Le relais électrique ou contacteur de puissance

 Le relais électrique ou contacteur de puissance

Un relais (communément appelé contacteur de puissance*) est composé principalement d’un électroaimant, qui lorsqu’il est alimenté, transmet une force à un système de commutation électrique : les contacts.

*Il a la même fonction qu’un relais électromécanique, avec la différence que ses contacts sont prévus pour supporter un courant beaucoup plus important. Ainsi, des contacteurs sont utilisés afin d’alimenter des moteurs industriels de grande puissance (plus de 50 kW) et en général des consommateurs de fortes puissances. Ils possèdent un pouvoir de coupure important.
Ils sont aussi utilisés en milieu domestique pour alimenter des appareils électriques comme le chauffage ou le chauffe-eau, car les organes de commande (thermostat, interrupteur horaire et autres contacts de commande) risqueraient d’être rapidement détériorés par le courant trop important.

• L’électroaimant peut être, suivant les spécifications et besoins, alimenté en TBT (Très Basse Tension) (12 V, 24 V, 48 V) continu ou alternatif ou en BT (Basse Tension) (230 V, 400 V).
• Le système de commutation peut être composé d’un ou plusieurs interrupteurs simple effet appelés contacts normalement ouverts (NO) ou normalement fermés (NF), d’un ou plusieurs inverseurs (contacts repos-travail RT). Ces commutateurs sont adaptés aux courants et à la gamme de tensions à transmettre à la partie puissance.
• Dans les systèmes mettant en œuvre une certaine puissance, on appelle les relais des contacteurs.
• Divers systèmes mécaniques ou pneumatiques peuvent créer un retard à l’enclenchement ou au relâchement.
• Un relais peut être monostable ou bistable

Si vous avez besoin de plusieurs voies, procédez de la même façon, mettant juste un appareil par voie de sortie du contacteur : c’est simple, rapide et efficace.
N’oubliez jamais de couper le courant pour procéder à ce genre d’opération. Le contacteur (ou le relais) se branche toujours avant les fusibles dédiés aux appareils concernés selon la formule suivante :
Broches neutre et phase du tableau sur contacteur, fils N&P vers entrées fusibles, sorties fusibles fils N&P vers appareils à déclencher à distance. Ce contacteur est ensuite mis en route/commandé par un interrupteur qui peut être dit normal (inter simple), ou une horloge pour l’actionner lorsque vous le souhaitez. Un contacteur de puissance s’enclenche avec peu de courant ou courant faible (inter simple, horloge, voire même par votre contacteur jour/nuit commandant votre chauffe-eau…). A1 et A2 sont les emplacements pour le fils arrivant de l’interrupteur dédié à la commande du relais.

Téléchargez la fiche techniques explicative de ce qu’est un contacteur de puissance de chez Legrand ICI


  

1/ Fonctionnement monostable : les contacts commutent quand la bobine est alimentée et le retour à l’état initial se fait quand la bobine n’est plus alimentée. (Système simple d’utilisation chez un particulier)

2/ Fonctionnement bistable à une bobine : on alimente la bobine pour que les contacts commutent : l’état ne change pas quand la bobine n’est plus alimentée, un système mécanique bloque le retour. Pour revenir à l’état initial, on alimente à nouveau la bobine pour débloquer le mécanisme, dans certain cas en inversant la polarité de l’alimentation.

3/ Fonctionnement bistable à deux bobines : on alimente la première bobine pour que les contacts commutent : l’état ne change pas quand la bobine n’est plus excitée. Pour revenir à l’état initial, on alimente la deuxième bobine.

Utilisation

• La fonction première des relais est le plus souvent de séparer les circuits de commande des circuits de puissance à des fins d’isolement, par exemple pour piloter une tension ou un courant élevé à partir d’une commande plus faible et dans certaine application assurer aussi la sécurité de l’opérateur. Par exemple, un relais permettra d’enclencher l’ensemble des radiateurs électriques d’une maison depuis un simple interrupteur : sans relais, votre inter n’y suffirait pas car il commanderait trop de puissance, là réside l’intérêt du relais dans une maison… Vous pouvez aussi commander les machines à laver (vaisselle et linge) au tarif de nuit avec l’aide d’un relais depuis un seul interrupteur.

• Chaque type de relai possède une puissance particulière et, l’on ne peut demander plus qu’il ne délivre. Un relais 2X 16A n’alimentera pas 3X16 A… Vérifiez avant tout montage la puissance dont vous aurez besoin in fine. Il existe une grande varié »té de combinaisons dans le commerce.

• La durée de vie des relais électromagnétiques peut-être réduite en raison de l’usure des contacts lors de commutations répétées. Ce qui vit s’use, rien que de très normal !

 Evolution

Le relais statique, entièrement électronique, remplace avantageusement dans beaucoup de situations le relais électromécanique. Une meilleure vitesse de commutation, silence de fonctionnement, insensibilité aux vibrations, sont quelques-uns de ses avantages sur l’électromécanique. Par contre il supporte – parfois – très mal les forts courants de court-circuit bien qu’il soit généralement équipé de protections internes. Il n’est pas utilisable non plus en tant que coupure de sécurité (au sens des personnes) à cause du courant de fuite.

Brochages de quelques relais mécaniques

Que veulent dire les indications sur un relais ?

Repérage des bornes
Chaque borne est repérée par un nombre. Un seul chiffre pour les bornes de puissance et deux pour les bornes des contacts auxiliaires. Chaque borne de puissance possède un chiffre impair pour les bornes supérieures, et un chiffre pair pour les bornes inférieures. Les bornes des contacts auxiliaires possèdent deux chiffres : le chiffre des unités indique le type du contact : 1-2 pour un NC (Normally Closed), 3-4 pour un NO (Normally Opened), 5-6 et 7-8 pour des contacts spéciaux, notamment sur les blocs temporisés, le chiffre des dizaines permettant d’identifier chaque contact (il n’y a qu’un seul contact 13-14, 23-24…)

Téléchargez la fiche technique de câblage d’un contacteur de puissance ICI


image ci-contre : exemple d’un 
Montage contacteur de puissanceschéma de branchement commandé par un interrupteur pour 4 appareils, on peut également remplacer l’interrupteur par une horloge afin de faire fonctionner les machines au tarif de nuit.

1 Montage avec horloge : on peut commander de même façon un contacteur à plusieurs voies. C’est soit une commande par interrupteur, soit via une horloge afin de programmer la commande.

 

Installation d’un contacteur simple voie

 

 




Laisser un commentaire