Le camion électrique, d’Alain Galindo

C’est un petit roman dont on ne sort pas indemne !

Mine de rien, le héro principal, Julien, inventeur d’un camion électrique, part essayer son engin avec son épouse. Coutumier de l’approximation, ce qui menaçait arriva, le camion refuse d’avancer au bas d’une côte ; enfin presque, seulement d’un mètre et cinq à huit centimètres par jour. Pour le cinq-cents mètres restant à parcourir jusqu’au sommet, rien n’est joué ; seul force et longueur de temps, un mètre et des poussières par jour…

 

Une très longue attente débute auprès de cet engin solaire du futur, à vendre des boîtes et de l’eau, puis à réfléchir. Le but d’une vie est en berne.

L’éternité d’une attente de rien pousse à l’introspection, on regarde le vide au loin, jusqu’au fond de soi-même. On se rassure en se créant une vie mondaine, des rythmes de vie pour cadencé les jours, des amitiés qu’on s’invente ; et puis rien ; que nib, rien, nada.

 

Le bout de la côte change de forme, la vie change de sens et le mètre à venir devient valeur morale et, celui qui est passé douloureux souvenir… L’auteur nous trace avec humour la vie qui peut être la nôtre, si nous n’y prenions garde !

 

Un conte philosophique qu’on ne lâche pas une seconde, un conte qui emmène à la réflexion sur son propre parcours. Alain Galindo nous prend pour ne plus nous laisser à notre suffisant confort. Julien est si terriblement humain, qu’il nous renvoie à nos propres sentiments et contradictions.

 

A ne rater sous aucun prétexte, paiement sécurisé sur le site de l’éditeur, livraison en 24 heures…

Editions Volpilière : http://www.editionsvolpiliere.com/

À propos de Jérôme Cayla

Chroniqueur litteraire, lecteur et directeur de collection dans l’édition, auteur de deux romans : Mathilde et Trois roses blanches.

Je travaille habituellement avec les services presse des éditions :
In Octavo, Laura Mare, des Presses de la cité, du Moteur, JC Lattès, du Rocher, Luce Wilquin, Quadrature, Jigal, First, Elysad, Fleuve Noir, Lunatik, Volpiliere, PLE, T&A (Terre d’Auteur) , du Préau, Stéphane Millon, Borborygmes, glyphe, Edition KERO, etc.

Me contacter par le formulaire de contact pour livre en services de presse.

Ce contenu a été publié dans Livres, Romans contemporains, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.