La séquence, de Stefan Catsicas

Science sans conscience n’est que ruine de l’âme disait Rabelais !

Toute vérité est-elle bonne à dire ? Sans doute, encore faut-il qu’elle soit parfaitement comprise. Daniel Fox, généticien souvent contesté, est le découvreur de « La séquence ». Un travail de recherche occupant toute sa carrière. Ce fragment d’ADN est unique, toute modification de ce brin de code génétique humain semble impossible ; sans doute cela permit à l’homme de franchir la frontière entre le monde animal pour devenir un être pensant, capable de modifier son environnement et, certains pensent qu’il serait même le lien entre l’homme et Dieu. Depuis cette découverte, de gros groupes industriels de la pharmacie convoitent cette séquence d’ADN. Elle n’a rien de comparable sur terre. Cette découverte permet à Daniel Fox d’avoir le Nobel. Lorsque le travail d’une vie tombe dans la sphère publique, il échappe un peu à son auteur. La presse se déchaine en conjectures les plus folles. L’émotion gagne en puissance auprès des religieux qui réclament un démenti. Puis, le nerf de la guerre apparaît : le financement de ces recherches, très secrèt jusqu’ici, semble nager en eaux trouble. Les financements occultes sont souvent le bras armé des grandes causes !

 



 

Stefan Catsicas signe ici un roman époustouflant, mêlant la science et l’histoire, la vérité scientifique et le possible d’une fiction. Ce livre est un thriller du meilleur cru, mené à un rythme d’enfer. Daniel Fox, captivé par son travail, ne mesure pas bien les implications colossales des moyens mis à sa disposition. A l’heure de la publication de ses résultats, les envieux s’agitent, se défient, mettent les moyens nécessaires pour pouvoir continuer un travail leur échappant. Ce brin d’ADN pourrait générer des profits colossaux si l’on parvient à le modifier. Lors de son discours, Daniel Fox a verrouillé l’exploitation commerciale de sa découverte. La guerre est déclarée.

 



 

Pour un premier roman, on ne peut qu’être agréablement surpris, l’auteur ose prendre des risques ce qui est rare lors d’un premier opus et, les risques sont ce que cherchent les lecteurs ! En combinant l’histoire des religions, tentant une approche de la naissance du monothéisme pour les cultes révélés, Stefan Catsicas prend un risque fort. D’autre part, la part d’ombre de son roman nous plonge de la lumière du prix Nobel à la violence des services action les plus occultes. Des groupes armés agissant comme mercenaires, parfois, pour servir les intérêts de grandes puissances pour qui le profit prévaut sur l’intérêt public. Ne jetons pas l’opprobre sur la recherche ! Il s’agit là d’une œuvre de fiction pour nous divertir, un roman rasant la frontière des possibles… Un premier jet dont une suite est déjà prévue, un livre qu’on attendra avec impatience.

 



 

Un peu de l’auteur

Stefan Catsicas, neurobiologiste de renom, interprète librement des découvertes anciennes et récentes et brosse un portrait fascinant de l’intuition, de la rigueur et de l’imaginaire qui mènent aux grandes découvertes.

Source photo wissenschaftsrat.ch

 

 

 

 

 

 



 

Détails sur le produit

• Broché: 463 pages
• Editeur : Favre (11 octobre 2018)
• Langue : Français
• ISBN-10: 2828917118
• ISBN-13: 978-2828917111
• Dimensions du produit: 14,9 x 3,8 x 24 cm

 



 






< » La séquence, de Stefan Catsicas »>

À propos de Jérôme Cayla

Chroniqueur litteraire, lecteur et directeur de collection dans l'édition, auteur de deux romans : Mathilde et Trois roses blanches. Je travaille habituellement avec les services presse des maisons d'éditions Me contacter par le formulaire de contact pour livre en services de presse.
Ce contenu a été publié dans Achat livre, Critiques littéraires, Romans contemporains, Thriller, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.