Concerto pour la mineure, par Christine Spadaccini

Concerto-pour-la-mineure

Il faut aux jurés d’assises un moral de plomb pour affronter le pire du glauque, le summum de la crétinerie humaine, la lie du genre : sans doute issue directement du pire cromagnonesque préhistorique ayant survécu jusqu’à nous !

Christine Spadaccini a le talent suffisant pour raconter avec des mots qui chantent et tourbillonnent ce que peu de personnes supporteraient. Avec un ton quasi badin, elle se permet le parallèle entre la recette de cuisine de la crème brûlée et un procès d’assises, pour incestes multi répétés, avec l’assentiment bienveillant maternel… C’est du lourd, très lourd ! Mais dans cette nouvelle révoltante pour l’intime du normal, le ton de l’auteur rend la lecture des faits accessible, permettant de dénoncer l’indicible.

L’innocence mutilée, n’empêche pas le remord de l’enfant : par sa faute d’avoir parlé son père est emprisonné. Quant-à la mère : ce genre de sentiment soudain domine parfois les hommes, quoi de surprenant ? Révoltant pourrait-on penser, mais la grande stupidité alliée à une culture au ras des pâquerettes y est pour beaucoup. On en vient à se demander comment peuvent penser certains criminels… Le vocabulaire étant la base régissant l’organisation de la pensée avec l’éducation : ces gens là ont-ils eu une éducation et des mots disponibles pour penser ?

Reconnaissons tout le même qu’on est loin du bandit grand organisateur, du parrain de le drogue : chef d’entreprise et meneur de truands. Là il est question des laissés pour compte, des moins que rien n’ayant pas suffisamment de mots pour penser droit. Cette triste constatation n’est pas sans me rappeler cet homme en assise qui déclarait : Il m’a dit tire si t’es un homme, monsieur mon président, je suis un homme, j’ai tiré !… Il comparaissait pour avoir tué son propre fils !

4ème de couverture

« Crème catalane ! C’est cette mention sucrée qui t’a ramenée à mon esprit, Paloma, petit oiseau blessé d’il y a si longtemps, funambule légère sur la braise de mes souvenirs… Tout m’est revenu d’un coup : le concerto triste de ton histoire, Aranjuez, les tremblements qui secouaient ta frêle silhouette agrippée à la barre, ta voix comme un fil (…). Juan, prends une crème catalane, et toi, Paloma, viens plus près, que j’enregistre ces moments douloureux dans ce lointain prétoire où je m’étais dit qu’un jour, à défaut d’avoir été bon juge, je me ferais l’écho de ta détresse. »

Un peu de l’auteur

Christine Spadaccini est née en 1965 et vit en Auvergne. Elle a publié plusieurs ouvrages en français ainsi qu’une série de nouvelles en anglais dans la revue américaine en ligne « Swans commentary » avant de signer, sous le pseudonyme de Lakik’, son premier roman pour la jeunesse « Les idées Zarbi du cafard Felu ». Christine Spadaccini est également traductrice (anglais) ainsi que la fondatrice des éditions Snow.

Du même auteur

Romans :

Le voyage en Argentine, roman et photographies, éditions Laura Mare (2010),

Aïe love you, roman, éditions Micmac (2006).

Jeunesse :

Les idées Zarbi du Cafard Felu, roman illustré par Zanapa et Foogy, Snow Moon éditions pour la version papier (2013) et e-fractionsdiffusion.com pour la version numérique.

Nouvelles en français :

Concerto pour la mineure, nouvelle, E-FRACTIONS ÉDITIONS, collection Hors Format (2014).

Existe en ciel, recueil, éditions Micmac (2007).

Nouvelles en anglais :

Parues dans la revue américaine en ligne Swans Commentary :

Macaroni – Man Of Letter, Woman Of the Latter – The (Sp)arrow – The Lily Suicides -The Sundial

Biographie :

Michaël Jackson, la chute de l’ange, avec Stéphane Koechlin et Hervé Crespi, L’Archipel (2009),

Traductions littéraires :

– Le passant chagrin, d’Andrew Holleran (titre original: Grief), éditions Micmac (2008)

– Alley night, de Mark SaFranko, nouvelle à paraître chez E-FRACTIONS ÉDITIONS.

Moon, maison spécialisée dans la littérature pour la jeunesse.

Crédit photo : E-FRACTIONS ÉDITIONS

Collection Hors Format E-FRACTIONS ÉDITIONS

ISBN 979-10-92243-16-1

Dépôt légal 1er trimestre 2014

 

 

 

Scannez le QR code pour télécharger le livre directement avec votre I-phone :
QR Code  
 Retour accueil

 

À propos de Jérôme Cayla

Chroniqueur litteraire, lecteur et directeur de collection dans l'édition, auteur de deux romans : Mathilde et Trois roses blanches. Je travaille habituellement avec les services presse des éditions : In Octavo, Laura Mare, des Presses de la cité, du Moteur, JC Lattès, du Rocher, Luce Wilquin, Quadrature, Jigal, First, Elysad, Fleuve Noir, Lunatik, Volpiliere, PLE, T&A (Terre d'Auteur) , du Préau, Stéphane Millon, Borborygmes, glyphe, Edition KERO, etc. Me contacter par le formulaire de contact pour livre en services de presse.
Ce contenu a été publié dans Critiques littéraires, Livres, Recueils de nouvelles, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.