L’impossible pardon, de Martine Delomme

Huit ans plus tôt, Fabien a disparu subitement, laissant Marion avec qui il devait fonder une famille. Marion, inconsolable découvrit vite qu’elle était enceinte. Cinq ans plus loin, elle se marie avec un homme bien qui reconnait l’enfant. Elle est passionnée par son métier de journaliste, lui possède fabrique de tonneaux pour la viticulture. L’avenir s’annonce bien, jusqu’au jour où son mari ramène pour dîner un client, vigneron Italien. Marion est saisie de stupeur, incapable de prononcer le moindre mot : le visiteur n’est autre que Fabien que l’on pensait certainement mort… Lui-même surpris, ne sachant comment réagir devant la froideur de Marion, le repas se passe sous une tension certaine.

Ce qui uni les deux hommes est le vin, un monde où dans le passé quelques scandales ont été mis au jour. Cependant, le tonnelier s’étonne d’un besoin croissant en copeaux de chêne pour bonifier le vin, alors que cette pratique ne s’applique pas aux AOC. Fabien de son côté expédie en France des volumes important de vin. La journaliste écoute ces informations aptes à lui donner matière à débuter des investigations pour son journal.

Martine Delomme nous offre ici un roman que l’on aurait souhaiter plus long tant il est prenant. Outre l’histoire de Marion cherchant à se reconstruire en protégeant son fils, la discussion lors de ce dîner glacial fait son chemin. En corroborant les renseignements fournis par Fabien, ce qu’elle a appris de son mari, Marion débute son enquête. Rapidement, un schéma se met en place, les vignerons interrogés laissent entendre qu’il lui faut aller plus loin dans sa recherche de la vérité. Régulièrement, Marion ressent une présence, comme si elle était épiée. Cependant, elle n’a encore rien de tangible pour alerter les gendarmes. L’associé, de feu son mari, qui continue de faire fonctionner la tonnellerie la poursuit de ses attentions. Une cour assidue qui lui est pesante, parfois. L’auteur nous offre un véritable thriller qui va bien au-delà du roman terroir !


Ce roman qui mêle dans une même fiction, la recherche de la vérité propre aux journalistes, des histoires d’amour plus ou moins contrariées, un meurtre n’ayant laissé aucun indice, la fuite d’un passé douloureux et, un esprit de vengeance qui prévaut sur le pardon en font un livre qui marque la mémoire. Est-il envisageable de pardonner l’impardonnable ? Jusqu’où la culpabilité doit-elle aller ? Des questions insolubles qu’il faut résoudre pour enfin être en mesure de regarder vers demain en gardant la tête haute. Les personnages de ce roman en feront les frais, dans un tourbillon d’événements captivant, avec un final qui a le mérite d’être aussi lourd qu’il surprend.

Présentation de l’éditeur

Force du destin ? Hasard malheureux ? Le monde de Marion vacille avec le retour de celui qu’elle a aimé avec passion huit ans plus tôt. Et dont elle n’a pas pardonné les silences et l’abandon…
Marion, femme dans la tourmente qui s’engage aussi, par son métier de journaliste, à faire toute la lumière sur un trafic de vin dans sa région de Montauban.

Le nouveau roman de Martine Delomme, l’auteur du Choix des apparences.
Il y a huit ans, Fabien a disparu sans un mot, laissant derrière lui Marion, son grand amour. Fuyant le trop lourd passé de sa famille, il a tout abandonné. Une longue errance l’a conduit en Italie, où il a changé de nom et est devenu propriétaire d’un vignoble dans le Piémont. Quand, à Montauban, le hasard place sur sa route Marion, et un petit Lucas de sept ans, il comprend rapidement qu’il est le père. Non sans douleur, Marion, elle, a tourné la page : devenue une pugnace journaliste d’investigation, elle est mariée depuis trois ans à Romain, qui travaille également pour la filière viticole, et qui a adopté le petit garçon. Alors que ces retrouvailles viennent troubler son bonheur tranquille, la jeune femme découvre un scandale lié à la communauté vinicole locale.
Une affaire de vin frelaté qui, bientôt, expose Marion à de nombreux dangers…
Avec la résurgence du passé, sombre et douloureux, Marion et Fabien devront faire face à leurs sentiments exacerbés, et à leur difficulté à trouver le chemin du pardon.
Mais existe-t-il seulement un avenir pour eux ?
Un beau portrait de femme signé Martine Delomme, l’auteur du Choix des apparences.

Un peu de l’auteur

Bordelaise d’origine, Martine Delomme a dirigé pendant vingt ans une entreprise d’exportation de vin et fut la créatrice de la revue France-Export à destination des vignerons. Elle a trouvé son style, celui du roman grand public, qui mêle régionalisme en toile de fond, histoires de famille mouvementées et mystérieuses, poignants portraits de femmes avec un soupçon de suspense.

Source photo Presses de la cité

Détails sur le produit

• Éditeur : Presses de la Cité (21 janvier 2021)
• Langue : Français
• Broché : 416 pages
• ISBN-10 : 2258164133
• ISBN-13 : 978-2258164130
• Poids de l’article : 440 g
• Dimensions : 14.1 x 2.5 x 22.5 cm






<” L’impossible pardon, de Martine Delomme”>

A propos Jérôme Cayla

Chroniqueur litteraire, lecteur et directeur de collection dans l'édition, auteur de deux romans : Mathilde et Trois roses blanches. Je travaille habituellement avec les services presse des maisons d'éditions Me contacter par Mail sur contact Presse pour les livres en services de presse.
Ce contenu a été publié dans Achat livre, Critiques littéraires, Livres, Presse de la Cité, Romans contemporains, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire