Une terre pas si sainte, de Pierre Pouchairet

 

L’évolution du monde et de la technologie réduit l’espace, rapproche les continents : mais pour le crime organisé notre globe ce n’est plus qu’un modeste village et, ce roman en témoigne. Non seulement les barrières frontalières disparaissent, mais ce qui anime les divergences entre les peuples s’efface afin de faire front commun lorsqu’il s’agit de s’enrichir malhonnêtement. Dans son roman, Pierre Pouchairet nous emmène de la Chine à l’Europe, en passant par la Palestine et Israël où des malfrats arabes et juifs s’entendent pour faire des profits illicites en mettant de côté leurs luttes territoriales respectives.  Les motivations de chaque camp sont parfaitement décrites, décortiquées de sorte que le lecteur comprendra vite que c’est parfois la seule solution qu’a un homme pour nourrir sa famille que de devenir partenaire d’une organisation criminelle. Pourtant, malgré le marasme économique en Palestine, des hommes et des femmes luttent pour garder un peu de rectitude au sens du droit et de la justice.

Ce livre possède bien des accents de vérité : on sent que l’auteur se livre là à une forme de docu-fiction en mode reportage, qu’il y a là un vécu certain, quel que soit le pays où se situe l’action. Quelques phrases suffisent à Pierre Pouchairet pour dresser le portrait d’un salaud notoire, quelques mots pour justifier la dérive d’un homme de la lumière vers l’ombre… C’est un plaidoyer pour la défense des libertés, la volonté légitime de s’affirmer de ceux qui se sentent rejetés. S’il n’avait pas été commandant de police, Pierre Pouchairet aurait fait un bon avocat tant il revêt bien le costume de ses personnages.

Un roman qui sait respecter la philosophie des trois religions du livre, la ponctuant de quelques ultras à la dérive du message original en quête d’un utopique absolu. Bref, un panel représentatif des individus faisant régulièrement l’actualité où que l’on soit sur terre, 300 pages pour résumer les limites de notre société ! C’est une fiction aux airs de vérité, du concret montrant que le crime en bande organisée précède souvent l’évolution de la société.

4ème de couverture

Dany et Guy, deux flics de la police judiciaire israélienne, enquêtent avec le Shabak, la sécurité nationale, sur le massacre d’une famille de colons juifs installée en Cisjordanie à proximité de Naplouse. De son côté, Maïssa, flic palestinienne, fille d’un ancien compagnon d’armes d’Arafat, mène elle aussi, avec obstination, ses propres investigations. Très vite et bien que le doute subsiste, un groupe de jeunes Palestiniens est mis en cause et accusé de ce crime sordide. Mais parallèlement, après la découverte d’un arrivage massif de drogue de synthèse à Nice, à Jérusalem et dans les Territoires, Gabin, flic français des stups, est envoyé sur place pour démanteler un possible trafic international issu d’un camp de réfugiés. Allant de surprise en surprise, c’est sous pression permanente et dans un climat délétère que flics israéliens, palestiniens et français vont devoir unir leurs forces pour combattre ce réseau mafieux… Car là-bas, même un saint n’y retrouverait pas les siens…

Commentaire de l’éditeur

Parfois la frontière entre le réel et la fiction est si ténue qu’on peut se demander où elle commence et surtout quand et comment ces histoires tragiques vont cesser… Et alors que les médias nous abreuvent en permanence d’insupportables images de guerre en « direct live », Pierre Pouchairet vient avec ce terrible roman apporter sa connaissance du terrain ! Et de la première à la dernière ligne – ça ne fait aucun doute –, ça sent le vécu : Pierre Pouchairet (commandant de la police nationale puis chef d’un groupe luttant contre le trafic de stupéfiant à Nice, Grenoble ou Versailles… Il a également été à plusieurs reprises en poste dans des ambassades, a représenté la police française au Liban, en Turquie, a été attaché de sécurité intérieure à Kaboul puis au Kazakhstan) a foulé ces routes poussiéreuses, a senti ces odeurs de pneus brûlés, a entendu ces déflagrations, ces cris, ces pleurs… Fin connaisseur – pour raisons professionnelles – du Moyen-Orient, de ses enjeux, de ses pouvoirs, de ses trahisons, mais aussi des rêves et des espoirs au quotidien d’une population vivant perpétuellement dans le chaos, Pierre Pouchairet nourrit son intrigue d’indices, de causes et de raisons – bonnes ou mauvaises –, de tous ces éléments – l’Histoire et son cortège de haine, d’incompréhension, de vengeance, de mort, de peur – qui font de cette région, et depuis tant d’années, cette poudrière toujours proche du point de rupture… C’est tragique, édifiant, injuste, sanglant… On a parfois du mal à comprendre, à y croire même… Et pourtant…

L’auteur

Pierre POUCHAIRET est né en 1957. Dans une vie précédente, il était commandant de la police nationale puis chef d’un groupe luttant contre le trafic de stupéfiant à Nice, Grenoble ou Versailles… Il a également été à plusieurs reprises en poste dans des ambassades, a représenté la police française au Liban, en Turquie, a été attaché de sécurité intérieure à Kaboul puis au Kazakhstan. Aujourd’hui à la retraite, il vit à Jérusalem. Il a publié en 2013 un livre témoignage Des flics français à Kaboul et Coke d’Azur en 2014. Avec à chaque fois, cette volonté de mettre au grand jour la réalité brute de notre Histoire contemporaine Pierre POUCHAIRET est né en 1957. Dans une vie précédente, il était commandant de la police nationale puis chef d’un groupe luttant contre le trafic de stupéfiant à Nice, Grenoble ou Versailles… Il a également été à plusieurs reprises en poste dans des ambassades, a représenté la police française au Liban, en Turquie, a été attaché de sécurité intérieure à Kaboul puis au Kazakhstan. Aujourd’hui à la retraite, il vit à Jérusalem. Il a publié en 2013 un livre témoignage Des flics français à Kaboul et Coke d’Azur en 2014. Avec à chaque fois, cette volonté de mettre au grand jour la réalité brute de notre Histoire contemporaine

(crédit bio &photo éditions Jigal)

Détails sur le produit

  • Broché:296 pages
  • Editeur :Jigal (15 septembre 2014)
  • Collection :Polar
  • Langue :Français
  • ISBN-13:979-1092016260
  • ASIN:B00N3NRXZG
  • Dimensions du produit: 20,8 x 14 x 2,6 cm

Acheter le livre par JIGAL en port gratuit : Cliquez ICI
  Retour accueil

À propos de Jérôme Cayla

Chroniqueur litteraire, lecteur et directeur de collection dans l'édition, auteur de deux romans : Mathilde et Trois roses blanches. Je travaille habituellement avec les services presse des éditions : In Octavo, Laura Mare, des Presses de la cité, du Moteur, JC Lattès, du Rocher, Luce Wilquin, Quadrature, Jigal, First, Elysad, Fleuve Noir, Lunatik, Volpiliere, PLE, T&A (Terre d'Auteur) , du Préau, Stéphane Millon, Borborygmes, glyphe, Edition KERO, etc. Me contacter par le formulaire de contact pour livre en services de presse.
Ce contenu a été publié dans Critiques littéraires, Livres, Polars, Romans contemporains, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.