Montage d’une VMC simple flux hygroéglable ou non

Caisson VMC simple flux hygroréglable

Hygroréglable ou non car c’est le même principe de montage.

Image de la VMC EQUATION 2, pour 99 euros chez Leroy Merlin

Le principe de la VMC simple flux

La VMC simple flux est un dispositif permettant le renouvelement de l’air intérieur. Le fonctionnement d’une VMC simple flux est basé sur un extracteur électrique (un ventilateur inversé), qui est situé généralement dans le grenier, et qui aspire l’air vicié de l’intérieur (humide et pollué) pour faire rentrer de l’air neuf de l’extérieur (aussi appelé frais). L’extracteur aspire l’air, ce qui créé une dépression dans la maison : l’air de l’extérieur va ainsi rentrer dans la maison grâce aux bouches d’entrées d’air situées dans les pièces principales (salle à manger, salon, chambre, bureau…). L’air extrait par les bouches d’extraction situées dans les pièces de service, c’est-à-dire celles contenant un point d’eau (cuisine, salle de bain, WC, etc.), est ensuite évacué vers l’extérieur via des gaines et une sortie en toiture.

Vidéo de démonstration d’une pose : source Leroy Merlin

Débits d’extraction minimaux selon la législation

Source  ooreka.fr 

L’arrêté du 24 mars 1982 fixe dans son article 3 les débits d’extraction minimaux en m3/h (mètre cube par heure) pour chacune des pièces, quel que soit le type de ventilation, en fonction du nombre de pièces de l’habitation.

 

 



 

 

Nombre de pièces principales Cuisine Salle de bain Autre salle d’eau WC unique WC multiple
1 75 15 15 15 15
2 90 15 15 15 15
3 105 30 15 15 15
4 120 30 15 30 15
5 135 30 15 30 15

Calculez la puissance nécessaire pour votre VMC

 

 

 



 

 

 

Débits réduits

L’article 4, modifié le 28 octobre 1983, indique que « lorsque l’aération est assurée par un dispositif mécanique qui module automatiquement le renouvellement d’air du logement, de telle façon que les taux de pollution de l’air intérieur ne constituent aucun danger pour la santé et que puissent être évitées les condensations, sauf de façon passagère, les débits définis par le tableau ci-dessus peuvent être réduits. »

Dans le cas d’une ventilation mécanique contrôlée simple flux classique, les débits minimaux à respecter sont les suivants :

Nombre de pièces principales 1 2 3 4 5 6 7
Débit total minimal en m3/h 35 60 75 90 105 120 135
Débit minimal en cuisine en m3/h 20 30 45 45 45 45 45

 

 

 

 



 

 

 

S’il s’agit d’une ventilation mécanique contrôlée hygroréglable, les débits de ventilation minimum sont encore abaissés :

Nombre de pièces principales 1 2 3 4 5 6 7
Débit total minimal en m3/h 10 10 15 20 25 30 35

 

 

 



 

 

 

Retour à notre explication :

Cette VMC, et celles avoisinant ce tarif ci, se monte sans difficulté, les branchements sont faciles et accessibles à tout bricoleur même débutant. Cependant, si vos gaines sont longues, voire très longues, il y a une petite difficulté d’aspiration : d’autant plus que, pour mon cas, je me suis servi des 5 points utilisables. Sûrement est-ce là le point d’achoppement car la VMC est vendue avec 2 occultations (cela en dit long…). En utilisant que 3 bouches d’aspiration tout était correct. En effet, j’ai monté des gaines de 6 mètres de long et l’aspiration était quasi nulle sur les gaines longues. J’ai donc dû placer 3 moteurs d’extraction en sus dans les conduits longs pour obtenir un débit suffisant. 2 de ces moteurs sont pilotés automatiquement par des hygrostats (voir notre article sur les hygrostat)  et le dernier, pour la cuisine, est commandé par un variateur de vitesse. Sinon, le moteur de la VMC est très silencieux et conviendra très bien pour une petite installation.

Schéma de principe du montage de la VMC.


Elle est vendue comme étant hygro-réglable. En fait, ce sont les bouches d’extraction qui le sont. Cependant elles sont volumineuse et peu esthétique, bien qu’étant très efficaces. C’est un système à filament qui ouvre ou referme la bouche pour réguler son aspiration. Ce système procure l’avantage de diminuer les pertes de chaleur dues à l’extraction lorsqu’il n’y en a pas besoin.

Vue In situ des raccordements sur la VMC

C’est un peu confus, ,mais fonctionnel…

 

 



 

 

 

IMG_0808 Avec des gaines isolées c’est un peu chargé…

En haut à gauche on peut voir un extracteur d’appoint que pilote un hygrostat, en haut au centre la sorite vers le chapeau de toiture.

NB : Une VMC ne se pose pas au sol : elle doit être suspendue par des ficelles afin de ne pas faire de bruit de provoquer des vibrations.

Câblage type d’une VMC


Les bouches d’extraction

Il en existe plusieurs modèles

Bouche hydro-réglables électriques ou non, avec ou sans pile.

1/ Statique sanitaires pour sanitaire

2/ Statique cuisine pour cuisine

 

 



 

 

 


 

 

 



 

 

 

3/ Avec pile pour sanitaire

4/ Avec pile pour cuisine


NB : Bien plus efficaces, les bouches à commande électriques sont également bien plus chères : c’est un choix à faire…

Bouche classiques non réglables rondes ou carrées

Les bouches carrées sont beaucoup plus discrètes côté esthétisme !…

 

 

 



 

 

 

 

Pour les sanitaires

1/ Ronde

2/ Carrée


Pour la cuisine

1/ Ronde

 

 

 



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

Les gaines d’aspiration

Les gaines sont fixées aux conduits par des colliers spécifiques

Peu coûteux, on en trouve dans tous les magasins de bricolage. Choisissez de préférence des gaines isolées afin d’éviter le risque de condensation dû aux différences de température entre l’extérieur et l’intérieur : condensation qui peut retomber dans la pièce sous forme de gouttes ou, provoquer de gros dépôts d’eau dans les gaines.

NB : Une VMC ne doit jamais être stoppée aux risque de vois l’eau de condensation retomber du haut de votre plafond !

1/ Gaines souples PVC simples

Diamètre 125 (cuisine) 

Diamètre 80 (sanitaires) 

 

 



 

 

2/ Gaines souples isolées


 

 



 

 

3 / Gaine aluminium

Préférez ce type de gaine pour la liaison entre le chapeau de toit et la VMC en diamètre 160 ou 125 selon le cas. J’ai également utilisé ce type de gaine pour évacuer la vapeur d’eau d’une douche de type cabine semi ronde avec chapeau pour l’évacuation dans un cabinet de toilette de 2 m². La longueur de cette gaine est de 3 mètres et possède un extracteur de 100m3/h en sus de la VMC.

Moteurs d’extraction auxiliaires

Il arrive que les gaines soient trop longues pour la capacité d’aspiration de votre VMC : il faut alors placer des moteurs d’extraction auxiliaire dans vos gaines. Ces moteurs seront suspendus avec des fils pour réduire le risque de bruit dû aux vibrations.
NB : ces moteurs sont plus bruyants qu’une VMC, pensez à placer des silencieux près de vos bouches d’extraction afin de limiter les nuisances sonores.

Existe en 100mm et 125 mm
Le 100 mm
125 mm
Ils se raccordent sur un fusible 2Amp tout comme la VMC et peuvent être commandés par un hygrostat, ce qui permet de les voir fonctionner que lorsque cela est nécessaire (voir utilisation de l’hygrostat ci-dessous). Pour placer celui de 100 mm sur vos gaines de 80, utilisez des réductions PVC 100/80.

 

 

 



 

 

 

 

 

Vue In situ d’un extracteur 100 M3/h ajouté sur une gaine, commandé par un hygrostat

IMG_0807 Il est fixé sur des suspente tout comme la VMC

Les hygrostats
Commande VMC par hygrostat

SCHEMA ELECTRIQUE ET PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DE L’HYGROSTAT

Source : http://entraidelec.com/

1
L’hygrostat est, à l’instar du thermostat, un dispositif de commande électrique automatique qui agit selon le taux d’humidité ambiant, tandis que le thermostat dépend de la température.

L’hygrostat classique ne nécessite pas d’alimentation. Celui-ci ne fait que fermer ou ouvrir mécaniquement un contact interne. Ainsi un contact ouvert au repos (contact NO – Normalement Ouvert) se fermera chaque fois que le seuil d’humidité réglé sera dépassé, à ne pas confondre avec un hygromètre qui est un appareil de mesure, comme le thermomètre, qui lorsqu’il permet de faire de l’asservissement (commande) à besoin le plus souvent d’une alimentation électrique pour fonctionner.

