Les ombres et les lumières, de Sylvie Lassalle

1920, début des années folles, la France se relève de la grande guerre. Tous où presque ont perdu quelqu’un, malgré tout, il faut continuer de vivre. Jules et Anna, sont contactés par une connaissance surgie de leur passé, pour venir ouvrir un cinéma dans une petite ville où l’on vient prendre les eaux, jouer au casino. Pour eux, c’est une nouvelle opportunité qu’ils saisissent avec joie. D’autant plus qu’Anna est photographe et, elle pourra reprendre un commerce sur place. Très vite, ils sentent que pour certains ils ne sont pas les biens venus. Dans le village, il y a ceux qui ne comprennent pas pourquoi faire appel à des étrangers, alors qu’un enfant du pays postulait pour ce poste ! La découverte du corps d’une jeune femme alourdit encore plus l’ambiance. Ce suicide intrigue car sans motivation apparente, de plus cela n’est pas sans rappeler une autre étrange affaire de disparition de jeune femme… Anna veut comprendre pourquoi cette mort sans explication. Entre le désintérêt des autorités et les blessures de guerre que chacun tente de panser, nul ne souhaite creuser dans les affaires des autres…

Le pays a grand besoin d’oxygène après la guerre de 14-18 qui a blessé la France. La haine du Bosch persiste. Le gouvernement a décrété un embargo sur les produits germaniques. Certains voudraient cependant une ouverture à cette interdiction. Un cinéaste allemand a fait un film superbe, exporté jusqu’en Amérique. Jules réussi à obtenir le film en avant-première. Pour son jeune cinéma c’est un événement. Las, des esprits chagrins ne sont pas ravis de cette projection, ils vont le faire savoir durement à Jules qui, du coup, sera licencié. Que faire ? Anna réussi bien dans son travail et Jules tourne en rond, cultive une déprime bien compréhensible. Ne pouvant rester inactif, avec des amis, il décide de tenter de rebondir en se mettant à son compte. En parallèle Anna cherche toujours à comprendre les raisons du suicide, quitte à bouleverser le fragile équilibre du village.


Sylvie Lassalle nous entraîne dans les années folles où tous les possibles sont permis, ou presque ! Un roman terroir autant qu’historique avec une bonne dose de suspense et d’émotions. Il y a la famille que l’on se construit par amitié, les haines générées par la jalousie et, phénomène récent né de la fin du conflit : l’envie de sortir de sa condition, de voir plus grand et plus loin. Jusque-là, chacun emboîtait le chemin tracé par son père en prenant sa suite. Le vent nouveau de l’après-guerre donne envie aux jeunes de redessiner les contours du destin. Reconstruire le pays offre bien des possibilités, dont tous veulent une part du gâteau, fusse au prix de quelques sacrifices ! Redistribuer les cartes ne donne pas forcément un jeu gagnant, quoi que…

Présentation de l’éditeur

En 1920, au cœur des Années Folles, Jules et Anna arrivent dans une petite ville thermale de Gascogne pour prendre la direction d’un cinéma. Mais le jeune couple se heurte à l’hostilité permanente de ces notables du sud-ouest de la France qui ne veulent pas d’étrangers.

L’atmosphère de la ville devient encore plus oppressante quand on découvre le corps d’une jeune femme. En apparence, il s’agit d’un suicide, mais les circonstances rappellent étrangement la disparition d’une autre femme quelques années plus tôt et dont le corps vient juste d’être retrouvé.

Parce que les autorités se désintéressent de ces affaires, Anna décide de découvrir la vérité. Mais, dans cette région où les blessures de la guerre sont encore à vif, on ne déterre pas impunément des secrets que beaucoup voudraient garder enfouis…

Un peu de l’auteur

Source photo Amazon

Sylvie Lassalle vit et travaille à Toulouse où elle enseigne le français depuis de nombreuses années.
Elle aime plus particulièrement la littérature du XIXè siècle tout en s’intéressant aux nouvelles formes d’écriture.
Passionnée d’histoire et de généalogie, des recherches dans les archives en ligne lui ont donné l’idée de son premier roman.

Détails sur le produit

• Éditeur ‏ : ‎ City Edition (9 juin 2021)
• Langue ‏ : ‎ Français
• Broché ‏ : ‎ 304 pages
• ISBN-10 ‏ : ‎ 2824618930
• ISBN-13 ‏ : ‎ 978-2824618937
• Poids de l’article ‏ : ‎ 458 g
• Dimensions ‏ : ‎ 15.4 x 2.4 x 23.5 cm






<” Le dictionnaire de ma vie, par Charlotte de

A propos Jérôme Cayla

Chroniqueur littéraire, lecteur, auteur de deux romans : Mathilde et Trois roses blanches. Je travaille habituellement avec les services presse des maisons d'éditions Me contacter par Mail sur contact Presse pour les livres en services de presse.
Ce contenu a été publié dans Achat livre, Critiques littéraires, Livres, Romans historiques, Voyages, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Les ombres et les lumières, de Sylvie Lassalle

  1. Merci Jérôme pour cette chronique fouillée et complète !

Laisser un commentaire