Secret d’Anges, de Michèle Sebal

Il n’existe de secret pire que celui que tout le monde connait !

Que ne cache-t-on pas sous les secrets de famille ? Le secret : cette alcôve tapie dans l’ombre du subconscient, jalousement gardée, par peur du qu’en dira-t-on ou par simple amour propre est le reflet inavouable de nos hantises. Michèle Sebal transporte son lecteur dans cet univers, parfois glauque, voire très petit avec une réelle félicité jouxtant souvent  avec la franche bonne humeur. Tout y passe, de l’héroïne qui s’est emmurée dans la ville close de Guérande, à la face cachée de ses parents et, pendant que nous y sommes, on découvre que le secret des uns est aussi un peu celui des autres habitants de cette ville médiévale. Une petite cité au demeurant charmante, mais où l’on est certain d’y voir l’impensable pourvu que l’on s’y attache un brin sérieusement.

A trop en faire, le risque est grand de tuer son sujet : ce n’est pas le cas. Céleste, la narratrice, est installée comme patronne d’une maison de pompes funèbre à Guérande : rien de moins qu’une croque mort dans un roman aigre doux sur fond ténébreux. En soi, c’est déjà tout un programme qui promet son lot de noirceur criminelle. Sa réclusion volontaire du monde des vivants lui confère une coriace innocence des choses de la vie. Ce qu’elle fait est exécuté avec une ingénuité touchante, aussi vil soit l’acte accompli. A ce propos, en ouvrant le voile de la cellule intellectuelle dans laquelle Céleste se terre, elle découvre être bien moins seule qu’elle ne l’avait jusqu’ici imaginé. Mais de là à ouvrir son cœur il reste bien des marches à franchir : une forteresse si bien défendue ne se rend pas facilement.

Un roman plaisant se lisant facilement et avec un grand plaisir, de plus, bien écrit ! Au premier abord, j’étais curieux et inquiet de recevoir ce livre : Michèle Sebal, avec qui j’ai déjà échangé quelques mots sur Facebook, me semblait difficile à saisir vraiment. Cette femme aux multiples talents ratisse large question activités : une touche à tout dévorant la vie en explorant les recoins de la psychologie à l’art en général… Peut être est-ce là aussi que ce cache le secret de l’auteur !

Descriptions du produit

« Petite, je ne jouais pas à la poupée… elles ne m’intéressaient pas… Mon père m’autorisait à jouer avec de très vieux crânes, pieds ou mains habilement conservés… Je pleurais de joie quand, pour moi seule, il orchestrait des saynètes hilarantes où des mains baladeuses aux os blanchis et articulés, ou encore parcheminées, raides ou souples, remplaçaient les habituels Guignol et Gnafron insipides. J’applaudissais en faisant claquer les mandibules de Zonzon, mon squelette préféré, je faisais rouler ses yeux cristallisés dans ses orbites comme des folles billes de loto. Et j’en redemandais. » Descendante d’une lignée qui « tricote la vie et la mort depuis le temps des Druides », Céleste Mervel dirige « Kêr Lucrèce » le funérarium dont elle a hérité et s’intéresse plus aux morts qu’aux vivants. Si elle maîtrise parfaitement les secrets du sel, d’autres secrets surgissant des ombres de la ville close de Guérande vont bouleverser son existence. «Secrets d’anges », le nouveau roman de Michèle SEBAL, nous transporte avec délectation, humour et malice dans un univers où le suspense trouble délicieusement l’harmonie.

L’auteur

 Crédit photo : FB de Michèle Segal 

Pour Michèle SEBAL, être artiste c’est percevoir le monde qui l’entoure et son propre monde, puis exprimer ce qu’il en a été de ce voyage par les mots, la matière, la forme, le théâtre… Haïti, sa terre de naissance et la Côte d’Ivoire de son adolescence colorent tout ce qu’elle crée. Après avoir été attachée de direction, enseignante, danseuse…, elle est aujourd’hui psychanalyste, psychologue, art-thérapeute, mais aussi sculpteur, femme de théâtre et bien sûr écrivain. Amoureuse de la Bretagne et plus précisément de la presqu’île Guérandaise, la petite ville du Croisic est sa terre d’adoption.

Détails sur le produit

  • Broché: 306 pages
  • Editeur : Trinôme (22 septembre 2012)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 1091626022
  • ISBN-13: 978-1091626027
  • TRINÔME EDITIONS : http://www.trinome-editions.com/ 

 
   Retour accueil

À propos de Jérôme Cayla

Chroniqueur litteraire, lecteur et directeur de collection dans l'édition, auteur de deux romans : Mathilde et Trois roses blanches. Je travaille habituellement avec les services presse des éditions : In Octavo, Laura Mare, des Presses de la cité, du Moteur, JC Lattès, du Rocher, Luce Wilquin, Quadrature, Jigal, First, Elysad, Fleuve Noir, Lunatik, Volpiliere, PLE, T&A (Terre d'Auteur) , du Préau, Stéphane Millon, Borborygmes, glyphe, Edition KERO, etc. Me contacter par le formulaire de contact pour livre en services de presse.
Ce contenu a été publié dans Critiques littéraires, Livres, Romans contemporains, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.