Le dernier templier, de Raymond Khoury

L’horreur d’un crime peut être une banalité pour certain… 

Que 4 templiers, sur leurs montures, entrent dans un musée pour y perpétrer le casse du siècle, quoi de plus normal ?

C’est un roman de la meilleure trempe que Raymond Khoury nous offre là, une histoire qui remonte dans le temps, tout en étant bien de notre époque… En effet, les templiers ont défrayés de nombreuses chroniques au long des âges, mais finalement, leur trésor n’ayant pas été découvert, tout reste à faire.

Pourtant, un certain archéologue tenace, bien au fait du moyen âge, a une idée concrète de la vérité. L’ouverture d’une exposition dans le musée le plus prestigieux de New-York, où seront exposées des raretés provenant des entrailles du Vatican, va donner une chance inespérée d’entrevoir et de concrétiser sa théorie à ce grand chercheur. Il va d’autant plus se lancer dans l’aventure que des sentiments personnels animent sa volonté de changer les choses. C’est sans compter sur les agents doubles des services pontificaux…

Un livre comme toujours fort bien documenté, du point de vue historique, mais aussi captivant du genre de ceux qu’on ne lâche qu’avec le regret qu’il ne fussent pas plus long.

À propos de Jérôme Cayla

Chroniqueur litteraire, lecteur et directeur de collection dans l’édition, auteur de deux romans : Mathilde et Trois roses blanches.

Je travaille habituellement avec les services presse des éditions :
In Octavo, Laura Mare, des Presses de la cité, du Moteur, JC Lattès, du Rocher, Luce Wilquin, Quadrature, Jigal, First, Elysad, Fleuve Noir, Lunatik, Volpiliere, PLE, T&A (Terre d’Auteur) , du Préau, Stéphane Millon, Borborygmes, glyphe, Edition KERO, etc.

Me contacter par le formulaire de contact pour livre en services de presse.

Ce contenu a été publié dans Critiques littéraires, Livres, Romans contemporains, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.