 

 

 



 

 

Des hygrostats un peu plus évolués proposent notamment une minuterie (timer) qui retardera le retour en petite vitesse afin que le taux d’humidité redescende suffisamment pour éviter les permutations petites et grandes vitesses trop rapprochées. Dans le cas du hygrostat avec minuterie, une alimentation électrique sera alors nécessaire (schéma bas de page).

Commande d’une VMC 2 vitesses par hygrostat

L’hygrostat délivre un contact sec 2 positions et s’utilise comme un interrupteur classique .
Tel que représenté sur les schémas qui suivent, la position I du contact de l’hygrostat est à l’état repos, autrement-dit fermé lorsque le taux d’humidité est inférieur au seuil de réglage.
Lorsque le taux d’humidité dépasse ce seuil, le contact bascule en position II et active la grande vitesse du groupe de ventilation.
2

Commande d’une VMC 2 vitesses par hygrostat avec marche forcée
Le montage précédant est entièrement automatique et ne laisse aucun moyen de contrôle à l’utilisateur, si ce n’est en diminuant significativement le réglage du taux d’humidité souhaité de sorte à forcer le passage en grande vitesse.

 

 



 

 

L’ajout d’une interruptrice 2 position, type va et vient, permet de forcer le passage en grande vitesse du groupe VMC.

L’interrupteur en position I (fil marron sur le schéma) correspond à la marche automatique par hygrostat. En position II l’interrupteur alimente directement la grande vitesse du groupe VMC, sans passer par l’hygrostat.
3

Commande d’une VMC 2 vitesses par hygrostat nécessistant une alimentation

Comme énoncé en introduction, certains hygrostats nécessitent une alimentation 230v.
Il faudra dans ce cas un fil supplémentaire, le neutre, en provenance de la boite de dérivation, du groupe VMC ou du tableau électrique selon la configuration de votre installation. La phase sera simplement shuntée avec le commun du contact de l’hygrostat.
4

 

Commande par hygrostat avec forçage grande vitesse temporisé

(par bouton poussoir : option chère mais utile si gros besoins, notamment pour une douche dans un très petit espace)

NB : Système complexe et coûteux

Ce nouvel exemple d’application permet de lancer la grande vitesse pour un temps donné, depuis plusieurs points de commandes, des boutons poussoirs.
5

 

 



 

 

Relais temporisé Legrand – Lexic 047 41

Caractéristiques produit Fiche produit ici 6
Tarif unitaire HT 207,00 €
Emballage (nb d’unités) 1
Volume (dm3)0,190
Poids (g) 86,00
Relais retardé à l’ouverture
• Permet de retarder la mise hors tension d’une charge (ventilation…)
• La temporisation (T) démarre à l’ouverture de l’inter ou du bouton-poussoir sans témoin lumineux
• A la fin de la temporisation, la charge est mise hors tension
• Nombre de modules : 1
Caractéristiques générales
Relais temporisés
• Permettent de commander la mise sous tension et/ou la mise hors tension d’un circuit (éclairage, ventilation, automatisme, signalisation) en fonction d’une durée prédéterminée de 0,1 s à 100 h
• Tension d’alimentation : 12 à 230 V AC/DC (50/60 Hz)
• Sortie : 8 A – 250 V~ – µ cos phi = 1 par contact à inverseur

L’hygrostat continu à jouer son rôle en automatique, et l’association d’un relais temporisé permettra depuis la cuisine, les toilettes ou encore la salle de bain de forcer le passage en grande vitesse pour la durée de son choix.

 

 



 

 

Nous utiliserons pour illustrer ce montage un relais temporisé de marque Legrand, série Lexic 04 741.

Le contact du relais temporisé est représenté à l’état repos, sans intervention de l’utilisateur. Lors d’une impulsion sur l’un des boutons poussoirs, le contact passe en position 15-18 alimentant la grande vitesse du groupe VMC sans passer par le contact de l’hygrostat.

A l’issue de la temporisation, le contact du relais revient en position 15-16 laissant de nouveau l’hygrostat prendre le contrôle sur la ventilation.

Source  : http://entraidelec.com/

En bref c’est un bon produit, mais en cas de gros besoin prévoir des petits extracteurs intermédiaires et des silencieux à placer près des bouches d’extraction.
Photo d’un silencieux Leroy Merlin qui diminue le bruit d’aspiration de 50 %

 

 

 

 

 



 

 

Vue In situ d’un silencieux placé dans le faux plafond

IMG_0810 Il est lui aussi fixé sur des suspente pour ne pas écraser la laine de verre qui isole le plafond

 

 




 






< Montage d’une VMC simple flux hygroéglable ou non »>