Chacune ses peurs, de Peter Swanson

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aussi noir que possible, horrible et passionnant !

Une jeune femme un peu fragile, Kate, accepte de faire un échange d’appartement avec un cousin éloigné qu’elle n’a jamais vu. En arrivant sur place à boston, elle découvre une ambiance lourde, d’autant plus qu’un meurtre vient d’être commis dans l’appartement d’à côté. A Londres, son cousin ne semble pas habiter son appartement, il aurait disparu. La tension monte !

Un thriller où tous les éléments sont là pour faire monter l’angoisse. Très psychologique, ce roman progresse lentement, comme pour cuisiner le lecteur à petit feu. L’enquête progresse au ralenti car les pistes sont totalement brouillées. Le coupable potentiel n’est sans doute pas celui auquel pense la police, encore faudrait-il pouvoir le nommer !

Rédigé sur plusieurs plans, ce roman s’attache à quatre personnages, dont l’un a disparu, le second parait ne pas exister, un voyeur obsessionnel et Kate impliquée malgré elle dans ce jeu, pervers.

Pervers en effet, Peter Swanson met en scène dans ce roman Corbin qui travaille dans la finance a tué dans sa jeunesse une jeune femme avec un ami de faculté, ce dernier s’avère être un psychopathe dont l’imagination est sans borne, sachant parfaitement se fondre dans l’invisible, pour qui la notion du beau atteint des sommets dans l’horreur et, qui semble passer sous tous les radars, dont le nom n’est même pas certain. Mais il y a aussi cet homme qui observe les femmes jusqu’à savoir tout de leurs vies, jusqu’à s’imaginer avec elles. Puis il y a Kate, qui malgré elle est au centre de l’intrigue. Kate qui a été agressé violement par un ex et qui appréhende tout du monde qui l’entoure, une angoissée de nature mais dont la curiosité la pousse à chercher à comprendre.

Les amateurs de thriller apprécieront ce roman bien noir, compliqué à merveille. Un livre qu’on ne peut pas lâcher avant la fin : une fin en apothéose et sans retour possible ! On appréciera la progression dans la noirceur au long du livre, toujours plus profondément vers l’horreur, jusqu’à ce demander s’il n’y a pas derrière nous quelqu’un qui observe en silence. Du meurtre à la profanation de cadavre, du viol de l’intimité à la complicité de l’amitié, les frontières ne sont jamais bien définies.

Présentation de l’éditeur

Lorsque Corbin propose à Kate d’échanger leurs appartements respectifs de Boston et de Londres, Kate, récemment victime d’un ex à la jalousie pathologique, pense que cela l’aidera à remonter la pente et accepte avec joie la proposition de son cousin américain. Malheureusement, à peine arrivée, elle apprend qu’une Voisine, Audrey Marshall, a été assassinée. Troublée, elle se pose aussitôt des questions sur Corbin, d’autant qu’elle s’aperçoit rapidement que ce cousin, locataire fort sympathique au demeurant, se montre très énigmatique sur sa relation avec Audrey… Alors quand l’ex-petit ami de la victime l’accuse clairement à son tour, et que le mystérieux Corbin disparaît brusquement…

« Dans ce troisième roman, Peter Swanson
fait sortir un délicieux monstre du placard et,
inexorablement, grâce à des personnages
superbement campés, l’angoisse monte. »
Booklist
.

Un peu de l’auteur

Auteur de nombreux poèmes hautement récompensés, Peter Swanson a étudié la littérature à Trinity Collège et aux universités d’Amherst et d’Emerson. Il vit à Somerville, Massachusetts avec son épouse et son chat.

Auteur entre autres ouvrages, de La Fille au cœur mécanique et Parce qu’ils le méritaient, Peter Swanson est déjà traduit dans trente langues.

Source bio & photo : Editions Calman Levy :

Détails sur le produit

• Broché: 384 pages
• Editeur : Calmann-Lévy (20 septembre 2017)
• Collection : Cal-Lévy- R. Pépin
• Langue : Français
• ISBN-10: 2702160271
• ISBN-13: 978-2702160275
• Dimensions du produit: 14 x 2,5 x 21,6 cm

 

 





< Chacune ses peurs, de Peter Swanson>

À propos de Jérôme Cayla

Chroniqueur litteraire, lecteur et directeur de collection dans l’édition, auteur de deux romans : Mathilde et Trois roses blanches.

Je travaille habituellement avec les services presse des éditions :
In Octavo, Laura Mare, des Presses de la cité, du Moteur, JC Lattès, du Rocher, Luce Wilquin, Quadrature, Jigal, First, Elysad, Fleuve Noir, Lunatik, Volpiliere, PLE, T&A (Terre d’Auteur) , du Préau, Stéphane Millon, Borborygmes, glyphe, Edition KERO, etc.

Me contacter par le formulaire de contact pour livre en services de presse.

Ce contenu a été publié dans Achat livre, Critiques littéraires, Polars, Thriller, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire