De soie et de cendres, de Mireille Pluchard

Auguste-césar Roustan des Fontanilles est sur la fin de sa vie, sa grande préoccupation est la transmission de son patrimoine, composé de son usine de soie. Elle a été le moteur de sa vie et, sa plus grande satisfaction. Ses fils ne semblent pas vraiment intéressés. L’un d’eux y travaille pourtant, faute de mieux, mais la grippe espagnole le fauchera. En ce début des années folles, rien ne va plus, les jeunes prennent des libertés qu’auguste-César ne comprend pas. Pourtant, parmi les fileuses de sa soierie, l’une d’elle se distingue du lot. Pendant que les couples qui l’entourent se déchirent, Auguste-César tentent de faire perdurer le travail de toute une vie, mais aussi l’entreprise de son ami décédé trop tôt en laissant une veuve encore jeune et inexpérimentée. La seule force de sa volonté pourra-t-elle trouver une issue à ses inquiétudes ? Il développera une énergie incroyable par devant et en sourdine pour atteindre son ambition que d’autres veulent contrecarrer afin de s’accaparer ses biens.

Mireille Pluchard fait de son roman un ascenseur émotionnel fort ! En effet, c’est un roman terroir comme on les aime, mais aussi un thriller où les rebondissements ne cessent de surprendre le lecteur. De la joie à la haine, on passe par toutes sortes d’émotions. Souvent la larme à l’œil, son lecteur est happé dans le tourbillon généré par une histoire dans laquelle d’autres histoires viendront se greffer. On découvrira que les secrets de famille ne sont pas aussi bien cachés qu’on le pense ; la vérité finissant toujours par trouver son chemin, n’en déplaise aux esprits chagrins.


Un gros pavé que ce livre de plus de 600 pages, mais un vrai régal de lecture. Comme dans ses autres romans, Mireille Pluchard captive son lectorat. Pour notre plus grand plaisir elle sait jouer avec nos sentiments. L’auteur nous raconte l’histoire de sa région, sans omettre de semer suffisamment d’intrigues pour satisfaire tous les publics. De la soie à la cendre, son nouveau roman est, pour moi, la perle 2020 du genre terroir !


Présentation de l’éditeur

1926. Qui pour reprendre le flambeau de la filature cévenole La Bâtie Neuve? Ce qui fut le domaine de ses ancêtres est devenu depuis plus de soixante ans l’oeuvre d’Auguste-César Roustan des Fontanilles. Il a consacré sa vie à l’entreprise, qui peut se targuer d’être la plus cotée dans le milieu séricicole. Or, parmi ses proches héritiers, l’exigeant patriarche ne voit personne. Déroulant le fil de sa longue vie, jalonnée de drames familiaux, Auguste-César affine son choix et, à l’ouverture du testament, ses dernières volontés n’admettent aucune contestation.

L’élue, que personne n’attendait, a pourtant grandi à l’ombre du temple de la soie; face aux traîtres, aux envieux, elle devra faire front. Mais, fidèle à la mémoire d’Auguste-César, rien n’arrêtera sa détermination pour que rayonne, encore, La Bâtie Neuve.

Un peu de l’auteur

Passionnée d’Histoire et d’histoires, Mireille Pluchard a écrit Le Petit Bâtard, Le Puits Sans-Nom et Les Sentes buissonnières, qui ont connu un vif succès. Aux Presses de la Cité, elle a notamment publié Le Miroir d’Amélie, Le Rêve de Toinet et Les Dames de La Glycine.

Mireille Pluchard est née dans les Cévennes, à Alès. Après s’être consacrée avec bonheur à l’éducation de ses enfants, elle prend la plume encouragée par son époux, le premier et le plus fervent de ses lecteurs.
Mue par une passion pour l’Histoire et la généalogie, Mireille Pluchard se définit volontiers comme une véritable souris d’archives. Ses recherches sont les fondations de chacun de ses romans. Mireille Pluchard, en bonne Cévenole, avoue ne pas aimer « construire sur le sable ».
Sa terre natale reste la première source d’inspiration de ses sagas. Au-delà des paysages et du climat si particulier de cette contrée entre mer et montagne, Mireille Pluchard aime « raconter les gens ».

Source photo livre royat


Détails sur le produit

• Broché : 648 pages
• ISBN-10 : 225815149X
• ISBN-13 : 978-2258151499
• Dimensions du produit : 13.7 x 4.5 x 22.5 cm
• Éditeur : Presses de la Cité (17 septembre 2020)
• Poids de l’article : 660 g
• Langue : : Français






<” De soie et de cendres, de Mireille Pluchard”>

A propos Jérôme Cayla

Chroniqueur litteraire, lecteur et directeur de collection dans l'édition, auteur de deux romans : Mathilde et Trois roses blanches. Je travaille habituellement avec les services presse des maisons d'éditions Me contacter par Mail sur contact Presse pour les livres en services de presse.
Ce contenu a été publié dans Achat livre, Critiques littéraires, Livres, Presse de la Cité, Romans historiques, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire