Comment changer votre chauffe-eau ?

Comment changer votre chauffe-eau ?

i_500174

Vous vous demandez si vous êtes mûrs pour remplacer votre chauffe-eau? Voici ce que je vous suggère pour y arriver sans trop de prise de tête, à comprendre s’il a besoin d’être changé ou non et comment procéder. C’est accessible à tout bricoleur sans une armada d’outillage spécialisé.

1/a Voir les premiers signes d’usure

L’eau est moins chaude et surtout, elle coule de moins en moins rapidement, comme s’il y avait une obstruction dans la tuyauterie ! Pour savoir si son chauffe-eau est à la fin de sa vie. Il vous faut également vérifier sa date de fabrication. Vous trouverez cette information sur la plaque descriptive de l’appareil. En général, un chauffe-eau dure entre 12 et 25 ans, mais il faut fréquemment le remplacer 12 à 17 ans après sa fabrication.

Nota : C’est plus le calcaire de nos région qui les occis que l’usure du temps : l’eau laisse un dépôt de calcaire en chauffant, par réaction chimique, sur les résistances : cela abrège sérieusement la durée de vie dudit chauffe-eau. Il y a un compromis possible à ce problème. Il consiste à installer sur l’alimentation du chauffe-eau un adoucisseur d’eau.

Ce type de centrale est facile à installer en série sur une alimentation d’eau, peu chère (un peu moins de 150 euros chez Leroy Merlin) et combat pas trop mal le tartre. Personnellement, j’en ai placé une sur mon installation pour alimenter mon chauffe-eau. Elle présente le double avantage de filtrer l’eau d’entrée (vous n’imaginez pas à quel point ce filtre se remplit de saletés venant de l’eau du robinet !…), ensuite la seconde cartouche ôte une partie, ou limite l’entartrage du chauffe-eau. Les cartouches se changent en moyenne une fois par an.

1- Cartouche filtre type ficelle enroulée

2- Cartouche avec sel

1/b Autres point à vérifier sur l’état du chauffe-eau

Il arrive aussi qu’un élément (résistance ou thermostat) défunte à l’usage.

Regardez aussi à la base. Si vous voyez, ou sentez au toucher une humidité, votre appareil devra bientôt être remplacé.

S’il y a de la rouille sur la partie peinte en blanc, prévoyez un remplacement prochain.

Si vous voyez un mince filet d’eau, courez à la quincaillerie, ça presse! Vous ne voulez certainement pas inonder votre sous-sol.

2/ Pour retirer l’ancien chauffe-eau

Fermez l’alimentation électrique (fusible du chauffe-eau en position OFF (généralement le 20 A) et, vérifiez qu’il ne demeure pas sous tension. Sans multimètre vous pouvez, avec un montage simple, faire un témoin efficace : Prenez une douille de lampe avec ampoule 40 w sur laquelle sortent deux fils et faites le contact ce montage avec les bornes électriques dans le boîtier du chauffe-eau (gros cache souvent blanc en plastique vissé sur le corps du chauffe-eau). Si la lampe s’allume c’est que le courant n’est pas coupé comme il convient pour la sécurité… On peut également, si vous le préférez, couper l’alimentation générale de la maison au disjoncteur près du compteur EDF.

Coupez l’alimentation en eau du chauffe-eau, si vous n’en avez pas une dédiée à cet effet : fermez l’eau au compteur. Nous vous recommandons d’ajouter une vanne de fermeture dédiée lors de l’installation : c’est beaucoup plus pratique et cela évitera que vous fermiez la totalité du circuit durant votre échange… Si vous installez en même temps une unité de filtration sur l’alimentation, vous aurez de facto une possibilité de coupure d’eau alimentant le chauffe-eau pour l’avenir.

Vous avez démonté le cache couvrant les contacts électriques du corps de chauffe, déconnectez les fils proprement.

Ouvrez un robinet d’eau chaude le plus haut possible dans votre maison, cela fera chuter la pression et fera une fenêtre d’arrivée d’air pour parvenir à bien purger le circuit et le contenu du chauffe-eau.

2/a En bas du chauffe-eau, il y a un collecteur appelé kit de sécurité.

Tournez un peu le gros bouton rouge ou blanc (selon les modèles), l’eau commencera à l’écouler dans le circuit du trop-plein. Cette évacuation va normalement au tout à l’égout. Quelques très vielles installations n’ont pas cette sécurité d’écoulement : tout devient plus compliqué !
Il vous faudra alors attendre que l’eau soit moins chaude et drainer l’écoulement depuis le groupe de sécurité à l’aide d’un tuyau s’écoulant dehors… C’est plus long à mettre ne œuvre, c’est tout.
Une fois le chauffe-eau purgé, vous pouvez démonter l’alimentation en eau et le groupe de sécurité : celui-ci se change systématiquement à chaque opération de ce genre.

2/b Dévissez le tuyau en haut du chauffe-eau : c’est par là que l’eau chaude entre chez vous, il est désormais vide.

