Le code d’Esther, de Bernard Benyamin

Bannière
Un livre se lisant comme un roman, bien que se voulant purement historique. Mais un texte plein de découvertes, de « détails » oubliés par le souvenir collectif, malgré la relance permanente au nom du devoir de mémoire, de nos médias. Sur un fond d’archives et de textes bibliques, de Jérusalem en Bavière, Bernard Benyamin mène une enquête − parfois un peu trop rapidement à mon goût. Elle le conduira à rencontrer de nombreux érudits : historiens et rabbins connaisseurs des mystères du peuple hébraïque. Dans son périple, il est accompagné par Yohan Perez qui est celui d’où lui est venue l’envie d’y voir plus clair dans la phrase sibylline du nazi Julius Streicher, prononcée en montant sur l’échafaud : Pourim 1946 ! Une fête juive annuelle dont la signification pourrait avoir valeur de prophétie…

Bernard Benyamin découvre, malgré le cartésianisme le singularisant, que les siècles ne desservent pas des similitudes entre les dates, dont force est de constater l’absence de place pour le hasard à celui qui sait lire les faits!

De plus, avec un bel humour, Bernard Benyamin nous initie en même temps que lui aux arcanes d’une religion mal connue de ceux ne la pratiquant pas…

En bref, un roman agréable à lire, distrayant, étrange autant qu’instructif, mais sans doute pas aussi ésotérique que prévu.Un bonus aussi pour les infos disponibles sur Iphone avec le code QR ou sur le net :

On ne s’empêchera pas, cependant, de s’interroger sur ces textes du passé parlant d’hier et de l’avenir !…

4ème de couverture :

16 octobre 1946. À l issue du procès de Nuremberg, le dignitaire nazi Julius Streicher monte à l échafaud. Avant d être pendu, il lance : « Ce sont les Juifs qui vont être contents ! C est Pourim 1946 ! » Stupeur dans le monde. Qu’a-t-il voulu dire ? Il est établi que Streicher fait référence à une fête juive qui commémore les événements relatés dans un texte biblique vieux de deux mille ans : le « Livre d Esther ». Mais sa déclaration n en demeure pas moins énigmatique.
Ce fait historique avéré est le point de départ du Code d Esther. Une aventure extraordinaire qui va conduire Bernard Benyamin et Yohan Perez de Nuremberg à Jérusalem, et des banques de Zurich à la prison de Landsberg, où Hitler rédigea Mein Kampf. De rencontres en révélations, ils découvriront que le Livre d Esther recèle un message secret, et qu il existe entre l antique royaume perse et l Allemagne du IIIe Reich des ressemblances défi ant la raison.

Cet incroyable scénario, digne des Aventuriers de l Arche perdue et de Dan Brown, n a pourtant rien d une fiction ; tous les faits relatés dans ce livre sont en effet rigoureusement authentiques. Pour percer le « code d Esther », Bernard Benyamin et Yohan Perez ont mené une longue enquête, interrogé de nombreux érudits juifs et historiens. Au terme de leurs investigations, ils lèvent ici le voile sur la prophétie la plus troublante du XXe siècle.

Biographie de l’auteur (source : France5)

Bernard Benyamin est un journaliste, producteur et animateur de télévision français, ancien élève de l’École supérieure de journalisme de Lille (44e promotion).

En janvier 1990, il crée avec Paul Nahon le magazine hebdomadaire Envoyé spécial, qu’ils co-présentent sur Antenne 2 puis France 2 jusqu’en janvier 2001. Françoise Joly et Guilaine Chenu succèdent à cette date au duo. Bernard Benyamin est fin connaisseur de l’Amérique Latine qu’il sillonne depuis plus de trente ans. Plusieurs fois correspondant pour la radio puis pour la télévision, il y a développé une véritable passion pour ce continent.

En août 2010 il retrouve Paul Nahon sur France 2 pour un nouveau magazine hebdomadaire intitulé « Enquêtes Spéciales ». En Novembre 2010, il annonce qu’il quittera France Télévision le 31 Décembre 2010, tout comme son compère de toujours Paul Nahon. Ils ont pour projet de crée une société de production de reportage et de documentaire.

 Détails sur le produit

Broché: 272 pages

Editeur : FIRST EDITIONS (11 octobre 2012)

Langue : Français

ISBN-10: 2754042865

ISBN-13: 978-2754042864

À propos de Jérôme Cayla

Chroniqueur litteraire, lecteur et directeur de collection dans l'édition, auteur de deux romans : Mathilde et Trois roses blanches. Je travaille habituellement avec les services presse des éditions : In Octavo, Laura Mare, des Presses de la cité, du Moteur, JC Lattès, du Rocher, Luce Wilquin, Quadrature, Jigal, First, Elysad, Fleuve Noir, Lunatik, Volpiliere, PLE, T&A (Terre d'Auteur) , du Préau, Stéphane Millon, Borborygmes, glyphe, Edition KERO, etc. Me contacter par le formulaire de contact pour livre en services de presse.
Ce contenu a été publié dans Critiques littéraires, Livres, Romans contemporains, Romans historiques, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.