DÉCAPER LE BOIS verni, ciré ou peint

DÉCAPER LE BOIS

Comment enlever le vernis, la cire ou la peinture sur du bois ? Votre table ou votre armoire en bois est devenue terne, tachée et même blanchie par endroit ? Vous désirez lui redonner une nouvelle jeunesse ? Avant d’envisager n’importe quelle rénovation d’un meuble en bois ciré ou verni, que vous vouliez le peindre, le cirer à nouveau ou le revernir, il faudra d’abord décaper le meuble. Décaper le bois est le passage obligé pour toute rénovation du bois.

Nos conseils pour retirer le vernis, la cire ou la peinture sur du bois.

Avant de décaper un meuble :

  • Protéger vos mains avec des gants de ménage épais,
  • Protégez vos yeux, mettez des lunettes de protections,
  • Protégez vos vêtements, mettez un tablier ou de vieux vêtements,
  • Protégez votre sol : avant de procéder à n’importe quelle rénovation de votre meuble, protégez votre sol à l’aide de vieux draps ou de papier journal ou un plastique de protection comme il s’en vend chez Leroy Merlin ou dans toutes les enseignes de bricolage,
  • Eviter la poussière,
  • Fermez les portes pour éviter de propager la poussière partout et travaillez fenêtres ouvertes afin de l’évacuer plus facilement.

Pour décaper du bois vernis
145

1/ Décaper le bois en le ponçant

Le ponçage : attention au plomb

La méthode est efficace à condition que les couches de peinture à ôter ne soient pas trop épaisses. À la main ou à l’aide d’une ponceuse électrique, on commence par utiliser un papier de verre à gros grain (type 80), remplacé petit à petit par des feuilles à grain plus fin. Attention, la peinture ancienne contient souvent du plomb. Aussi faut-il porter gants, lunettes de protection et masque. Et apporter les poussières à la déchetterie.

Il existe une autre façon de poncer un vernis ou vitrificateur : la paille de fer !

Sur cette photo on voit une armoire de poupée ancienne décapée de son vernis, qu’un mauvais restaurateur avait mis dessus…

img_0858       img_0861

On frotte doucement avec un mouvement rotatif sur toute la surface jusqu’à ôter tout le vernis.

img_0863 Avant décapage



img_0864 Après décapge



img_0867 img_0873

Une fois terminé le ponçage, j’ai utilisé de la cire teintante chêne moyen pour lui rendre son aspect original. Lors du passage de la paille de fer, les ferrures ont été nettoyées de facto : elles sont très bien ainsi.

img_0868 img_0870

Trois étapes pour décaper le bois

A – Frottez le meuble

Frottez le bois, en faisant des 8, avec du papier de verre à gros grains (70) monté si possible sur une cale à poncer afin d’éviter de faire des rayures sur le bois.



B – Enlevez la poussière

Après chaque passage du papier de verre, enlevez la poussière sur le meuble à l’aide d’une éponge ou d’un linge humide, sinon elle risque de s’insinuer dans les fentes du bois. Un pinceau épais est également bien pratique pour ôter la poussière sur le bois. On peut également utiliser un aspîrateur d’atelier, très puissant et supportant les particules fines du ponçage.

C – Frottez à nouveau le bois

Quand le plus gros du vernis, de la peinture ou de la cire sera parti, frottez ensuite le meuble, toujours dans le sens du bois, toujours en faisant des 8, avec du papier de verre grain moyen (120) sans oublier de nettoyer le meuble en bois avec un chiffon ou une éponge humide ou un pinceau.
Si vous désirez une finition impeccable, utilisez ensuite du papier verre grains fins (220).

A SAVOIR
Les papiers de verre sont classés en fonction de numéros indiquant le nombre de grain (de 40 à 280). Plus le chiffre de granulation du papier de verre est élevé plus il est fin.

2/ Décaper le bois à l’aide de produits

Parfois surtout sur les meubles en bois peints le décapage au papier de verre n’est pas suffisant, il faut utiliser un décapant spécial bois. Il existe des décapants peinture écologiques très performants.

Appliquez le produit au pinceau, laissez agir, puis passez un grattoir et enfin un chiffon humidifié pour débarrasser le meuble des débris.

L’alcool à brûler, appliqué au chiffon sur l’ensemble du meuble en bois peut être également très efficace pour diluer les vieux vernis. Laissez agir une petite heure puis terminez par un ponçage léger avec de la laine d’acier roulé en tampon, toujours en faisant de huit avec la main.



3/ Décaper la vieille cire ou l’huile

Décapez le meuble à l’aide d’une brosse en nylon avec manche (afin de protéger les mains et bras) imbibée d’un mélange composé soit d’une cuillerée d’ammoniaque pour un bol d’eau, soit à l’essence de térébenthine, soit avec une solution d’eau (un verre) pour une pincée d’oxydrine : la lessive St Marc contient de l’oxydrine ce qui renforce son pouvoir décapant

Attention à ne pas respirer les vapeurs de l’ammoniaque ! Protégez nez et bouche par un masque en tissu de préférence, et les mains par des gants de ménage. Opérez fenêtre ouverte dans une pièce bien aérée.



4/ Le décapage thermique : le plus rapide

 

Les outils nécessaires

  • Décapant chimique ou pistolet décapeur,
  • Un couteau de peintre,
  • Du papier de verre de différents grains, du gros vers le plus fin comme expliqué dans la rubrique ponçage. Néanmoins, après un décapage thermique le ponçage devient une simple formalité de finition.

Sous l’effet d’un « super sèche-cheveux qu’est le décapeur thermique », les couches de peinture et de vernis se ramollissent. Il suffit alors de les soulever doucement au couteau de peintre.

Dans le cas du décapage thermique, c’est la chaleur qui ramollit la peinture. Il existe plusieurs techniques. La première consiste à utiliser un pistolet décapeur et la seconde à utiliser la flamme d’un chalumeau. Cette deuxième solution est surtout utilisée pour le métal, ou demande une grande habitude du maniement et du doigté pour cet outil extrêmement puissant.

Attention à ne pas roussir le bois ! Les décapeurs thermiques sont très puissants. On peut aussi louer un décapeur thermique. Pour une finition soignée, il est préférable de passer un coup de racloir ou de poncer.



Il existe des coffrets complets comme celui qui est présenté, soit un décapeur thermique et ses accessoires chez tous les bons vendeurs d’outillage. Celui que je présente ici  est celui dont je me sers tous les jours sans rencontrer de souci de surchauffe de l’appareil : 2000 watts ça cogne dur et, souvent, les décapeurs disjonctent en mode sécurité car ils chauffe un peu trop… Cela ralenti le travail d’autant !

5/ Le décapage chimique : à faire en plein air

Très efficace, la méthode ne dégrade pas le bois et ne modifie pas sa teinte. On applique un produit gélifié à base de solvant, on laisse agir (entre 15 et 45 minutes) et on retire la peinture à l’aide d’une spatule. On rince ensuite à l’eau, puis on nettoie avec un chiffon imbibé d’alcool ou de white- spirit. Parce qu’ils dégagent des polluants, les décapants chimiques doivent être utilisés en extérieur. Une fois qu’on a retiré la peinture du support, il suffit de brosser les résidus de produit qui ont séché.

Il existe plusieurs sortes de décapants chimiques : ceux à base de solvants, et ceux à base de soude ou de potassium. Les seconds sont plus lents à agir mais permettent d’ôter plusieurs couches de peinture ou de vernis en une seule application. Mais attention, ils peuvent noircir le bois.

Les étapes à suivre :

– Appliquez le décapant (souvent en gel) en couche épaisse,
– Laissez agir,
– Quand la peinture commence à boursouffler, grattez-la avec un couteau de peintre ;
– Vous pouvez terminer par le passage du jet d’eau, pour enlever tous les résidus de peinture, de vernis ou de décapant, à condition que la surface puisse le supporter, puis laisser sécher lentement, longtemps… cependant, le mieux et le plus rapide et moins caustique pour le bois est d’essuyer avec un chiffon doux imprégné d’une mélange d’eau additionné d’eau oxygénée (15%),
– Si cela est nécessaire, répétez l’opération,
– Poncez légèrement,
– Peignez ou vernissez.



Les décapants du commerce sont onéreux, relativement dangereux et peu écologiques. Voici une recette simple, et pas chère.

Matériel nécessaire

De la colle à tapisserie cellulosique
Des cristaux de soude
Un seau
Un pinceau
Une brosse métallique
De la lessive Saint-Marc
et le jet d’eau à côté ou mieux essuyage humide H²2+ eau oxygénée.

Mise en place

Ne jamais travailler au soleil direct ni sous la pluie,
Mettre dans le seau la quantité d’eau indiquée sur le paquet de colle,
Y dissoudre le contenu du paquet de cristaux de soude en remuant,
En créant un tourbillon, déposer la colle à tapisserie,
Laisser reposer un bon 1/4 d’heure. Vous avez obtenu une pâte prête à l’emploi,
Déposez une bonne couche au pinceau sur les panneaux du meuble en suivant scrupuleusement le sens du bois,

Très important.

Laisser reposer. Essayer avec la brosse métallique pour voir si le mélange décolle les cires. Si c’est le cas, continuez à frotter avec la brosse toujours dans le sens des fibres du bois.
Préparez une demi-seau d’eau tiède et de lessive Saint-Marc.
Avec votre brosse trempée dans la lessive, continuez à tout frotter.
Puis rincez au jet ou mieux essuyage humide H²2+ eau oxygénée.
Laisser sécher le meuble.



NOTA : faites un essai sur un bout de bois ciré pour vous accoutumer car il faut impérativement tout décaper du premier coup. Cette technique marche aussi avec la peinture à l’eau et certains vernis.

7/ Le décapage industriel : le plus professionnel

On peut aussi confier le décapage à des spécialistes. En fonction de la taille de l’objet, ils procèdent par immersion dans un bain solvant (pour les portes et volets notamment) ou par micro gommage (projection à basse pression d’un abrasif naturel, à privilégier pour les meubles, les petites pièces ou les éléments qui ne peuvent pas être déplacés). Le micro gommage coûte entre 20 et 40 euros le m2.

8/ Après le décapage

Avant de cirer, peindre ou vernir votre meuble en bois, comblez les parties manquantes avec du mastic ou pâte à bois afin de rebouchez les trous et les fentes. Les gros troux seront rebouchés avec du mastic genre Sintobois constitué de matériaux composites fiables pour une meilleure solidité dans le temps. Vous appliquerez ces deux produits avec une spatule, mais en veillent à laisser un creux lors de l’usage du Sintobois pour être en mesure de passer dessus un peu de pâte à bois pour que le panneau de bois reste vraiment en bois. Laissez sécher en suivant bien les instructions du mode d’emploi.

Attention : Il se peut que le bois soit devenu poreux en vieillissant, cela est dû aux attaques par des vers. En ce cas, traitez le bois avec un produit AD HOC, passer ensuite un durcisseur sur les parties atteintes.



Ensuite poncez l’excédent de la pâte afin d’obtenir surface bien plane.
Le meuble est près ! Il ne vous reste plus qu’à cirer, vernir ou peindre le bois !

A noter : il est également possible d’effectuer le décapage du bois en utilisant la technique de l’aérogommage*.

* L’aérogommage est un procédé innovant de traitement des surfaces permettant le décapage, le nettoyage et le dégraissage de tout type de supports même les plus fragiles.
En effet, le décapage par aérogommage s’effectuant à basse pression (1 à 4 bars), il n’altère pas les supports.
L’aérogommage permet de restituer l’aspect d’origine des revêtements décapés, qu’ils soient tendres comme le bois, le plastique le cuivre la brique ou l’aluminium, ou qu’ils soient durs comme la pierre, le ciment, le béton, le verre ou l’acier.
Les couches de peinture, les graffitis ou tags, les traces d’oxydation et de rouille, les tâches de graisses ou autres substances, sont éliminés de façon radicale par l’aérogommage.

 





<DÉCAPER LE BOIS verni, ciré ou peint>

Laisser un commentaire