Les roses de Tlemcen, de Marie-Claude Gay

Le dernier roman de Marie-Claude Gay plonge le lecteur dans l’univers de la colonisation de l’Algérie. L’époque est rude, le climat politique tendu, la faim et l’espoir d’un monde meilleur tenace…

Au travers une dizaine de paysans misérables émigrant de Sicile, suite à la pression d’une agriculture ingrate, on est baigné dans l’Afrique du nord des années 1850. Le pays peine à se pacifier, les colons cherchent à s’installer pour vivre enfin, et les confits sont nombreux entre les différentes cultures. Outre la religion, c’est aussi le mélange des habitudes de ces désespérés de toutes les nations, exclus du miracle européen frémissant, qui alimentent des rancœurs.

Se recentrant sur eux-mêmes, nos siciliens vont tâtonner avant de trouver où s’épanouir, passer de la mine de fer au rêve d’une concession agricole, gage de prospérité. Autre pays autre fléau, les sauterelles anéantiront la presque totalité des récoltes. Pendant ce temps, les ménages se brisent sur l’écueil de l’incompréhension de l’autre, où se renforcent à jamais. L’on se cherche et l’on se fuit, chacun en recherche de lui-même.

Même dans la misère la plus sombre peut naître une vie, une maladie, ou une mort atroce dans une échauffourée. Sur un chemin parsemé de tombes et de petits bonheurs chacun consolidera sa position, affirmera son caractère pour trouver une juste place. Les familles éclatées se reforment, s’étoffant ça et là quelques amitiés proches. C’est ainsi qu’une famille élargie fera naître la rose de Tlemcen, qui lui fera voir le jour après une longue période de brouillards incessants.

Ce roman, très fortement documenté, montre un visage de la colonisation telle que l’ont vécue bien les immigrés de cette époque. Foncièrement humain et sans apporté de jugement sur l’époque, c’est sans fard que Marie-Claude Gay nous parle d’une Algérie qui la vit naître hier.

Sortie de ce livre en librairie pour le 21 octobre 2010.

41659_1195742540_6200_n 
Détails sur le produit

  • Broché
  • Editeur : Presses de la Cité (21 octobre 2010)
  • Langue : Français
  • Prix21 Euros
  • ISBN-10: 2258083524
  • ISBN-13: 978-2258083523

 

À propos de Jérôme Cayla

Chroniqueur litteraire, lecteur et directeur de collection dans l'édition, auteur de deux romans : Mathilde et Trois roses blanches. Je travaille habituellement avec les services presse des éditions : In Octavo, Laura Mare, des Presses de la cité, du Moteur, JC Lattès, du Rocher, Luce Wilquin, Quadrature, Jigal, First, Elysad, Fleuve Noir, Lunatik, Volpiliere, PLE, T&A (Terre d'Auteur) , du Préau, Stéphane Millon, Borborygmes, glyphe, Edition KERO, etc. Me contacter par le formulaire de contact pour livre en services de presse.
Ce contenu a été publié dans Biographie, Critiques littéraires, Livres, Romans historiques, Voyages, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.