Les murmures du lac, de Karine Lebert

Après 20 ans en Amérique du sud, Isaure revient chez elle. Chez elle ? enfin, presque… Native de l’ile d’Yeu, seule sa sœur jumelle y vit encore. Entre les deux sœurs les liens unissant les vrais jumeaux n’ont jamais existés. Lucille est fantasque, brillante, d’un contact facile et les hommes y sont sensibles. Isaure est timide, évite le contact avec les autres. Les deux sœurs sont différentes autant qu’il se puisse être. Enfants, leur père, un homme effacé, laissait leur mère diriger la maison. Très vite la mère fit une différence entre les deux filles : elle louait Lucille et rabaissait Isaure. Isaure en a conçu un sentiment de rejet de sa famille, d’où son départ au Mexique. A son retour, Isaure observe sa sœur sans se faire voir. Lucille est riche, elle mène sa vie tambours battant, n’hésite pas avec les sports extrêmes. Elle vit à cent à l’heure et, elle en a les moyens ! Isaure dresse le triste constat qu’elle ne possède rien, n’a rien construit. Un monde les sépare ! Alors qu’Isaure épie Lucille qui prend des risques insensés sur un ponton en moto, elle assiste médusée à l’accident ! Sa sœur est tombée dans le lac. Ne la voyant pas refaire surface, Isaure décide de prendre sa place. Désormais elle sera Lucille, quittera enfin sa vie de misère, sa vie faite d’échecs et de rancœur…


En arrivant dans son nouveau logement, Isaure devenue Lucille découvre un bébé ! Un imprévu de taille qui signifie que cet enfant a sans doute un père… Lucille se voulait libre de toute attache, mais un enfant grève singulièrement la liberté. Est-il envisageable que Lucille ait changé du tout au tout ? Isaure en doute et, elle devra découvrir sans se faire démasquer qui était vraiment Lucille, comment elle vivait, qui elle fréquentait pour devenir sa sœur. La découverte de la moto laissée au bord du lac par les gendarmes va donner des sueurs froides à Isaure. Pourra-t-elle perdurer dans la mystification devant les forces de l’ordre et les amis et amants de Lucille ?


Karine Lebert sort un peu de la lignée de ses romans avec ce nouvel ouvrage. Restant dans la collection territoire, la Vendée, elle signe ici un thriller qui n’a rien à envier aux classiques du genre ! Le coup de folie d’Isaure est soudain, si rapide qu’elle n’a pas mesuré le nombre d’obstacles qu’elle devra affronter pour devenir sa sœur. C’est fou, c’est insensé et l’on se demande vraiment quand Isaure chutera. L’auteur nous entraîne dans un tourbillon d’événements, semant le chaud et le froid pour régaler le lecteur. Une histoire un peu compliquée dont Karine Lebert se sort brillamment. Un thriller pour tous publics, un grand écart parfaitement réussi entre le droit et le possible !

Présentation de l’éditeur

En Vendée. Jusqu’où Isaure est-elle prête à aller pour endosser la vie presque rêvée et l’identité de sa jumelle décédée, celle à qui tout a réussi jusqu’alors ?
Cette sœur qu’elle a tant jalousée depuis l’enfance ?
Un suspense entre passé et présent autour de jumelles que tout sépare…
Plus aucune réconciliation ne sera possible entre Isaure et Lucille, vraies jumelles que tout sépare. Après avoir surmonté le choc de l’accident mortel de sa sœur – dont elle est l’unique témoin –, Isaure prend une folle décision : endosser l’identité de la défunte le temps de récupérer sa fortune. Le destin n’a pas toujours été tendre avec la jeune femme, qui s’est exilée vingt ans durant loin de tous. Lui offrirait-il enfin une seconde chance ?
Entre les îles d’Yeu et de Noirmoutier, le danger d’être démasquée est là, permanent, notamment face au séduisant Matthias. Comment être crédible dans la peau de celle qui était son exact contraire ? Une femme sûre d’elle, aimantant les hommes, à qui tout réussissait. Avec sa part d’ombre aussi…
D’autant que, dans la jolie maison familiale, une surprise de taille attend Isaure : un bébé, Noé.
Un suspense vertigineux sur le thème de l’identité et des maux jamais guéris de l’enfance.

Un peu de l’auteur

Née en Normandie dont les paysages inspirent le décor de certains de ses romans, Karine Lebert est l’auteur de Nina et ses sœurs (2009), de Loin de Margaux (2012) et des Sortilèges du Tremblay (2013), préfacé par Yves Jacob et, aux Presses de la Cité, de Ce que Fanny veut… et Les Saisons du mensonge. Elle est membre de la SADN (Société des Auteurs de Normandie) et de la SGDL (Société des Gens de Lettres).

Source photo Babelio

Détails sur le produit

• Broché : 360 pages
• Editeur : Presses de la Cité (12 mars 2020)
• Collection : Terres de France
• Langue : Français
• ISBN-10 : 2258147190
• ISBN-13 : 978-2258147195
• Dimensions du produit : 14 x 2,4 x 22,5 cm





<” Les murmures du lac, de Karine Lebert”>

A propos Jérôme Cayla

Chroniqueur litteraire, lecteur et directeur de collection dans l'édition, auteur de deux romans : Mathilde et Trois roses blanches. Je travaille habituellement avec les services presse des maisons d'éditions Me contacter par Mail sur contact Presse pour les livres en services de presse.
Ce contenu a été publié dans Achat livre, Livres, Polars, Presse de la Cité, Romans contemporains, Thriller, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire