Un été d’orage, de Corinne Javelaud

En 1942, Eulalie dont le mari est au front essaye de survivre. Avec elle, sa fille tout juste sortie des langes est un frein vers l’emploi. Lors d’un bombardement, son logement est détruit. Eulalie, en fuyant, rencontre une femme avec qui elle se lie d’amitié. Les deux femmes décident de cohabiter. Parce que très jolie et gracieuse, Eulalie est repérée par le directeur des folies bergères. N’ayant d’autre moyen de subsistance, elle finit par accepter, malgré les relents sulfureux du monde de la nuit. Dans la salle, les officiers allemands sont nombreux à venir se divertir. L’un d’eux, particulièrement assidu, est tombé sous le charme d’Eulalie. Après une forte résistance, elle se laisse emporter avec son officier dans une vie de luxe et de plaisir. La soudaine disparition de son amie qui gardait sa fille lui fait un électrochoc. Eulalie décide de tenter de fuir en zone libre pour se réfugier chez des cousins qu’elle ne connaît pas. Arrivée en Charente, Eulalie découvre que rien n’est comme elle ne l’avait imaginé. Puis, lorsque l’officier allemand réussi à remettre la main sur elle, Eulalie se retrouve impliquée dans une traque dont elle se serait bien passée. Le bel amant est devenu un prédateur dont elle est le jouet… Une main tendue donnera une chance, peut-être, de franchir enfin la frontière de la zone libre avec sa fille.

Un roman historique doublé d’une intrigue relevant du thriller. Trouver du travail en 1942, alors que le pays est occupé, n’est pas chose facile. Eulalie, qui a fait de la dance étant jeune, réussi à trouver un équilibre dans la revue des folies bergères. Moralement, son reflexe premier fut le rejet. Le monde du spectacle, surtout la nuit, n’est pas bien vu par la bien-pensance de l’époque. Cependant, ce travail lui permet de vivre plutôt confortablement. L’irruption dans sa vie d’un bel officier, allemand de surcroit, la choque, puis le luxe dont Lubin Von Baden la couvre la séduit. Cette vie, jamais elle ne l’aurait connu sans la guerre ! Quand Eulalie prend conscience que les choses vont trop loin, elle tente de s’échapper, mais déjà son officier dévoile son vrai visage. Le conte de fée devient un thriller dont Eulalie est le jouet. Fini les soirées de gala, les robes de haute couture, désormais, le temps de sa mission, elle sera bonne à tout faire.

Corinne Javelaud nous emmène dans un tourbillon à la suite d’Eulalie. Une intrigue qui monte en pression doucement, une femme qui se bat pour vivre avec une enfant en bas âge, sur fond d’occupation dresse le décor. A cette époque, persiste une morale collective qui ne laisse aucune place au plaisir, vite suspecté de licence pécheresse. Eulalie va aller jusqu’à la transgression de ses principes, avant d’avoir un sursaut qu’elle espère salvateur vers la zone libre. Un chemin long et difficile l’attend. Proche de la ligne de démarcation il y a presque autant de collabos, de résistants que de soldats allemands ! Eulalie devra choisir les bonnes personnes si elle veut réussir son évasion, mais en a-t-elle vraiment le choix ? Elle devra transiger au mieux avec ceux qui peuvent lui venir en aide, parfois en se pinçant le nez et en regardant ailleurs… Un superbe roman difficile à lâcher, l’ascenseur émotionnel est au rendez-vous jusqu’à l’extrême fin du livre.

Pour commander le livre, cliquez ICI : Un été d’orage

Présentation de l’éditeur

Paris, mars 1942. Dans la capitale occupée, Eulalie Fontanel tente de survivre. En acceptant de devenir danseuse aux Folies Bergères pour nourrir sa fille Beata, elle a l’impression de trahir son mari qui a été envoyé au front. La jeune femme se sent prisonnière de ce Paris occupé où elle côtoie les lieux les plus huppés et les bureaux clandestins qui organisent le marché noir. Le pire, c’est d’avoir attiré l’attention de Lubin Von Baden, un mystérieux officier de l’armée allemande qui la poursuit de ses assiduités. Alors, pour son bien et celui de sa fille, elle décide de fuir et se réfugie chez des cousins en Charente. Mais cela ne suffit pas à éloigner l’officier allemand qui s’est transformé en dangereux prédateur. Des décennies plus tard, Beata tente de découvrir les secrets de cette époque troublée ou sa mère tentait d’échapper aux orages de la guerre…

Un peu de l’auteur

Après des études de lettres et d’histoire de l’art, Corinne Javelaud s’est tournée vers l’écriture. Originaire du Limousin, elle est l’auteure d’une dizaine de romans, publiés aux éditions City et Calmann-Lévy, qui ont connu un succès croissant. Elle est membre du jury du prix des romancières remis chaque année au Forum du livre de Saint-Louis en Alsace.

Source photo Goliath :

Détails sur le produit

• Éditeur ‏ : ‎ DE BOREE (10 mars 2022)
• Langue ‏ : ‎ Français
• Broché ‏ : ‎ 311 pages
• ISBN-10 ‏ : ‎ 2812928506
• ISBN-13 ‏ : ‎ 978-2812928505
• Poids de l’article ‏ : ‎ 168 g
• Dimensions ‏ : ‎ 10.8 x 1.4 x 17.8 cm








<” Un été d’orage, de Corinne Javelaud”>

A propos Jérôme Cayla

Chroniqueur littéraire, lecteur, auteur de deux romans : Mathilde et Trois roses blanches. Je travaille habituellement avec les services presse des maisons d'éditions Me contacter par Mail sur contact Presse pour les livres en services de presse.
Ce contenu a été publié dans Achat livre, Critiques littéraires, Livres, Romans historiques, Thriller, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire