Bruxelles à contrejour, de Catherine Deschepper et Martine Henry

Un recueil de nouvelles, certes, mais surtout une promenade multi-niveaux.

Avec ce recueil, les éditions quadrature innovent ! Le format devient plus large, des photos apparaissent pour accompagner le texte. Des clichés très professionnels, dans le clair-obscur, pour conserver un aspect intimiste à ce recueil de Catherine Deschepper.

En effet, point d’histoire de sang, ni de dénouement prodigieux : ce recueil vous promènera dans Bruxelles et son histoire. Car c’est ainsi que ce fait une ville, par une multitude de petites histoires qui deviendront, le temps passant, l’histoire qui forge une nation. Ce sont des détails dont nul ne se souvient du pourquoi, mais qui désormais semblent l’évidence. C’est la logique historique intégrant la pensée commune. Catherine Deschepper en compagnie de Martine Henry, vous emmènent dans les quartiers de Bruxelles, avec des textes courts remarquable, empreints de poésie et accompagnés d’images : l’imagerie populaire n’est rien d’autre !

Ce recueil est un projet ambitieux, loin des guides touristiques pour mettre en valeur le Bruxelles intime, celui de l’imaginaire, du rêve dont nul ne sait plus s’il vient de la fiction totale ou d’une part de vérité, enfouie dans le subconscient mais dont persiste une trace indélébile. C’est une face cachée qui fait surface pour les promeneurs curieux.

Plusieurs niveaux disais-je ! Outre la photographie pour la vue, le texte pour la parole, la poésie pour le cœur, il y a également de l’humour dans ce recueil afin de finaliser la recette. Avec cet ouvrage de Catherine Deschepper et Martine Henry, le lecteur découvre un style intéressant, surprenant, qui coule facilement. C’est un recueil plaisant pour la détente, une vraie promenade littéraire et de l’esprit.

Ce n’est pas le premier ouvrage de ce genre que je reçois, mais c’est sûrement le plus réussi, le mieux abouti que j’ai lu. La cohérence, entre les photos et les textes, est aussi parlante qu’une visite guidée au cœur de la capitale belge et européenne.

En librairie le 10 février 2017

Présentation de l’éditeur

Projet photo/graphique littéral et littéraire, Bruxelles à contrejour propose une visite qui n’a rien de touristique au cœur d’une capitale de cœur. Chaque nouvelle, bien réelle, nourrie par le cliché photographique, évoque au détour d’une allusion fugace l’intervention de quelque fée, lutin, farfadet, ange, démon : des êtres surnaturels qui n’existent pas mais auxquels on croit, parfois, au détour d’un instantané au cœur de la cité. Les images et les mots explorent ces formes toutes singulières d’errances qui tracent leurs sillons dans la foule capitale.

Un peu des auteurs

Catherine Deschepper enseigne la didactique du français aux futurs instituteurs. Elle a publié un premier recueil de nouvelles, Un kiwi dans le cendrier aux éditions Quadrature (2015), recueil qui a obtenu le prix Franz de Wever 2015 de l’Académie royale de langue et littérature françaises de Belgique. Martine Henry manie l’image comme on manie le langage verbal. Elle se définit comme une « photographe de l’instant ». Dans l’instant, le temps est comme une parenthèse, suspendu, figé par le cliché qui laisse une trace immuable de ce qui s’est passé à un moment précis.

Source photo & bio: Editions Quadrature 

Catherine Deschepper est née à Louvain-La-Neuve, l’année où naissait… Louvain-la-Neuve (BE). Elle est Docteure en langue et littérature médiévales et enseigne la didactique du français aux futurs instituteurs. Elle intervient également en formation continuée des enseignants et collabore à des projets de recherche en maîtrise de la langue.
Outre les publications plus scientifiques, elle est co-auteur d’une collection de manuels destinés à proposer aux enseignants du primaire des activités pour développer les compétences orales des élèves (Ça te parle ?, Editions Erasme, 2014). Elle vit à Bruxelles.
Un Kiwi dans le cendrier était sa première œuvre de fiction.

Martine Henry manie l’image comme on manie le langage verbal. Elle se définit comme une «photographe de l’instant». Le temps est comme une parenthèse, suspendu, figé par le cliché qui laisse une trace immuable de ce qui s’est passé à un moment précis.
Site WEB de la photographe Martine Henry : http://www.martinehenry.be/#toAccueil

Détails sur le produit

• Broché: 118 pages
• Editeur : Quadrature (1 février 2017)
• Langue : Français
• ISBN-10: 2930538708
• ISBN-13: 978-2930538709
• Dimensions du produit: 16 x 0,8 x 20 cm

Où trouver les livres de Quadrature ?

VENTE EN LIBRAIRIE
Nos livres sont référencés sur Électre, Dilicom, Banque du livre
Votre libraire belge peut les commander très facilement. Il lui suffira de commander via BDL-Dilicom ou d’envoyer un courriel à quadraturelib@gmail.com
Votre libraire français (idem pour les autres pays) peut également commander via Dilicom ou par courriel à Quadrature.
Il peut aussi commander votre livre auprès de la Générale Libr’Est, via Dilicom, par fax au 01 41 65 23 02 ou par courriel à la Générale Libr’Est.

VENTE EN LIGNE
Pour la Belgique et tous les autres pays (France comprise), vous pouvez acheter nos livres en ligne sur : www.i6doc.com/quadrature, sous forme imprimée ou sous forme numérique (ebook).
Vous pouvez aussi commander nos livres via les principaux sites de vente en ligne.
Quadrature ne peut cependant être tenue pour responsable des délais de livraison qui, en fonction du site choisi, peuvent parfois être assez longs. Nous vous signalons que le site Amazon.fr renseigne le plus souvent (et erronément) que nos livres sont en rupture de stock

VENTE DIRECTE
Il vous suffit de remplir le formulaire ci-dessous. Votre commande vous sera envoyée via la poste, dans un délai de, maximum, 8 jours ouvrables.
• Frais de port offerts.
• La facture accompagne le colis.
• Paiement après réception de la commande (sur comptes français ou belge).
• Chèques français acceptés.

Formulaire de commande : http://editionsquadrature.be/particuliers/#vente-directe




 

À propos de Jérôme Cayla

Chroniqueur litteraire, lecteur et directeur de collection dans l'édition, auteur de deux romans : Mathilde et Trois roses blanches. Je travaille habituellement avec les services presse des éditions : In Octavo, Laura Mare, des Presses de la cité, du Moteur, JC Lattès, du Rocher, Luce Wilquin, Quadrature, Jigal, First, Elysad, Fleuve Noir, Lunatik, Volpiliere, PLE, T&A (Terre d'Auteur) , du Préau, Stéphane Millon, Borborygmes, glyphe, Edition KERO, etc. Me contacter par le formulaire de contact pour livre en services de presse.
Ce contenu a été publié dans Achat livre, Critiques littéraires, Livres, Recueils de nouvelles, Voyages, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.