Les couleurs du destin, de Mireille Pluchard

Au XIXème, à Saint-Martial, village cévenol, le destin incroyable d’une jeune paysanne animée du désir de revanche sur la vie et, découvrir qui elle est vraiment.

Sixtine, rejetée par son père qui lui voue une haine féroce, vit un calvaire. Harassée de travail dès la petite enfance, battue pour des riens, elle rêve d’un ailleurs, d’une autre vie. L’amour qu’elle découvre avec Jean-Baptiste Le Vignal, fils des propriétaires du domaine dans lequel elle vit, l’amitié avec Thémis le berger de la ferme lui font accepter la dureté de cette vie. Parti faire son devoir dans les armées de l’empire, Jean-Baptiste est déclaré décédé. Enceinte des œuvres de son amant, Sixtine est rapidement rejetée par les Le Vignal. Agée de seulement de seize ans, elle décide de partir loin de cet univers de violence, où nul ne la reteint plus, sous le nom de Camille Dhombre qui est le nom de jeune fille de sa mère. Un accident de calèche la blesse sérieusement à la cheville, son conducteur, foudroyé par son charme et sa beauté, décide de la faire soigner chez des amis. Jaume Mercadier, indienneur de talent, s’éprend de Sixtine un peu plus à chacune de ses visites à la jeune femme. Bien que de 20 ans son aîné, Jaume ne peut concevoir de vivre sans elle. Leur union ouvrira la voie à bien des imprévus. Alors que fille-mère elle n’était rien, devenue madame Mercadier, Camille va pouvoir grandir pour obtenir contre toute attente une respectabilité de notable. Une notoriété et une fortune qui lui donneront peut-être la possibilité de prendre sa revanche sur le destin, pourvu qu’elle parvienne à panser les blessures de sa jeunesse qui ne cessent de la hanter, dont elle ne parvient même pas à parler avec son époux.

Mireille Pluchard signe ici une saga familiale époustouflante. Au XIXème, les classes sociales ne se mélangeaient pas. La famille de Jaume Mercadier ne voit pas d’un bon œil l’union contre nature du manufacturier. Le charme et le talent de Camille seront ses seules armes pour affronter les innombrables vexations de sa belle-mère. L’amour qui lie Jaume et Camille est le moteur leur permettant d’avancer malgré tout. L’épidémie de choléra sévissant en Provence, Camille cherche à mettre sa famille en lieu sûr. Elle pense trouver dans les Cévenne un endroit loin de l’agitation et des miasmes de la maladie. La propriété qui lui est proposée par son notaire n’est autre que celle où elle est née ! Camille ne peut résister à cette opportunité de revanche sur le destin. Là, Camille est partagée entre les souvenirs qui lui reviennent et la satisfaction de sa réussite. Pourtant, son retour à Saint-Martial va lui démontrer que la vie réserve des tours tout à fait improbables. Le destin se jouant des certitudes, va ébranler toute la famille pour redistribuer les cartes que l’on pensait figées.

Mireille Pluchard nous offre un superbe roman où sont réunis tous les ingrédients pour animer les sentiments du lecteur. Avec Sixtine-Camille, on est entraînés dans un tourbillon époustouflant. Partie de rien, elle parviendra à s’élever au-delà de sa condition jusqu’à devenir la bienfaitrice de son pire cauchemar ! La haine et l’amour sont proches parents, mais le second l’emporte sur le premier pour avancer et, Camille va le découvrir en revenant là où elle est née. Alors qu’elle pensait ne jamais savoir, ne pouvoir pardonner, Camille-sixtine va se découvrir une nouvelle force pour enfin trouver la paix. Mireille Pluchard nous offre un roman fleuve passionnant qui vous conduira à lire jusque plus tard que de raison.

Présentation de l’éditeur

Au XIXe siècle. De son village cévenol de Saint-Martial au soleil d’Avignon, le destin romanesque de Sixtine, qui va se révéler grâce à l’amour inconditionnel de son mari indienneur. Mais aussi par un puissant désir de revanche sur son passé, et sa quête de vérité quant à ses origines.
Juin 1813. Fuyant le mépris, une jeune fille chemine seule sur les routes, sous une autre identité…
Non loin de ce Rhône qui la fascine, c’est dans une Provence pleine de couleurs que Sixtine trouve refuge. Un riche manufacturier en indiennes, subjugué par son regard d’azur, conquis par son don pour le dessin, fait bientôt d’elle son épouse. Malgré leur différence d’âge, et le passé de la jeune fille…
Des années plus tard, devenue une femme respectée, à la tête des ateliers de la manufacture de son mari, Sixtine décide de revenir dans ses Cévennes natales. Afin de prendre sa revanche sur les riches propriétaires du Souleiadou, elle qui, naïve, s’était imaginée au bras de leur fils héritier ?
Afin de faire aussi toute la lumière sur les ombres de son enfance malaimée ?

Un peu de l’auteur

Mireille Pluchard est une vraie cévenole et vit à Alès depuis toujours. Après s’être consacrée avec bonheur à l’éducation de ses enfants, elle prend la plume encouragée par ses proches.
Mue par une passion pour l’Histoire et la généalogie, Mireille Pluchard se définit volontiers comme une souris d’archives. Ses recherches se veulent les fondations de chacun de ses romans car elle n’aime pas « construire sur le sable ».
Sa terre natale reste la première source d’inspiration de ses sagas, elle est l’auteure de plus d’une vingtaine de romans dont Les Dames de la Glycine, Prix Lucien Gachon 2021, De soie et de cendres et Le Choix de Diane. Elle s’impose désormais comme une auteure majeure de la collection Terres de France.

 

 

 

 

 

 

Source photo Lisez.com 

 


Détails sur le produit

• Éditeur ‏ : ‎ Presses de la Cité (2 septembre 2021)
• Langue ‏ : ‎ Français
• Broché ‏ : ‎ 672 pages
• ISBN-10 ‏ : ‎ 2258163781
• ISBN-13 ‏ : ‎ 978-2258163782
• Poids de l’article ‏ : ‎ 840 g
• Dimensions ‏ : ‎ 15.5 x 4.2 x 24.1 cm




















< Les couleurs du destin, de Mireille Pluchard”>

 

A propos Jérôme Cayla

Chroniqueur littéraire, lecteur, auteur de deux romans : Mathilde et Trois roses blanches. Je travaille habituellement avec les services presse des maisons d'éditions Me contacter par Mail sur contact Presse pour les livres en services de presse.
Ce contenu a été publié dans Achat livre, Critiques littéraires, Livres, Presse de la Cité, Romans contemporains, Romans historiques, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire