Prix Alain 2006, prix lycéen national de philosophie. Elle voit la même année ses premiers textes (nouvelles et poèmes) publiés. Actuellement en Master de Lettres Modernes à l’université de Caen, son mémoire traite des genres de l’imaginaire. Bibliographie : Romans : Lignes de vies, roman épistolaire (parution 1er mai 2010), éditions Volpilière. La Chute des Étoiles, Au-delà de l’Oraison tome II (à paraître en mars 2010), éditions Mille Saisons. La Langue du silence, Au-delà de l’Oraison tome I (2009), éditions Mille Saisons.

Détails sur le produit

  • Broché: 114 pages
  • Editeur : Volpilière (1 mai 2010)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2917898224
  • ISBN-13: 978-2917898222

Bannière

À propos de Jérôme Cayla

Chroniqueur litteraire, lecteur et directeur de collection dans l’édition, auteur de deux romans : Mathilde et Trois roses blanches.

Je travaille habituellement avec les services presse des éditions :
In Octavo, Laura Mare, des Presses de la cité, du Moteur, JC Lattès, du Rocher, Luce Wilquin, Quadrature, Jigal, First, Elysad, Fleuve Noir, Lunatik, Volpiliere, PLE, T&A (Terre d’Auteur) , du Préau, Stéphane Millon, Borborygmes, glyphe, Edition KERO, etc.

Me contacter par le formulaire de contact pour livre en services de presse.

Ce contenu a été publié dans Critiques littéraires, Livres, Romans contemporains, Voyages, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.