José, de Richard Andrieux

 

José est un petit garçon de neuf ans, un petit garçon comme tant d’autres, mais qui a perdu son père. Sa maman à sa manière, aime bien petit bonhomme qu’elle a souvent du mal à comprendre. Jugez plutôt, il s’invente une vie, où les personnages sont les objets qui l’entourent et que José aime comme des amis. Des objets à qui il parle et qui lui répondent. Deux mondes qui se côtoient sans se rejoindre en un même appartement, suffisent à créer deux univers. Il y a chez José, sa chambre avec ses amis, le colonel, voyage et tant d’autres, puis il y a chez sa mère, devant son poste de télévision. La maman de José se désespère et le docteur tente de la rassurer, mais de jours en jours, le monde se transforme…

Un conte très proche de la réalité que pourrait vivre un enfant mal compris et sensible. Raconté avec des mots simples et émouvants, toujours avec une grande pudeur et de la gentillesse ; le lecteur peut sentir la grande sensibilité de l’auteur, Richard Andrieux, qui signe là son premier roman aux éditions Eloise d’Ormesson. Un petit livre qui se dévore d’un bout à l’autre !

Assurément un auteur touchant à suivre…

À propos de Jérôme Cayla

Chroniqueur litteraire, lecteur et directeur de collection dans l'édition, auteur de deux romans : Mathilde et Trois roses blanches. Je travaille habituellement avec les services presse des éditions : In Octavo, Laura Mare, des Presses de la cité, du Moteur, JC Lattès, du Rocher, Luce Wilquin, Quadrature, Jigal, First, Elysad, Fleuve Noir, Lunatik, Volpiliere, PLE, T&A (Terre d'Auteur) , du Préau, Stéphane Millon, Borborygmes, glyphe, Edition KERO, etc. Me contacter par le formulaire de contact pour livre en services de presse.
Ce contenu a été publié dans Livres, Romans contemporains, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.