Le goût de la limace, de Zoé Derleyn

Quel titre ! Un peu baveux, pas très ragoutant, franchement infâme, pour des nouvelles un peu dérangeantes, souvent. Zoé Derleyn nous raconte ces impressions, les ressentis que l’on garde comme une habitude, tel un rituel auquel on ne peut déroger. Cela part d’un rien, avant de devenir un impératif. Bien qu’on s’en veuille, on y va, reproduisant inlassablement une chose absurde malgré soi.

Dans ce recueil, l’auteur décortique avec délice ces machinaux aux allures de tocs. Parfois morbides, ces nouvelles mettent en lumière ce qu’on pourrait qualifier de troubles compulsifs. Ses personnages reproduisent des actes stupides simplement parce qu’un instant les a marqués, se gravant afin d’être reproduit sans cesse. Mais c’est également un souvenir frappant venu du fond de l’enfance qui surgit, laissant un goût amer aux bords des lèvres au moment d’embrasser. Ce sont des associations d’idées qui peuvent gâcher l’instant présent, des images fugaces qui apparaissent sans prévenir pour accélérer un retour à la réalité brute.

Avec Zoé Derleyn, nous devenons voyeurs de nos petit travers. Dix nouvelles qui nous ressemblent. L’auteur maîtrise bien son sujet, même si elle nous laisse un goût un peu visqueux, parfois, sur la conscience. Le lecteur y retrouvera surement mieux les tics de ses voisins que les siens : c’est tellement plus confortable, pourtant…

Les nouvellistes ont cette faculté incroyable de mettre en évidence ce qui nous dirige, de démontrer la force du subconscient dans nos gestes les plus simples. Le goût de la limace est un recueil quelque fois poisseux, mais un regard lucide sur nous tous. Dix nouvelles comme autant de clichés pour nous mettre le doigt sur l’absurde de ce qui, sans raison valable, nous régit.

Présentation de l’éditeur

Si elle n’avait jamais eu de sœurs. Ou si elles étaient mortes toutes les trois. Plutôt que de les entendre hurler, dévaler les escaliers sans arrêt, de les voir débouler dans sa chambre pour lui demander de les départager d’un nouveau concours idiot ou de refaire pour la cinquième fois leurs tresses, Audrey pourrait se concentrer et parvenir à finir une phrase du premier jet. Sans ses sœurs, elle connaitrait enfin la paix. Pour que le silence soit parfait, il aurait fallu qu’elle n’ait plus de parents non plus, évidemment !

Un peu de l’auteur

Zoé Derleyn est née à Bruxelles en 1973. Peintre de formation, l’écriture a toujours été présente, jusqu’à couvrir les pages de ses carnets de croquis. Le gout de la limace est son premier recueil de nouvelles.

Credit bio & photo Editions Quadrature

Détails sur le produit

• Broché: 99 pages
• Editeur : Quadrature (4 octobre 2017)
• Langue : Français
• ISBN-10: 2930538740
• ISBN-13: 978-2930538747
• Dimensions du produit: 21,4 x 1 x 13,4 cm

Où trouver les livres de Quadrature ?

VENTE EN LIBRAIRIE

Nos livres sont référencés sur Électre, Dilicom, Banque du livre

Votre libraire belge peut les commander très facilement. Il lui suffira de commander via BDL-Dilicom ou d’envoyer un courriel à quadraturelib@gmail.com

Votre libraire français (idem pour les autres pays) peut également commander via Dilicom ou par courriel à Quadrature.

Il peut aussi commander votre livre auprès de la Générale Libr’Est, via Dilicom, par fax au 01 41 65 23 02 ou par courriel à la Générale Libr’Est.

VENTE EN LIGNE

Pour la Belgique et tous les autres pays (France comprise), vous pouvez acheter nos livres en ligne sur : www.i6doc.com/quadrature, sous forme imprimée ou sous forme numérique (ebook).

Vous pouvez aussi commander nos livres via les principaux sites de vente en ligne.

Quadrature ne peut cependant être tenue pour responsable des délais de livraison qui, en fonction du site choisi, peuvent parfois être assez longs. Nous vous signalons que le site Amazon.fr renseigne le plus souvent (et erronément) que nos livres sont en rupture de stock

VENTE DIRECTE

Il vous suffit de remplir le formulaire ci-dessous.  Votre commande vous sera envoyée via la poste, dans un délai de, maximum, 8 jours ouvrables.

  • Frais de port offerts.
  • La facture accompagne le colis.
  • Paiement après réception de la commande (sur comptes français ou belge).
  • Chèques français acceptés.

 

Formulaire de commande : http://editionsquadrature.be/particuliers/#vente-directe






< Le gout de la limace, de Zoé Derleyn « >

À propos de Jérôme Cayla

Chroniqueur litteraire, lecteur et directeur de collection dans l’édition, auteur de deux romans : Mathilde et Trois roses blanches.

Je travaille habituellement avec les services presse des éditions :
In Octavo, Laura Mare, des Presses de la cité, du Moteur, JC Lattès, du Rocher, Luce Wilquin, Quadrature, Jigal, First, Elysad, Fleuve Noir, Lunatik, Volpiliere, PLE, T&A (Terre d’Auteur) , du Préau, Stéphane Millon, Borborygmes, glyphe, Edition KERO, etc.

Me contacter par le formulaire de contact pour livre en services de presse.

Ce contenu a été publié dans Achat livre, Critiques littéraires, Livres, Recueils de nouvelles, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire