L’Entrevue de Saint-Cloud d’Harold Cobert

Bannière

 

 

Entrevue imaginaire ou réelle entre Mirabeau et la reine de France, peut importait, le sort de la monarchie était joué ; les tors étaient partagés…

D’un côté la royauté se complait dans ses habitudes et privilèges, de l’autre un peuple souffrant plus que de coutume car plus nombreux et démunis en tout, citadin et donc mieux instruit. Du temps des campagnes ou seules quelques âmes maîtrisaient la lecture, les affaires du royaume se réglaient d’elle-même, par extinction de la vindicte, usée ou affamée, la colère retombait tel un soufflé. Mais, en ce milieu du XVIII ème siècle, les philosophes et les érudits ont laissés des traces dans les esprits qui se sont ouverts aux lettres. L’administration et le commerce créent des besoins rendant indispensable l’écriture, et par là, la diffusion du savoir et des idées ; un monde moderne est en train de naître !

Le peuple a estimé juste de faire part de son mal être au roi, qui bon an mal an, a fini par accéder aux exigences de son peuple. Tout ceci épuise cet homme qui ne demandait pour rien de régner un jour ; sans autre alternative, il fait au mieux jusqu’à arborer la cocarde.

Contre la colère d’un peuple que pèse la bonté d’un roi et son ingéniosité mécanique ? Mirabeau qui comprend que la rue et la campagne aiment toujours leur monarchie, tente lors de cette entrevue de décider la reine, l’autrichienne, d’ouvrir son cœur et ses vues sur ses sujets.

Si une seule personne peut sauver le trône, ce ne peut être que la femme la plus haïe de France… Saura-t-il la convaincre ?

 Harold Cobert

À propos de Jérôme Cayla

Chroniqueur litteraire, lecteur et directeur de collection dans l'édition, auteur de deux romans : Mathilde et Trois roses blanches. Je travaille habituellement avec les services presse des maisons d'éditions Me contacter par le formulaire de contact pour livre en services de presse.
Ce contenu a été publié dans Critiques littéraires, Livres, Romans historiques, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.