Le cas Sneijder, de Jean-Paul Dubois

 

Il y a des vies que l’on subit, s’imposant comme inéluctables avec tout un lot de vexations, des petites mesquineries dont on s’accommode par manque d’impudence : une petite lâcheté de plus au compte de la passivité… Tant bien que vaille, nombreuses sont les personnes pouvant se retrouver dans ce triste tableau, un peu cynique, mais réaliste. Paul Sneijder n’échappe pas à cette règle impitoyable de la mauvaise routine du couple, de l’emploi non satisfaisant, d’une vie qui tourne en rond, des rêves utopiques que l’on regarde partir les bras ballants… Puis, survient l’accident de parcours, cet accroc sans qui rien ne peut survenir, celui qui donne envie de savoir, de comprendre en donnant la force de se regarder dans une glace : triste spectacle pour le nouveau clairvoyant ! Paul s’imagine alors une vie de recherche documentaire et plonge dans l’étude des ascenseurs, change de métier pour devenir Dogwalker (promeneur de chiens). Une situation qui effraie son épouse et ses fils, une faute de goût envers l’ascension sociale, le standing des cadres à haut potentiel… : de la réussite personnelle au reniement de soi-même il y a une faille immense !

Ce roman d’un humour fou, presque à outrance, épingle le couple s’usant et la situation adultérine, les enfants qui s’envolent sur un destin imprévu, la force d’aimer ce qui vous fuie malgré vous. L’auteur utilise le JE ─ plaçant le lecteur devant ses propres faiblesses ─ pour décortiquer le malaise de l’homme face à la fougue de certaines amazones. Il met le doigt où, souvent, le mâle se renie au profit d’un confort bancal et factice, mais bien connu. Enfin, il montre au lecteur qu’il est des formes de proximité, d’amour filial bien discutables, mais ô combien réconfortantes pour un cœur déchiré.

Présentation de l’éditeur

Victime d’un terrible, et rarissime, accident d’ascenseur dans une tour de Montréal, Paul Sneijder découvre, en sortant du coma, qu’il en est aussi l’unique survivant : sa fille bien-aimée, Marie, est morte sur le coup avec les autres passagers. Commence alors pour Paul Sneijder une étrange retraite spirituelle qui le conduit à remettre toute son existence en question. Sa femme (qui le trompe), ses deux fils (qui le méprisent), son travail (qu’il déteste, et qu’il finira par quitter), tout lui devient peu à peu indifférent. Jusqu’au jour où, à la recherche d’un job, il tombe sur l’annonce qui va lui sauver la vie : il devient promeneur de chiens pour l’agence DogDogWalk… Le cas Sneijder est un livre bouleversant sur un homme qui refuse de se résigner à la perte de sa raison de vivre. Mais ce roman plein de mélancolie est aussi une comédie saugrenue dans laquelle Jean-Paul Dubois donne libre cours à la fantaisie la plus débridée : entre une esquisse d’une Théorie générale des ascenseurs, la description d’un adultère qui n’échappe pas au grotesque et une plongée dans le monde des promeneurs de chiens, l’auteur d’Une vie française affirme à nouveau son goût pour l’humour noir.

Biographie de l’auteur

Jean-Paul Dubois est né en 1950 à Toulouse où il vit actuellement. Journaliste, puis grand reporter en 1984 pour Le Nouvel Observateur, il examine au scalpel les États-Unis et livre des chroniques qui seront publiées en deux volumes aux Éditions de l’Olivier : L’Amérique m’inquiète (1996) et Jusque-là tout allait bien en Amérique (2002).Écrivain, Jean-Paul Dubois a publié de nombreux romans, Je pense à autre chose, Si ce livre pouvait me rapprocher de toi, etc. Il a obtenu le prix France Télévisions pour Kennedy et moi (Le Seuil, 1996) et le prix Femina et le prix du roman Fnac pour Une Vie française.

Broché: 217 pages (18 euros)

Editeur : Editions de l’Olivier (6 octobre 2011)

Collection : OLIV. LIT.FR

ISBN-10: 2879298644

ISBN-13: 978-2879298641 

À propos de Jérôme Cayla

Chroniqueur litteraire, lecteur et directeur de collection dans l'édition, auteur de deux romans : Mathilde et Trois roses blanches. Je travaille habituellement avec les services presse des maisons d'éditions Me contacter par le formulaire de contact pour livre en services de presse.
Ce contenu a été publié dans Critiques littéraires, Livres, Romans contemporains, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.