Réparer une chaise en bois

Réparer une chaise en bois

Lorsque vous voulez démonter une chaise en bois pour la réparer, veillez à la démonter proprement, sans forcer et en numérotant les pièces au fur et à mesure du démontage.

A l’aide d’un serre joint avec fonction écarteur, écartez tenons et mortaises. Le tenon est la pièce en bois taillé, et la mortaise le bois percé dans lequel il s’enfonce. Vérifiez au préalable qu’il n’y a pas de vis ni de clou à ôter.

Si l’assemblage résiste, ramollissez la colle des assemblages avec un décapeur thermique.
Nettoyez ensuite les assemblages de leurs résidus de colle avec un pinceau et de l’eau chaude additionnée d’un peu d’ammoniaque (5%), puis séchez les avant de les consolider ou de les traiter.


 Décapeur thermique


 Serre joint écarteur

Repérez sur chaque pièce les trous éventuellement causés par des vers, puis, avec une seringue, injectez du vernis à l’eau dans chaque trou : c’est un peu long, mais efficace. Il existe aussi des produits liquides pour le bois traitant spécifiquement les vers. Vous pouvez aussi injecter du Xylophène dans le bois.

  

Renforcez le bois à l’aide d’une seringue en injectant un mélange de produit prévu à cet effet : cela renforcera les bois devenus poreux et un peu fiables, voir commençant à pourrir suite à de l’humidité.

Si le tenon d’un barreau est cassé

Ôtez l’ancien barreau en le sciant. Enlevez le bois restant dans le trou, limez et nettoyez-le afin de supprimer les traces de colle.
Copiez un nouveau barreau en prenant comme modèle l’un des autres barreaux de la chaise. Cette opération est facilitée par l’usage d’un petit tour à bois fixe ou sur perceuse. Ce type de tour à bois reste abordable en prix et permet de faire un jolis travail, de suaver des meubles auxquels on tient.


Avec un pinceau fin, badigeonnez de colle les tenons du barreau ainsi que les trous (mortaises). Ecartez légèrement les pieds de la chaise puis installez le nouveau barreau à sa place. Essuyez si besoin le surplus de colle avec un chiffon.
En attendant que la colle soit bien sèche, entourez les deux pieds de votre barreau en les serrant avec une ficelle, ou une ceinture, ou mieux une sangle de serrage.


Si la joue de mortaise est fendue

Avec une lame fine, remplissez la fente de colle vinylique ou de Syntobois, puis mettez sous presse plusieurs heures.

Si les assemblages ont du jeu

Une fois la chaise démontée, faites un montage à blanc (sans colle) et identifiez les assemblages ayant du jeu. Compensez par du bois de blocage (lamelles de bois). Une fois que le montage est stable, faites un montage définitif en encollant les pièces. Serrez avec des serre-joints ou la sangle de serrage.

Nota : Si les tenons ont pris trop de jeu, intercalez de petits morceaux de placage entre leurs flancs et les joues des mortaises.

La finition de votre restauration

  • Si vous voulez ensuite la décaper pour la vernir pour la cirer, n’utilisez pas n’importe quoi. Tous les décapants ne se valent pas. En effet, si vous décapez de la peinture avec un décapant, il entre dans le bois et ressortira pour écailler la nouvelle peinture de la chaise !
  • S’il y a de la cire sur le bois, cela empêchera le vernis d’accrocher…

Pour öter la peinture ou le vernis

Le mieux, dixit un bon ébéniste est de décaper la peinture avec  le décapeur thermique : lorsque la peinture cloque passez dessous pour l’ôter une petite spatule en prenant garde de ne pas rayer le bois, puis affiner avec une brosse à chiendent pour finir d’enlever les restes de peinture. Vous pouvez aussi appliquer une mixture*, recette d’ébéniste, pour décaper chimiquement le bois.

*Recette de décapant

Dans un pot en verre de 300 ml, on mélange 100 ml d’ammoniaque (alcaloïde) et 80 ml d’eau oxygénée (120 ou 130 volumes). On place le pot dans une casserole d’eau froide afin de ralentir la réaction chimique des deux produits dont le mélange produit ébullition et vapeurs. On applique le produit au pinceau en nylon sur une partie du meuble, sans faire de coulure. Eviter également de traiter une trop grande surface : si le produit venait à sécher avant que vous ne l’ayez enlevé, il risquerait de tacher le bois. Les effets du mélange commencent au bout de quelques minutes. On peut alors frotter avec le tampon à récurer et prélever la cire liquéfiée. On rince le grattoir dans un récipient en plastique contenant de l’eau claire puis l’on recommence à prélever, avec d’autres outils si nécessaire. Recommencer l’opération s’il reste un peu de cire. Si on souhaite éclaircir un peu plus, on peut passer de l’eau oxygénée pure ou diluée ou de l’acide oxalique.
Se protéger la peau et les yeux car ce produit est dangereux et corrosif.

L’idéal est à la fin du décapage de pratiquer un essuyage humide sur toutes les surfaces avec un mélange d’eau additionnée d’une goutte de savon (Paic citron dégraisse bien, une goutte suffit !…)

Video montrant un décapage à ammoniaque, long, mais efficace et préservant au mieux le bois.

Si votre bois a été ciré et que vous voulez désormais la peindre ou le vernir, la recette** est un peu différente.

Décapant pour cire et vernis

Dans un récipient de 300 ml, on mélange 100 ml d’essence de térébenthine, 80 ml d’alcool à 95° industriel et 50 ml d’acétone. On applique le mélange au pinceau ordinaire et, lorsque la cire ou le vernis se dissout, on essuie avec un chiffon grossier que l’on remplace souvent. On peut ensuite nettoyer le meuble à la térébenthine pure si l’on veut le recirer ou avec de l’alcool si l’on doit le revernir. Ces doses peuvent varier en fonction de la nature du meuble à décirer. On augmente la proportion de térébenthine si le meuble est ciré et inversement s’il est verni. On essuie au tampon en nylon à récurer (tampon Jex face râpeuse en nylon). L’idéal est à la fin du décapage de pratiquer un essuyage humide sur toutes les surfaces avec un mélange d’eau additionnée d’une goutte de savon (PAIC citron dégraisse bien, une goutte suffit !…)

Ci-dessous, vidéo montrant un décirage chimique avec un produit du commerce, nettoyage de tache sur le bois.

Personnellement, je préfère composer moi-même mes produits pour décaper les vieux meuble que d’en acheter. Non qu’ils soient mauvais, mais ainsi, je suis certain de préserver mon bois contre les agression. Mais c’est sans doute que je suis un peu psychorigide sur ce point et, certainement très maniaque…

  

 




Laisser un commentaire