Le code Cambridge, de Tony Gheeraert


Le XVIIéme  siècle n’est pas enterré, loin de là ! A Cambridge, dans une Angleterre qui s’accroche désespérément à ses traditions, le passé reste très présent. Il est même si présent qu’ Arnaud Rudel ne sait plus à quels saints se vouer, en quoi croire. Des manifestations fantomatiques, des esprits hantant les lieux pour y faire régner un climat de plomb, des morts mystérieuses, des nobles qui taisent des secrets bien enfouis, une police complaisante suffisent pour bâtir un thriller historique du meilleur cru. Si le lecteur frôle souvent des domaines incertains des sciences occultes, la réalité est bien plus vénale… On a beau camper sur ses traditions, c’est, encore une fois, l’intérêt personnel qui prime sur celui de l’institution séculaire de Cambridge.

Un premier roman de bonne facture, bien mené, qui ravira ceux que l’histoire passionne.

Il est intéressant aussi, de noter que c’est l’un des premiers romans parlant des trous de ver : espace improbable permettant de traverser l’espace temps… Il y a quelques années que la physique internationale s’y intéresse et, la science fiction s’en emparera un jour prochain…

4ème de couverture (source éditions Belin)

Plus à l’aise dans les gaffes que dans la rédaction de sa thèse, Arnaud Rudel se voit, à sa grande surprise, attribuer une bourse prestigieuse à All Souls College, vénérable collège de Cambridge. À peine y a-t-il posé un orteil que des phénomènes étranges et macabres se produisent, attribués au fantôme d’une énigmatique Puritaine qui vécut à Cambridge au temps de la Révolution anglaise. Pour résoudre ce mystère – et sauver sa peau –, Rudel va devoir s’improviser cryptographe et briser le code d’un terrible secret qui touche à l’histoire de la Couronne britannique….

Tony Gheeraert enseigne actuellement la littérature française à l’université de Rouen. Son premier roman, où affleure un humour à la David Lodge, conjugue subtilement les atmosphères du polar et du roman historique… En postface, Pierre-Alain Fouque et Charles Bouillaguet, chercheurs en cryptologie à l’Ecole normale supérieure, vous initient à la science des codes secrets.

Mail : tony.gheeraert@univ-rouen.fr   

Editeur : LE POMMIER

ISBN 978-2-7465-0465-3 – Prix 23.00 €

Parution du 04/03/2010 – 504 pages

À propos de Jérôme Cayla

Chroniqueur litteraire, lecteur et directeur de collection dans l'édition, auteur de deux romans : Mathilde et Trois roses blanches. Je travaille habituellement avec les services presse des éditions : In Octavo, Laura Mare, des Presses de la cité, du Moteur, JC Lattès, du Rocher, Luce Wilquin, Quadrature, Jigal, First, Elysad, Fleuve Noir, Lunatik, Volpiliere, PLE, T&A (Terre d'Auteur) , du Préau, Stéphane Millon, Borborygmes, glyphe, Edition KERO, etc. Me contacter par le formulaire de contact pour livre en services de presse.
Ce contenu a été publié dans Critiques littéraires, Livres, Romans contemporains, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.