Les vrais héros ne portent pas de slip rouge, d’Axel Sénéquier

Quel titre en demi-sourire, une boutade intimiste, une manière de nous ausculter à la loupe nous plaçant devant nos émotions les plus secrètes. En effet, Axel Sénéquier joue avec délice avec ces sentiments très personnels animant notre ego, ceux nous donnant un élan irrépressible contre lesquels nous ne pouvons résister. Cela vient souvent d’un  détail, d’une réminiscence surgie de l’un des souvenirs nous ayant frappé jadis qui force le pare-feu mis en place par notre éducation : il pousse alors l’individu vers des limites insoupçonnables. Dans l’existentialisme, Sartre le dit bien : On ne naît pas héros ou lâche, on le devient à travers ses actes.

Dans ce recueil de nouvelles, Axel Sénéquier surfe sur cet instant fragile qui peut transformer un père tranquille en combattant imprégné d’une mission salvatrice, mais ce peut être aussi, plus simplement, une façon de  de recouvrer de l’estime de soi en se sublimant.

Dans chacune des nouvelles de ce recueil, un personnage va jouer un rôle pour lequel il n’était pas préparé. Quoi qu’il en pense,  malgré une appréhension bien légitime, rien ne le fera dévier d’une destinée s’imposant telle une évidence. C’est une étincelle qui monte en brasier éphémère avant de retourner vers l’anonymat du quotidien : l’étoffe des héros ne s’accorde-t-elle pas parfaitement avec la modestie ?

4ème de couverture

Les sacs commencèrent alors à circuler dans les rangées. On entendait les cœurs battre. Tout le monde ne pensait qu’à une chose : sauver sa peau et sortir de ce traquenard au plus vite. Surtout, ne pas mourir pour quelques euros. Il n’y avait que Jean-Claude qui trépignait sur son siège. Dans son supermarché du quinzième arrondissement, il n’arrêtait que des garnements qui volaient des bonbons ou des clochards qui piquaient leur litron de rouge pour la journée. Jamais encore il n’avait pu montrer ce qu’il avait réellement dans le ventre, et là, l’occasion s’offrait enfin à lui. A sa place, Steven, Chuck ou Arnold n’auraient pas hésité une seconde. C’étaient des héros, des vrais, et il ne pouvait pas les décevoir après tout ce qu’ils lui avaient apporté.

Un peu de l’auteur

Axel Sénéquier a l’habitude d’écrire tôt, le matin, avant le lever du jour. Il a publié un recueil de nouvelles noires, des romans-jeunesse ainsi qu’une pièce de théâtre consacrée à Edmond Rostand. Ses héros se nomment Chantecler, Sophie Scholl ou Charlie Bucket.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Crédit photo : éditions Le petit pavé

Détails sur le produit

  • Broché:114 pages
  • Editeur :Quadrature (20 septembre 2014)
  • Langue :Français
  • ISBN-10:2930538473
  • ISBN-13:978-2930538471
  • Dimensions du produit: 21 x 13 x 1 cm

   Retour accueil
Bannière

Commande directe chez l’éditeur (par courriel à quadraturelib@gmail.com ) – PAS DE FRAIS DE PORT ni de paiement préalable – Livraison rapide.
Commande possible aussi dans toutes les bonnes librairies.

Nos autres livres durant la saison 2009 – 2010
Et je fais quoi, moi, maintenant – Jacqueline Daussain – paru en septembre 2009
Arts ménagers – Isabelle Renaud – paru en novembre 2009
Haut les filles – Calouan – paru en décembre 2009
A l’ombre de la fête – Marie France Versailles – mars 2010

Editions QUADRATURE :

Rue des Annettes, 22 – 1348 – Louvain-la-Neuve – Belgique
T. 00 32 (0) 472 20 61 99 – F. 00 32 (0) 10 45 44 14
quadraturelib@gmail.com  – www.editionsquadrature.be

À propos de Jérôme Cayla

Chroniqueur litteraire, lecteur et directeur de collection dans l'édition, auteur de deux romans : Mathilde et Trois roses blanches. Je travaille habituellement avec les services presse des éditions : In Octavo, Laura Mare, des Presses de la cité, du Moteur, JC Lattès, du Rocher, Luce Wilquin, Quadrature, Jigal, First, Elysad, Fleuve Noir, Lunatik, Volpiliere, PLE, T&A (Terre d'Auteur) , du Préau, Stéphane Millon, Borborygmes, glyphe, Edition KERO, etc. Me contacter par le formulaire de contact pour livre en services de presse.
Ce contenu a été publié dans Critiques littéraires, Livres, Recueils de nouvelles, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.