Trois roses blanches

4ème de couverture

Les amours de jeunesse passent avec le temps, mais il arrive qu’on laisse plus qu’un souvenir, que son empreinte grandisse au long des jours. Cela peut-être n’importe qui, ce peut-être vous.

 

Robert Marchand apprend lors d’un rendez-vous de travail, qu’il a peut-être eu un enfant d’une amourette de jeunesse, alors qu’il approche de l’âge de la retraite. Intrigué et curieux, il mandate un détective pour éclaircir cette affaire le concernant. Ce dernier devra d’abord retrouver la bonne famille, puis percer ses secrets pour localiser la bonne personne. Robert Marchant ne s’en tiendra pas là, il veut que son enquêteur amène l’enfant, devenu adulte, à vouloir le rencontrer. Un jeu délicat s’engage alors entre le détective et la personne recherchée qui ignore tout de l’existence de ce père improbable. Un jeu où le moindre faux pas l’entraînerait à l’inverse du but convoité. Une joute où finesse et séduction auront un grand rôle.