L’homme de Constantinople, de JR Dos Santos

61zCjlPtKHL

Tout perdre pour devenir le roi du monde, le plus riche de son temps !

Parti de rien, avec pour ambition de réussir sa vie, le jeune Kaloust quitte son village d’Arménie avec sa famille pour espérer une vie meilleure. L’empire ottoman ne fait pas de cadeau aux non-musulmans. Même si la loi prône l’égalité entre tous, quel que soit sa confession, les faits démontrent une réalité bien éloignée des textes. Régulièrement des crimes, ou des brimades sont commis contre les chrétiens d’Arménie. Puis, le sultan cédant à la pression des ultras décrète un Islam purgé des infidèles. Commence alors le génocide arménien. Kaloust dont la principale motivation est la recherche en toutes choses de la beauté, décide de faire des études d’ingénieur dans cette matière jusqu’alors mal connue : le pétrole. Nous sommes en 1900 et le moteur à explosion fait son apparition. Les besoins en carburant souffrent d’un marché à créer totalement, de même qu’il faut inventer les raffineries. Kaloust, fort d’un peu d’argent gagné en faisant des affaires de revente d’antiquités, place ses fonds dans cette industrie en plein essor, pour lui c’est le début de la fortune. Il a désormais les moyens de devenir un grand collectionneur d’œuvres d’art.



JR Dos Santos quitte les romans qui ont faits sa renommée où il met en scène son personnage fétiche Tomás Noronha dans des aventures époustouflantes, pour s’essayer au roman historique. Un roman fort bien documenté et relatant des faits réels où l’on découvre le début de la souveraineté du pétrole, roi du monde et des affaires. L’OPEP n’existe pas encore, les pays producteurs sont sous la tutelle des états européens colonisateurs, des empires financiers peuvent se créer avec peu d’entrave. Une success storie incroyable où la politique et le relationnel sont primordiaux. La politique car chaque état veut pouvoir contrôler ses approvisionnements, indispensable en cas de conflits armés et, le relationnel car rien ne peut se faire sans ces liens que l’on noue par amitié, par intérêt, ou simplement par égoïsme pour réaliser ses rêves…



Mais un bonheur ne vient jamais seul, il est fréquemment suivi de tout un lot d’emmerdes ! Avoir de l’argent, réussir en affaires ne protège en rien contre les luttes de pouvoir, les revers de la politique ou la jalousie. Réussir et devenir riche peut également donner un sentiment de toute puissance, d’invulnérabilité qui pousse certains à assouvir leurs penchants, fussent-ils coupables… Derrière les plus belles réussites se cache souvent quelques cadavres, des culpabilités dont on évite de parler par une forme d’autocensure envers des notables admirés de tous, mais craints tout autant !
JR Dos Santos nous offre ici un roman passionnant et très instructif sur la création des empires pétroliers dont nous ne savons peu. Un roman historique qui est aussi en soi une aventure extraordinaire, celle d’un petit émigré arménien qui dans l’ombre bâtit l’industrie du pétrole, augurant de la sorte une ère nouvelle pour le monde qui, sortant de la traction animale, pouvait envisager le XXème siècle qui sera l’âge des transports toutes distances et rapides. Un livre hélas plus court que les précédents livres de JR Dos Santos. Un roman dans lequel le lecteur se plongerait volontiers plus longuement.



Présentation de l’éditeur

La vie du mystérieux Arménien qui a régné sur le monde du pétrole et sur celui de l’art.
Alors que l’Empire ottoman s’effondre et que les Arméniens sont persécutés, la famille du jeune Kaloust se réfugie à Constantinople.
Le garçon, déjà connu pour son intelligence hors du commun, est émerveillé par la capitale
du Bosphore et se pose pour la première fois la question qui allait le poursuivre toute sa vie :
” Qu’est-ce que la beauté ? ”
Il ne sait pas encore qu’il va régner sur le monde naissant du pétrole, devenir l’homme le plus riche et le plus puissant de la planète… et le plus grand collectionneur de tous les temps.

Inspiré de faits réels, L’Homme de Constantinople relate la vie extraordinaire du mystérieux Arménien, Calouste Gulbenkian, qui a changé le monde – et consacre définitivement J.R. dos Santos comme un auteur majeur des lettres portugaises et l’un des grands écrivains contemporains.

Un peu de l’auteur

Journaliste, reporter de guerre, présentateur vedette du 20H au Portugal depuis plus de vingt-cinq ans, J.R. dos Santos est l’un des plus grands auteurs européens de thrillers. Avec sa saga Tomás Noronha qui compte aujourd’hui 7 volumes et qui s’est traduite en 18 langues, il s’est fait connaître en France avec La Formule de Dieu, vendue à près de 500.000 exemplaires.

Source photo Amazon :AVT_Jose-Rodrigues-dos-Santos_212

Détails sur le produit

• Broché: 455 pages
• Editeur : HC éditions (2 mai 2019)
• Collection : Roman
• Langue : Français
• ISBN-10: 2357204583
• ISBN-13: 978-2357204584
• Dimensions du produit: 14,5 x 3,6 x 22,1 cm


<" L’homme de Constantinople, de JR Dos Santos">

 

A propos Jérôme Cayla

Chroniqueur litteraire, lecteur et directeur de collection dans l'édition, auteur de deux romans : Mathilde et Trois roses blanches. Je travaille habituellement avec les services presse des maisons d'éditions Me contacter par le formulaire de contact pour livre en services de presse.
Ce contenu a été publié dans Achat livre, Critiques littéraires, Livres, Romans historiques, Voyages, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire