Les saisons du mensonge, de Karine Lebert

Le péché par omission est un boomerang implacable !

Candice, jeune femme qui a fait des études brillantes, trouve un emploi en dessous de ses compétences dans son village d’enfance, à la surprise de tous. Elle se fait discrète son passé sur lequel elle ne veut pas s’étendre. Puis, un jour, un journaliste un peu curieux cherche à comprendre la raison qui pousse Candice à autant de discrétion.

Mentir est un sport difficile pour lequel le temps ne conduit pas systématiquement vers l’oubli. La vérité remonte toujours sous une forme ou une autre à la surface, quoi que l’on fasse pour l’éviter. La mémoire peut taire ce que la vie fait remonter à la surface malgré soi. C’est une lutte inégale. Au début, seuls les cauchemars font vivre le secret, puis les jours venants, la partie immergée remonte pour éclater au grand jour et vous confondre. Finalement, une fois la secousse de la révélation passée, l’on se rend compte que la mystification ne valait peut-être pas la peine que l’on s’est donnée…

Dans son roman, Karine Lebert dissèque au travers de Candice, le cheminement du mensonge par omission jusqu’à sa divulgation. Elle nous montre comment ce phénomène peut nuire avant tout à celui ou celle qui s’y adonne. Mieux aurait sans doute valu, plutôt que de taire, révéler le vrai de suite : mais c’est là une autre histoire !

Un beau roman d’un auteur que je découvre chez « Les presses de la cité ». Un livre qui donne envie de lire les autres ouvrages de Karine Lebert.

Un grand merci à ma consœur Maryline Martin (elle-même auteure de romans sur la première guerre mondiale) de me l’avoir fait envoyer par le service de presse de Karine Lebert.

Présentation de l’éditeur

Lorsqu’elle revient dans son village natal de Lyons-la-Forêt, Candice a décidé d’y poser, – pour toujours ? – ses bagages. Elle qui jusqu’alors sillonnait, en brillante archéologue, le monde entier pour superviser des chantiers réinvestit la maison maternelle et accepte un métier de guide de tourisme bien en deçà de ses compétences. Elle puise dans ce quotidien tranquille une sérénité perdue.
Mais pourquoi Candice cherche-t-elle à effacer les traces de sa vie d’avant, à se soustraire à la curiosité des autres, de ses anciennes amies, de son ex-amant ? Pourquoi, également, s’intéresse-t-elle autant à ces sépultures d’enfants enterrés loin du cimetière ?
Bien malgré elle, Candice va devoir lever un voile sur un épisode de son passé qui s’est déroulé neuf ans plus tôt, en 2004…

Un peu de l’auteur

Née en Normandie, dans l’Orne, dont les paysages inspirent le décor de ses romans, Karine Lebert a été biographe pendant quinze ans, puis journaliste à Paris Normandie. Elle est également l’auteur des Sortilèges de Tremblay (2012), préfacé par Yves Jacob, et de Ce que Fanny veut… (Presses de la Cité, 2015).

Source photo : Babelio

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vidéo De Karine Lebert vous parle de son goût de l’écriture

Détails sur le produit

• Broché: 360 pages
• Editeur : Presses de la Cité (7 avril 2016)
• Collection : Terres de France
• Langue : Français
• ISBN-10: 2258117348
• ISBN-13: 978-2258117341
• Dimensions du produit: 14,1 x 3,1 x 22,5 cm



  • Réparateur et installation PC et divers recommandé : chez MEDIAPC ou MEDIAHD service parfait et bons produits !

Bannière          Moteur de Recherche. Inscription Gratuite.

 

À propos de Jérôme Cayla

Chroniqueur litteraire, lecteur et directeur de collection dans l'édition, auteur de deux romans : Mathilde et Trois roses blanches. Je travaille habituellement avec les services presse des éditions : In Octavo, Laura Mare, des Presses de la cité, du Moteur, JC Lattès, du Rocher, Luce Wilquin, Quadrature, Jigal, First, Elysad, Fleuve Noir, Lunatik, Volpiliere, PLE, T&A (Terre d'Auteur) , du Préau, Stéphane Millon, Borborygmes, glyphe, Edition KERO, etc. Me contacter par le formulaire de contact pour livre en services de presse.
Ce contenu a été publié dans Achat livre, Critiques littéraires, Livres, Romans contemporains, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.