Les fils du ciel, par Philippe Morvan

Abraham est un métis, né d’une relation entre un riche agriculteur et sa domestique. En ce milieu du XIXème siècle, bien que l’esclavage ne soit plus, l’apartheid demeure une règle. On peut batifoler avec les noires, mais hors de question de reconnaître le fruit de ces relations contre nature. Pourtant, le paysan élèvera chez lui cet enfant, sans faire de différence entre ses enfants. Abraham dont la famille noire descend des Zoulous, bénéficie de la double culture et parle les deux langues. Régulièrement mis à l’écart auprès des afrikaners comme étant considéré comme un noir, Abraham tombe amoureux d’Elize, fille de son oncle blanc qui méprise les noirs. Lorsqu’Elize tombe enceinte, puis après le remariage de son père, le difficile équilibre qui rythme le quotidien d’Abraham s’écroule. Il est contraint de partir, chassé de chez lui, livré à une nature sauvage sans armes ni bagage. Désormais, pour survivre il devra s’adapter alors que les armées anglaises entre en guerre contre les Boers. Partagé entre ses deux cultures, trouvera-t-il enfin le bonheur après une vie peuplée des nombreux décès de ceux qu’il a aimé ?

Philippe Morvan nous emmène en Afrique du sud, l’esclavage est aboli mais l’apartheid reste une barrière infranchissable entre les autochtones et les blancs. Bien que libres, les noirs sont restés dans les fermes où ils étaient jadis en esclavage, mais ne sont guère mieux considérés. L’Angleterre cherche à étendre son empire colonial en Afrique du sud et, déclare la guerre aux Boers qui refusent cette ingérence. Exilés de hollande, ces protestant rigides veulent garder leur liberté de république autonome quel qu’en soit le prix. Pour grossir leurs troupes, les Afrikaners font régulièrement appel aux tribus Zoulou qu’ils combattent en temps normal. Il arrive en effet que les intérêts de ces deux peuples convergent contre l’envahisseur commun.


Philippe Morvan nous délecte dans ce nouveau roman situé en Afrique du sud chez les Afrikaners. Il nous plonge dans le monde où la règle de l’apartheid durera encore longtemps. L’injustice que vit Abraham est celle d’un peuple entier, dépossédé de son pays, de sa liberté. Considéré comme étant de nature à peine mieux qu’un animal, les anciens exclaves ont la vie dure. Cependant, il existe encore quelques tribus indépendantes sur le territoire. Elles cultivent les traditions et leur culture. Paradoxe notoire, pour étoffer leurs maigres troupes face à l’armée anglaise, les Boers s’allie avec les tribus Zouloues pour combattre l’ennemi. En effet les Zoulous ont non seulement la science du terrain, mais sont de bons combattant. Avec sa double culture, Abraham doit naviguer entre deux mondes qui s’opposent. Seule sont adaptabilité et son intelligence lui permettent de survivre malgré les deuils jalonnant sa vie. Après Ours , Philippe Morvan nous délecte avec un grand roman d’aventure historique, si près du vrai que le lecteur est envouté par l’histoire.

Présentation de l’éditeur

Afrique du Sud, milieu du XIXe siècle. Abraham est le fruit d’une relation adultère entre un riche propriétaire terrien et une domestique issue d’une lignée de guerriers zoulous. Élevé aux côtés de ses demi-frères blancs, bercé par les légendes zouloues que lui racontent ses grands-parents maternels, il grandit tiraillé entre deux mondes que tout oppose, et nulle part à sa place.

Et le destin n’aura pour lui aucune pitié. Sa très grande histoire d’amour avec la douce Elize se transforme en un drame affreux, et Abraham va tout perdre. Ou du moins le croit-il. Les épreuves qu’il traverse bravement, pris dans les tourments de l’Histoire, le mèneront-elles sur le chemin de la réconciliation entre ses deux identités, et du bonheur, enfin ?

Un peu de l’auteur

Source photo EmOtionS blog littéraire

PHILIPPE MORVAN est né en 1962 à Clermont-Ferrand. Auteur pour la célèbre Bibliothèque verte dans ses jeunes années, il renoue depuis 2012 avec sa passion, l’écriture, et publie notamment plusieurs romans noirs sous pseudonyme.
Ours  lui a été inspiré par l’histoire vraie de l’un de ses ancêtres.

Détails sur le produit

• Éditeur : Calmann-Lévy (24 février 2021)
• Langue : Français
• Broché : 480 pages
• ISBN-10 : 270216742X
• ISBN-13 : 978-2702167427
• Poids de l’article : 480 g
• Dimensions : 13.6 x 3.2 x 21.5 cm






<” Les fils du ciel, par Philippe Morvan”>

A propos Jérôme Cayla

Chroniqueur litteraire, lecteur et directeur de collection dans l'édition, auteur de deux romans : Mathilde et Trois roses blanches. Je travaille habituellement avec les services presse des maisons d'éditions Me contacter par Mail sur contact Presse pour les livres en services de presse.
Ce contenu a été publié dans Achat livre, Critiques littéraires, Livres, Romans contemporains, Romans historiques, Voyages, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire