Comment enlever une cuve à fuel (fioul), la vider ou l’installer ?

Comment enlever une cuve à fuel, la vider

Vous souhaitez vous séparer de votre ancienne cuve à fioul ? Vous souhaitez remplacer votre ancienne cuve à fioul ?
Sachez qu’il existe un certain nombre de règles à respecter avant d’abandonner définitivement une cuve à fioul devenue inutilisable ou trop ancienne.

Le cadre réglementaire

L’abandon d’une cuve à fioul est un acte encadré par la législation.
Selon l’article 28 de l’arrêté du 24 juillet 2004 « fixant les règles techniques et de sécurité applicables au stockage de produits pétroliers dans les lieux non visés par la législation des installations classées ni la réglementation des établissements recevant du public », la neutralisation d’une cuve à fioul est indispensable si cette dernière n’est plus utilisée.



La neutralisation d’une cuve à fioul doit être effectuée afin de limiter tout risque d’inflammabilité et/ou d’explosion.

Faire appel à un professionnel est plus sage, mais plus onéreux !

Plus onéreux, quoi que… Je vais vous donner les chiffres que j’ai obtenu pour les opérations qui suivent en fin de cet article et, vu la difficulté des opérations nécessaires, mieux vaudra prendre un professionnel de l’art !

Comment procède-t-on à l’élimination d’une cuve à fioul ?

La neutralisation d’une cuve à fioul doit être faite avec précaution et attention en raison de la nature du fioul. Il s’agit en effet d’un produit pétrolier pouvant présenter des risques d’inflammabilité et d’explosion. Il est donc fortement conseillé de recourir aux services de professionnels afin de limiter l’éventuelle survenue d’accidents.

Le dégazage de la cuve à fioul : une étape indispensable

Avant de procéder à la neutralisation proprement dite, il est impératif de procéder au dégazage de la cuve à fioul.

Cette étape consiste à éliminer les vapeurs de fioul domestique en suspension dans la cuve. Elle ne peut être effectuée que si la cuve a été préalablement vidée, nettoyée et débarrassée des résidus et dépôts de fioul domestique.
Pour le dégazage, le professionnel a recours à une aspiration et à une ventilation de la cuve. Une fois cette étape terminée, il réalise des tests à l’explosimètre afin de détecter l’éventuelle présence de résidus de gaz.
La cuve à fioul est ensuite curée et examinée afin de vérifier son état.

A l’issue du dégazage de la cuve à fioul, le professionnel doit remettre un certificat.

Nota : Le dégazage d’une cuve à fioul est valable pour une durée maximale de 48h. C’est dans ce lapse de temps que doit être réalisée la neutralisation.
Si cette période est dépassée, le dégazage devra être effectué à nouveau car des vapeurs de fioul domestique auront potentiellement refait surface et que des risques d’inflammabilité seront de nouveau présents.

La neutralisation de la cuve à fioul

La neutralisation d’une cuve à fioul consiste à la rendre définitivement inutilisable.
Pour les cuves à fioul enterrées il est possible de procéder au remplissage de la cuve. Cela doit être fait avec un élément solide et inerte pouvant être du sable, de la terre ou du béton par exemple. Ainsi toute la surface interne de la cuve à fioul se retrouve couverte.
Pour une cuve hors-sol, il est possible de procéder au découpage de la cuve à fioul. Le professionnel utilise généralement une méthode de découpage ne générant pas de flammes et de fumées.

Après la neutralisation de la cuve à fioul, le professionnel devra remettre un certificat indiquant que toutes les opérations nécessaires ont été effectuées pour neutraliser l’objet et le rendre hors d’usage.

L’enlèvement d’une cuve à fioul

L’enlèvement de la cuve à fioul est l’étape suivant la neutralisation. Une cuve découpée sera transportée vers un centre de traitement des déchets agréé.
Le professionnel devra remettre un certificat d’abandon et un bordereau de suivi des déchets au propriétaire.



Crédit : fioulmarket.fr 

Exemple de devis pour ce genre d’opération difficile :

img142 Visionnez le PDF de ce devis ICI

Voir également l’opération de démontage en image sur cet autre article, ICI. Article dans lequel vous trouverez copie de la facture et du certificat de conformité obligatoire en cas de demande des services d’assainissement.

Comment fonctionne une grignoteuse ?

Et comment neutraliser et enlever une Cuve à Fuel (Fioul, Mazout)

Par André Dimanche 01/02/2009

L’enlèvement d’une vieille cuve à fuel domestique qui n’est plus utilisée, n’est pas une opération anodine et demande certaines précautions. Pour cette opération spéciale, qui n’est pas courante, le mieux est de faire appel à des sociétés spécialisées.

Les différentes opérations :

1/ Tout d’abord, il faut absolument vider la cuve de son contenu au maximum pour qu’il reste le moins de fuel possible !

2/ Ensuite faire une opération de dégazage, car les vapeurs de fuel contenues à l’intérieur de la cuve, font de cette cuve une véritable bombe en puissance !

3/ Puis vient le découpage de la cuve. Si votre cuve a une grande capacité, plusieurs milliers de litres, l’épaisseur de la tôle est entre 4 et 6 mm. Pour découper la tôle, le technicien utilisera une Grignoteuse, en effet tout usage d’outils dégageant de la chaleur ou des étincelles est à proscrire (donc pas de chalumeau ou de meuleuse qui risqueraient d’enflammer les vapeurs restantes).


Quelques trous à la perceuse pour pouvoir introduire la tête de la grignoteuse, puis commence le grignotage ….

Découpage à la grignoteuse

4/ On commencera d’abord par faire un grand trou dans la cuve afin de mieux accéder à l’intérieur pour retirer les boues restantes au fond de la cuve :

Découpage d’une entrée dans la cuve

Boues restantes

Ensuite on pourra continuer le découpage par grands morceaux avec la grignoteuse, pour pouvoir les évacuer.

Le fioul et les boues seront emmenés dans un centre de retraitement spécialisé car il est hors de question de les rejeter dans la nature ou à l’égout, ce qui provoquerait à coup sûr une grave pollution.

Crédit : tournevis.net 

Vidéo de démonstration de la grignoteuse électrique grosse tôles

Crédit vidéo : pro-dis.fr 

Ne rêvez pas, une bestiole de ce genre pouvant découper des tôles de 4mm d’épaisseur coûte cher, très cher : environ 3000 euros ! Mais elle reste un incontournable pour découper une cuve après l’avoir dégazée. Il vous faut donc vérifier l’épaisseur de la tôle de votre cuve. Pour le faire, après l’avoir ventilée au mieux en ouvrant tous les orifices et en soufflant de l’air en continu dans la cuve afin de la ventiler, percez un trou en prenant soin de mettre sur la mèche de la perceuse de l’huile de coupe pour éviter la surchauffe. Si ça chauffe, allez-y en plusieurs étapes, par petits coups. Agrandissez le trou en changeant de mèche, du petit vers le gros calibre. Veillez à ce que vos mèches soient bien affutées, en effet lorsqu’une mèche ne l’est pas cela entraîne une surchauffe et un travail inefficace.



Ensuite, mesurez l’épaisseur de la tôle avec un pied à coulisse : vous saurez alors la puissance de la machine dont vous aurez besoin. Pour des tôles de 2 mm, on trouve des grignoteuses électriques entre 550 et 800 euros. Cher, mais moins que de recourir à un professionnel de la partie. La grignoteuse pour grosses tôles est difficile à trouver en location, car c’est un outil très spécialisé qu’utilisent peu de professionnels. Ceux qui en ont besoin en possèdent une… On trouve sur EBay des grignoteuses supposées absorber 4 mm d’épaisseur pour 130 euros, laissez-moi douter un peu…

De toute façon, il est inconcevable de la meuler sans risque d’explosion ou de feu. Lorsqu’on a une cuve à évacuer, il faut le faire dans les règles (voir au début de cet article). Donc soit on loue les services d’un professionnel, soit on fait l’acquisition d’une machine capable de découper votre cuve. En sus, vous aurez besoin de bidons gros volume pour stocker les boues et autres résidus du nettoyage avant découpe, pour ensuite les évacuer vers un centre de retraitement de ce type de déchet et là, vous êtes dans la M…. !
Ce genre de centre de retraitement est difficile à trouver. Les garagistes qui ont une filière refusent souvent vos vielles huiles… De plus vous aurez un gros volume à évacuer. Impossible d’utiliser un karcher pour nettoyer car cela génèrerait trop de boue. Il faudra le faire avec du sable dit « à lapin », ultra fin ou utiliser de la sciure fine pour peaufiner le nettoyage séchage de la cuve.

Gestion des déchets que cette opération va générer

1/ Le restant de fuel incluant les boues du fond de la cuve
Si vous le pouvez, inclinez un peu la cuve à l’aide d’un cric hydraulique de voiture pour que le contenu soit en un seul point de pompage, ce sera alors plus facile à faire. Une pompe acceptant des liquides chargés fera l’affaire facilement. Si vous n’en avez pas sous la main, que vous n’avez pas peur du nettoyage qu’il faudra faire : un aspirateur acceptant de pomper des liquides conviendra (vous pouvez en achetez un petit comme vous jetterez à la fin de l’opération, ce n’est pas cher et efficace. Prévoyez des gros bidons pour le stockage des résidus liquides.

2/ Dégazez la cuve comme indiqué dans l’article (voir plus haut), puis pratiquez une ouverture pour le pompage final et total du reliquat restant. Si vous avez dans votre cuve un « trou d’homme », utilisez-le pour finaliser le nettoyage de la cuve.

3/ A l’aide de sable ultra fin, ou de sciure fine, capturez les reste de la cuve qui ne vient au pompage pas pour la sécher au mieux. En suite ramassez le tout et placez-le dans des récipients semi-rigides en vue d’une évacuation.



4/ Ventilez la cuve avant de procéder à la découpe. Prévoyez d’éviter de procéder en atmosphère confiné. Abattez le muret l’entourant, ou sortez-la du trou dans la terre, vous serez plus à l’aise et éviterez que les vapeurs se concentrent là où vous travaillerez. Faîtes des morceaux suffisamment grands pour ne pas en avoir trop sans qu’ils soient trop lourds à porter, mais facilement prenables pour les transporter vers la déchèterie. Dans certaine ville, il existe des évacuations d’encombrants mensuelles. Lorsque c’est le cas, des ferrailleurs passent avant le service officiel et, ils prennent toutes les ferrailles, même souillées : ils seront ravis de vous en débarrasser gratuitement…

5/ Il ne vous reste plus qu’à négocier avec votre garagiste en espérant qu’il prendra vos bidons de fuel sale. Le volume de sable ou de sciure souillée ne sera pas vraiment significatif. Petites quantité, donc facile à évacuer dans des petits contenants dans les déchets ménagers (poubelles/ordures classiques).
Nota : lorsque la cuve est vide et que la chaudière s’arrête, selon le volume de la cuve, il peut rester de 50 à 200 litres dans le fond de cuve : c’est un gros volume dont il faudra se débarrasser. Certaines casses auto prennent ce genre de produit. En effet, ils ont des filières de recyclage et ils les revendent. N’hésitez pas à leur demander…

Installer une cuve à fuel

Je joint à cet article le PDF très explicite de l’installation d’une cuve à fuel auquel il n’y a rien à ajouter.

PDf d’installation d’une cuve à fuel

Ici, un article montrant comment a procédé la société Procuve qui a changé ma cuve à fuel, en images : Changer une cuve à fuel – 2





Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.