Refaire sa cuisine du sol au plafond

        Aménager une cuisine dans une vieille maison

Acheter une vieille maison pour la rénover c’est passionnant, mais plein d’embûches ! En effet, rien n’est droite, les plâtres sont pourris, friables, il y a du bois partout et l’électricité non fiable est totalement obsolète, voir dangereuse. Bref de gros chantiers en vue !

Le souci principal étant que la cuisine est petite, avec deux portes d’entrée puisqu’elle est traversante. Que je voulais crée une petite buanderie, une entrée et un WC. Le tout dans 15 M² seulement. De plus, une fenêtre et un radiateur étaient là où nous voulions mettre un plan de travail.

Ci-dessous, la cuisine dans son jus de 1940. Le carrelage en morceaux collés est typique des années 40, car durant la guerre il n’y avait plus de carrelage, les usines étaient arrêtées. On a donc pris des morceaux pour faire un patchwork tel que vous le voyez là…

Les couches de peinture se sont succédées, toujours en faisant dans l’à peu près. Ici, l’esthétique n’animait pas l’ancien propriétaire, c’est une évidence.

  

Une fois les meubles retirés, il faut ôter le carrelage. Il est collé avec de l’enduit, donc facile à faire sauter. Après quoi, le mur est enduit proprement afin d’obtenir une surface lisse et convenable. Avant d’enduire, j’ai encastré la prise pour la hotte et les deux futures prises du plan de travail.

  

Ci-dessous, le mur était en bois avec un vieux meuble pas génial du tout, il a été déposé totalement.

 

On commence à y voir plus clair ! Je précise que j’habite cette maison et, que la cuisine reste fonctionnelle durant les travaux. ce qui complique un peu la tâche, ralentissant le rythme mais je n’ai pas le choix… Donc je perd du temps à casser, nettoyer et remettre en place !

 

 

Avant de refaire le mur de bois abattu, il faut amener l’eau pour les futur WC et le lave main. On fait donc une jolie saignée dans le carrelage (voir l’article sur les saignées dans le carrelage ) puis on peut commencer à poser les rails en faisant remonter lesdits tuyaux dans le rail (photo ci-dessous)

       

Une simple planche de bois vissée sur le montants pour fixer les tuyaux suffit parfaitement.

 

Encastrement des écoulement (PVC de 40) dans le mur en placo. Puis, on a mis de la laine de roche pour l’isolation phonique des futurs WC.

Pour ce faire, nous avons utilisé des montants et rails de 70 mm, une cloison en 48 mm eût été trop étroite pour y mettre un écoulement de 40.

Un petit coup de meuleuse pour faire un passage de l’écoulement, avec une pente correcte et le tour est joué. Pendant qu’on y est, nous avons amené une alimentation pour des prises de plan de travail sur le versant cuisine: on n’en a jamais suffisamment !

 

Nous pouvons dès à présent fixer les plaques de BA13 sur le mur

Ci-dessous côté cuisine avec ses prises de courant avant enduit de finition

Ci-dessous versant WC avec les sorties de tuyaux du lave-main, l’arrivée de la cuvette des WC et une prise pour le radiateur. La sortie d’écoulement en attente du lave main, à ras du mur est une embouchure femelle pour se raccorder ensuite facilement. Le mur est pourri, il sera plaquer en BA13.

  Reste à plaquer avec du BA13, enduire et peindre… (voir article sur plaquer en BA13 sans rails)

  Après

Bon, ce n’est pas le but de cet article, mais pour info voici les WC terminés..

Revenons-en à nos moutons : la cuisine.

Le mur d’entrée dans la cuisine a été refait en créant une entrée (photo de gauche) et une buanderie (photo de droite) de 1.70 M². On peu voir les arrivées électriques et VMC de la future cuisine en haut de la buanderie.

Entrée

Avant  Après

Buanderie 

  Avant  Après

Entrée de la buanderie de 1.70 M² avec porte à galandage.

Ci-dessous vues de l’intérieur de la petite buanderie.

 

Détail d l’entrée avec paillasson encastré.

Cette partie terminée, le plafond posé, enduit et les peintures faites, on peut commencer à poser le sol. Il s’agit là d’un paquet spécial cuisine, résistant à l’eau (dixit Leroy Merlin !)

Nous arrivons sur le plus gros morceau, le démontage de l’ancien évier. Il y a un joli bordel dessous, des trous au sol et j’en passe. Faut tous refaire. Avec les marteau piqueur le sol est vite remis en état.  Reste la plomberie. Les anciennes arrivées d’eau sont mal placée, on doit s’adapter au mieux. L’écoulement avait déjà été repris en amont. Il nous suffit de nous raccorder dessus avec du neuf. De toute façon, les meubles de cuisine cacheront l’ensemble de la tuyauterie. J’avais arrêté le sol devant le meuble d’évier comme on le voit sur l’image ci-dessous.

   

Une fois le travail de plomberie terminé, on peut finir de poser le sol. Il est important de mettre une sous-couche sous le parquet, pour masquer les irrégularité du sol, éviter d’avoir un sol bruyant et, cela a gagné 1° dans la pièce ! En effet, la cuisine étant au rez de chaussée, le sol est frais et cela isole un peu mieux.

Maintenant, le mécano peut commencer avec l’assemblage et la mise en place des meubles de la cuisine.

 

Sur l’image de droite ci-dessus, on peut voir que c’est calculer au plus juste à cause des deux marches. Le meuble chevauche de 1 mm le dessus de la première marche.

Le fenêtre anciennement à double battant a été remplacée par un simple ouvrant avec une partie non ouvrant pour laisser passer le plan  de travail. En plus cela gagne de la lumière.

Le plan de travail couvrant le radiateur, lui-même caché derrière des meubles bas, on a fait une découpe du plan de travail pour placer une grille de ventilation afin que kl’air chaud puisse passe.

  

Ci-dessus, à droite, la grille d’aération du plan de travail laissant passer la chaleur du radiateur, avec un sus une prise encastrée dans ledit plan de travail.

Vidéo de la structure du plafond

Source Goliath.com

 






< Refaire sa cuisine du sol au plafond »>