2/c Desserrez les fixations murales du chauffe-eau s’il y en a. Certains gros modèles de 300 litres sont posés sur des pieds au sol. Prenez garde que même une fois purgé, le chauffe-eau n’est pas totalement vide. Il est plus lourd que votre nouvel appareil. En effet, il reste de l’eau (celle qui est plus basse que le niveau de purge et du calcaire ou du tartre en pagaille. Assurez-vous d’avoir la force, ou les forces nécessaire pour le retirer de là où il se trouve (mieux vaudra être plusieurs pour ce gros coup de main).

2/d Enlevez votre chauffe-eau et entreposez-le. Vous profiterez de la période de ramassage des encombrants pour vous en débarrasser. Il y a de fortes chances qu’un récupérateur le ramasse avant, pour son plaisir et le vôtre. Et si l’appareil est accompagné de tuyaux en cuivre, il sera doublement heureux.

A côté de vous ce trouve le nouveau chauffe-eau

3/ Remettre en place le chauffe-eau

Pour le choisir vous avez pensé à :
 Le chauffe-eau que vous aurez choisi est conforme à vos besoins en nombre de litres,
 Vous avez vérifié si ses dimensions conviennent là où vous le mettrez,
 Vous avez vérifié sa puissance en Watts,
 Vous avez un groupe de sécurité neuf,
 Vous avez sous la main les fixations adéquates pour lui,
 Votre outillage est prêt,
 Vous avez les joints et le rouleau de Téflon dont vous aurez besoin sous le coude,
 Vous aurez prévu les raccords sans soudure en nombre et diamètre suffisant qui conviennent pour ce travail*, mieux encore deux flexibles** pour chauffe-eau ce qui permettra de les raccorder facilement sans rien changer de l’ancienne installation*,
 Une bonne dose de patience jusqu’aux oreilles,

*En utilisant ce système sans soudure, vous éviterez les soudures difficiles et, surtout, éliminerez tous les risques de fuite. Il n’y a pas toujours assez d’espace pour souder comme il convient la tuyauterie, ni les bonnes compétences. Puis, sauf si vous vous y connaissez bien en soudure, c’est plus facile et rapide à mettre en œuvre.
Par exemple :
  

** Ces flexibles se raccordent par simple vissage ! Il en existe de toutes longueurs et de tous diamètres.

C’est bon nous pouvons commencer !

Mettez en place le nouveau chauffe-eau, serrez bien les fixations. Si ce sont les mêmes que les anciennes et que celle-ci sont parfaites conservez les, sinon il vaut mieux en utiliser de neuves. Votre fournisseur de chauffe-eau saura vous conseillera bien sur ce sujet.
Prenez garde en installant de nouvelles fixations qu’elles soient solides : un chauffe-eau pèse lourd !

Raccordez le groupe de sécurité neuf entre le chauffe-eau et l’arrivée d’eau, branchez aussi le tuyau d’évacuation pour le cas de surcharge (trop plein). Par sécurité, faites trois ou quatre tours de Téflon autour les pas de vis avant de les accoupler.
Raccordez ensuite la sortie haute vers votre alimentation en eau chaude en procédant de la même façon.

En fois tout bien serré, alimentez en eau afin de vérifier qu’il n’y a pas de fuite. Le robinet de la maison (point haut), ouvert pour servir d’appel d’air va se mettre à siffler : le chauffe-eau se remplit. Lorsque l’eau s’en écoulera, le chauffe-eau sera plein : fermez maintenant le robinet et revenez au chauffe-eau.

Il faut maintenant raccorder les fils électriques qui alimentent de chauffe-eau. Respectez les couleurs des fils : Bleu avec bleu, Vert/jaune avec vert/jaune et rouge avec rouge pour le monophasé. En triphasé vous aurez trois fils de phase : rouge, noir et marron à mettre avec leurs couleurs respectives.

Tout est prêt, vous pouvez enclencher le fusible disjoncteur du chauffe-eau pour l’alimenter de courant (souvent c’est un 20 A). Votre chauffe-eau est sur un relais jour/nuit, dans ce cas, soit vous attendez la nuit qu’il se mette en chauffe, soit vous enclencher la marche forcée et non auto sur ce même relais jour/nuit afin qu’il commence de suite à chauffer. Vérifiez le lendemain qu’il est bien repassé sur auto, ou alors mettez- le sur cette position manuellement, sans quoi il chauffera à plein temps…
Il ne vous reste qu’à purger votre circuit eau chaude dans la maison. Ouvrez chaque robinet d’eau chaude un à un jusqu’à ce que l’air s’échappe et l’eau s’écoule normalement. Cela peut éclabousser un peu…

Vidéo d’un montage de chauffe-eau

C’est fini !

  • T%C3%A9l%C3%A9phonie%20mobile%2C%20Hi-Tech%20test%C3%A9s

index

Laisser un commentaire