L’or de Malte, de Marie-Claude Gay

Si le destin est écrit d’avance, c’est souvent en lettres de sang.

Un nouveau roman de Marie-Claude Gay est toujours un événement, chaque fois un plaisir manifeste de faire un grand voyage.

Alors que la bourgeoisie commence à s’épanouir face à une noblesse campée sur ses acquis, que le peuple cherche à survivre malgré une disette injurieuse, Paul arrive au collège Louis-le-Grand, où son notaire de père l’a envoyé. Il découvre à Paris un monde incroyable, riche d’attraits, mais en effervescence contre une royauté trop éloignée de ses sujets. Là, il vivra les espoirs, les horreurs de la révolution, découvrira les salons où l’on se doit d’être, rencontrera des figures qui marqueront notre histoire. Lui, petit provincial venu dans la capitale pour y apprendre le droit, trouve son épanouissement dans le dessin et la peinture : seuls échappatoires où son esprit se sent vraiment libre. Ce sera par le dessin, remarqué dans les salons de la bonne société, que la figure montante de ce temps insurrectionnel, Bonaparte, le mandera pour l’accompagné dans sa campagne d’Egypte. Pour lui, l’étape de la conquête de Malte de Napoléon sera décisive pour son avenir, lui demandant un gros travail sur lui-même, des efforts inouïs.

Marie-Claude Gay, dont les romans entraînent ses lecteurs dans l’intimité du couple ou cet univers insondable du sentiment amoureux, tels  La Part belle (2009) ou Deuxième vie (2004), sait aussi se faire historienne en peignant les destinées singulières de temps révolus comme dans Les Amants du Baïkal (2008), Les roses de Tlemcen (2010) ou ce dernier roman : L’or de Malte.

Ce que j’apprécie surtout, c’est l’aisance avec laquelle M.C. Gay nous conduit, comme un guide de voyage attentif,  sur des terrains méconnus et, avec un tact particulier dans les méandres du cœur, qui bien souvent mélangent des ambitions contradictoires…

4ème de couverture

Alors que la capitale bruisse d’un climat insurrectionnel, Paul, étudiant au collège Louis-le-Grand, hante les arcades du Palais-Royal et approche les esprits révolutionnaires. C’est un jeune Périgourdin, dégourdi et brillant, chez qui l’on repère très tôt un don pour le dessin. Mais la Révolution ne le laissera pas indemne. Témoin des exactions commises par chacun des camps opposés, Paul se sent démuni face à un peuple et des revendications qu’il ne comprend pas. A quelques années de là, invité dans un salon littéraire, le Cercle d’Auteuil, où l’on refait entre gens éclairés un monde plus civilisé, Paul parvient à s’entretenir avec le général Bonaparte. La Campagne d’Egypte se prépare. Repéré pour ses qualités artistiques, Paul est nommé assistant de Vivant Denon, qu’il accompagnera dans son parcours oriental.

Mais sur le chemin, un incident l’obligera à rester à Malte. Lorsqu’il rejoindra l’Égypte, plus tard, la découverte de cet étrange pays, entre Nil et désert, sera pour lui une révélation. Mais le désastre d’Aboukir et son attirance pour une belle Maltaise l’obligeront à faire des choix difficiles, et à affronter enfin son destin.

Ce roman aux rebondissements inattendus mêle le réalisme intimiste d’un Paris révolutionnaire et l’exotisme des grands voyages, des épopées qui changent une vie.

L’auteur

Née en Algérie, Marie-Claude Gay a signé de nombreux romans, qui ont connu un franc succès (L’Enfant de Tolède, Blessures de Femmes), et a obtenu le prix Gironde du Second Roman en 1996 pour Le Temple de l’eau. Aux éditions Lattès, elle est l’auteur du Serment de St-Jean-de-Luz (2003), Deuxième vie (2004), Le Défi de Solenn (2005), Une famille bien comme il faut (2006), Les Amants du Baïkal (2008) et La Part belle (2009).

Source J.C. Lattès 

Crédit photo J.C. Lattès :

 

 

 

 

 

 

Détails sur le produit

  • Broché: 337 pages
  • Editeur : JC Lattès (3 avril 2013)
  • Collection : Romans contemporains
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2709642662
  • ISBN-13: 978-2709642668
  • Dimensions du produit: 22 x 14 x 3,2 cm

  

À propos de Jérôme Cayla

Chroniqueur litteraire, lecteur et directeur de collection dans l'édition, auteur de deux romans : Mathilde et Trois roses blanches. Je travaille habituellement avec les services presse des éditions : In Octavo, Laura Mare, des Presses de la cité, du Moteur, JC Lattès, du Rocher, Luce Wilquin, Quadrature, Jigal, First, Elysad, Fleuve Noir, Lunatik, Volpiliere, PLE, T&A (Terre d'Auteur) , du Préau, Stéphane Millon, Borborygmes, glyphe, Edition KERO, etc. Me contacter par le formulaire de contact pour livre en services de presse.
Ce contenu a été publié dans Critiques littéraires, Livres, Romans historiques, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à L’or de Malte, de Marie-Claude Gay

  1. 15. Just desire to say your article is as amazing. The clearness in your post is simply cool and i could assume you’re an expert on this subject. Fine with your permission let me to grab your RSS feed to keep updated with forthcoming post. Thanks a million and please continue the rewarding work.

Les commentaires sont fermés.