Sarah de Marek Halter

Qui était Sarah, d’où venait-elle, où était-elle née? En romancier, mais sans jamais trahir la Bible, Marek Halter recrée la jeunesse de Sarah, aristocrate sumérienne née à Ur il y a quatre mille ans. Fille d’un riche marchand, lettrée, dotée d’un fort tempérament, Sarah refuse le mariage que lui a arrangé son père. Elle s’enfuit et rencontre le jeune Abraham, un étranger pauvre qu’elle va aimer. Afin de se rendre provisoirement impropre aux épousailles voulues par sa famille, elle avale une drogue qui, trop fortement dosée, la rend stérile. Elle devient prêtresse d’Ishtar, déesse de la Guerre. Sa beauté la destine à être déflorée par le roi, en une cérémonie sacrée. Alors Abraham l’enlève, et la saga biblique commence…

     Tandis qu’Abraham poursuit son dialogue avec le Dieu Unique et Invisible, pour une alliance entre Lui et les Hommes, Sarah se bat afin d’imposer sa place dans une société qui méprise les épouses au ventre sec. Elle traverse toutes les épreuves de la stérilité – l’adoption, la jalousie envers la mère porteuse qu’elle a pourtant choisie, la conception inespérée – jusqu’au moment où elle reconnaît enfin la puissance du Dieu d’Abraham. Il lui permet alors de mettre au monde un fils, Isaac. Pour la première fois, les membres d’une tribu seront appelés les hébreux, ceux qui voyage…

 Premier livre d’une trilogie consacrée aux femmes de la bible, donnant un éclairage intéressant de ce que furent ces femmes d’exception. Des femmes mais aussi de épouses qui défendirent leurs idéaux. Des femmes qui revendiquèrent leur libre arbitre malgré une société figée dans ses contradictions.

 






<” roman »>

À propos de Jérôme Cayla

Chroniqueur litteraire, lecteur et directeur de collection dans l'édition, auteur de deux romans : Mathilde et Trois roses blanches. Je travaille habituellement avec les services presse des maisons d'éditions Me contacter par le formulaire de contact pour livre en services de presse.
Ce contenu a été publié dans Livres, Romans contemporains, Romans historiques, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.