Ecoute-le battre, de Marie Vautier

Quand l’envie de tout laisser tomber devient trop forte…

Il y a toujours des instants où l’on a envie de laisser tomber, tout quitter, puis basta ! Ces moments de désenchantement, nous les vivons tous, la vie n’est pas un long fleuve tranquille… Cependant, il y en a pour qui c’est plus difficile que pour d’autres, comme si le sort se jouait d’eux, les maltraitant jusqu’au fond du trou, des gens pour qui tout semble perdu. Parmi eux, certains trouve une énergie étonnante pour dominer le marasme les étouffant, sortir de ce puit sans fond, vivre à nouveau en accord avec eux-mêmes : voire atteindre la lumière dans un sursaut de conscience salvateur. Marie Vautier met en histoires ces instants de vie. Elle démontre que rien n’est jamais perdu pourvu qu’on puise la force de se remettre en question, d’accepter de comprendre afin de rebondir. Neuf personnages dans ce recueil, neuf personnages différents qui chacun trouve une issue le satisfaisant.

 



 

Dans ce recueil, Marie Vautier met l’accent sur les sentiments nous animant lorsque notre univers s’écroule, nous laissant dans un grand désarroi. Nous sommes tous différents, ne réagissant pas de même manière et, l’auteur nous le prouve dans ce recueil délicieux attestant d’une profonde confiance envers l’espèce humaine. Marie Vautier nous montre le chemin vers la rédemption, un itinéraire toujours possible pourvu que l’on y croie, que l’on s’en donne les moyens. Il n’est pas obligatoire de prendre le taureau par les cornes, ni de faire acte d’une force inouïe, il suffit juste parfois de comprendre, de s’accepter tel que l’on est, d’être fier d’être qui nous sommes sans chercher à atteindre l’utopique.

 



 

Ce recueil tombe juste à point dans notre époque de grands changements très rapides, de recherche absolue d’efficience, de pression de l’encadrement. C’est un peu une fuite en avant pour laquelle la pression est forte. Un stress qui brise des couples, provoque des burnout, ou entraîne une perturbation du quotidien. Marie Vautier l’a bien saisi et, ses nouvelles s’en inspirent. Elle sait trouver le ton juste afin de nous immerger dans la vie de ses neuf personnages, puis insuffler avec douceur (j’allais dire une certaine tendresse…) le petit vent rendant de nouveau la respiration facile. Un recueil dont on se délecte, attachant même si parfois il donne envie de crier, de dire au coupable de se secouer un peu. Coupable, car ne sommes-nous pas responsable de ce qui nous arrive ?

 



 

Un peu de l’auteur

Marie Vautier vit en région parisienne. Après avoir travaillé dans la presse et l’édition elle enseigne et anime des ateliers d’écriture pour enfants et adultes. De son enfance en Afrique lui reste le goût des couleurs, de l’ailleurs, de la découverte. Elle aime l’air et le feu, l’eau et les rêves, les romans noirs, la poésie, les expos de peinture …et les stylos plume.
Dans ses deux recueils, La roue du silence, publié sous le nom de Dominique Vautier, et Écoute-le battre, elle explore avec finesse et empathie, de son écriture fluide et poétique, les émotions intimes et les tempêtes intérieures de personnages qui nous ressemblent

Source bio & photo Editions Quadrature

 

 

 

 

 

 



 

Détails sur le produit

• Broché: 110 pages
• Editeur : Quadrature (1 octobre 2018)
• Langue : Français
• ISBN-10: 2930538848
• ISBN-13: 978-2930538846
• Dimensions du produit: 21,4 x 1,2 x 13,4 cm

 



 






< » Ecoute-le battre, de Marie Vautier »>

À propos de Jérôme Cayla

Chroniqueur litteraire, lecteur et directeur de collection dans l'édition, auteur de deux romans : Mathilde et Trois roses blanches. Je travaille habituellement avec les services presse des maisons d'éditions Me contacter par le formulaire de contact pour livre en services de presse.
Ce contenu a été publié dans Achat livre, Critiques littéraires, Livres, Recueils de nouvelles, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.