Le livre perdu de Leonard de Vinci, par Francesco Fioretti

81YJeut33SL

Faut-il en savoir un peu sur tout, ou tout sur peu ?

Infatigable curieux, Léonard de Vinci veut tout comprendre, sur tout. Chaque avancée lui ouvrant de nouvelles portes dans lesquelles il s’engouffre, son travail d’artiste et d’ingénieur avance à petit pas. Cependant, une matière lui échappe singulièrement : les mathématiques. Il se rapproche de son ami, le frère Luca Pacioli, mathématicien de renom pour y voir plus clair dans cette discipline absconse pour beaucoup. Ce qui pourrait sembler simple s’avère plus compliqué que prévu. L’Italie du XVème siècle est en ébullition. Les luttes entre les puissants au pouvoir, et ils sont nombreux, pousse les villes à s’affronter. De plus, le roi de France revendiquant le milanais arrive avec ses troupes. Entre alliance et trahison, les routes deviennent de moins en moins sûres.



 
Francesco Fioretti nous emmène au moyen-âge italien. Un pays non unifié où chaque ville fonctionne comme un territoire autonome, où alliances et trahisons sont un principe pour conserver ses acquis, ou accroître ses possessions. Laurent le magnifique vient de mourir, le pape a des enfants, les turcs menacent la sérénissime république de Venise, l’Italie est au bord de l’explosion. Le calme dont les artistes ont besoin pour créer est difficile à trouver. Ceux qui le peuvent prennent la route afin de suivre un puissant pour bénéficier de sa protection, Léonard est de ceux-là. Il en a d’autant plus besoin que produisant peu, les fonds lui manquent cruellement. Salaï, le fidèle compagnon de Léonard de Vinci le suit dans ce périple audacieux. Le vol de manuscrits byzantins et l’assassinat de leur détenteur n’arrange pas les affaires du génial savant. Là encore, De Vinci voudrait savoir qui et comment !

 



Un roman passionnant dans une époque de la vie de Léonard de Vinci peu connue où le romancier peut à sa guise broder son intrigue. Certes un roman, mais bien documenté sur la péninsule en perpétuelle agitation mais toujours renaissant tel un phénix, pour lui donner tous les aspects de vérité. Léonard de vinci n’a pas encore besoin de fuir sa terre natale, François 1er n’est pas encore roi de France. Le roman de Francesco Fioretti se situe avant la venue de l’artiste au clos Lucé, renforçant l’intérêt du livre pour tenter de mieux comprendre cet homme multiple dont on voit beaucoup de ses productions tout en sachant peu sur l’homme. On notera cependant une tentative audacieuse du romancier sur les amours de l’artiste.

 



Présentation de l’éditeur

Francesco Fioretti nous guide à travers les années les plus prolifiques et intrigantes de la vie de Léonard de Vinci nous plongeant une nouvelle fois dans une atmosphère riche de mystère.
Milan, 1496. Léonard de Vinci attend avec impatience de rencontrer le frère Luca Pacioli, célèbre mathématicien dont il espère apprendre beaucoup. Pour Léonard, qui s’intéresse depuis toujours
à toutes les formes du savoir, les mathématiques, dont l’étude ne lui a pas été possible, représentent
la science souveraine. Mais suite à l’assassinat d’un moine et au vol d’anciens textes byzantins qui sont d’un intérêt inestimable pour les mathématiques, les deux hommes voient leurs projets perturbés. De Milan à Venise, de Florence à Urbino, à travers une Italie où s’achève l’époque pacifique de Laurent de Médicis et des Sforza, ils se lancent sur les traces de l’assassin et des textes volés.
Dans cette fresque de l’Italie de la Renaissance extraordinairement documentée, Francesco Fioretti nous guide à travers les années les plus prolifiques et intrigantes de la vie de Léonard – de la réalisation de ” La Cène ” à l’étude de ” L’Homme de Vitruve ” – nous plongeant une nouvelle fois dans une atmosphère riche de mystère.

 

Un peu de l’auteur

Originaire de Sicile, Francesco Fioretti étudie les lettres à Florence avant d’enseigner en Lombardie et dans les Marches. En 2012, il obtient un doctorat à l’université d’Eichstätt, en Allemagne, avec une thèse sur le Stilnovo de Dante et de Cavalcanti.
Son premier roman, Le Livre secret de Dante, atteint aujourd’hui les 500 000 exemplaires vendus en Italie et a été traduit dans huit langues. Paru en 2015 en France aux Éditions Hervé Chopin et en 2016 chez Pocket, il rencontre également un très grand succès. Dans le miroir du Caravage paraît en 2016 en France, et en 2017 chez Pocket.
Le livre perdu de Léonard De Vinci est son troisième roman.

Source photo HC éditions

FRANSESCO-FIORETTI

Détails sur le produit

• Broché: 255 pages
• Editeur : HC éditions (11 avril 2019)
• Collection : Roman
• Langue : Français
• ISBN-10: 2357204559
• ISBN-13: 978-2357204553
• Dimensions du produit: 14,4 x 2 x 22,1 cm


<" Le livre perdu de Leonard de Vinci, par Francesco Fioretti">

A propos Jérôme Cayla

Chroniqueur litteraire, lecteur et directeur de collection dans l'édition, auteur de deux romans : Mathilde et Trois roses blanches. Je travaille habituellement avec les services presse des maisons d'éditions Me contacter par Mail sur contact Presse pour les livres en services de presse.
Ce contenu a été publié dans Achat livre, Critiques littéraires, Livres, Romans historiques, Thriller, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire