Pétage de plombs chez François 1er, par Ariane D.

Assurément un roman historique, car il ne parle réellement que de ce qui fut : les faits sont parfaitement authentiques. Mais oser l’aventure de cette manière-là est une belle performance. En effet, l’auteur se téléporte dans l’espace temporel pour se retrouver chez François 1er, en plein moyen âge. D’ailleurs, lorsqu’on s’en aperçoit, c’est à peine si l’on tique un peu tant cela semble naturel, quasiment aussi normal que de prendre son métro chaque matin.

On a alors droit à un vrai festival, mêlant l’histoire véridique à la vision du XXIème siècle ! Ce roman se lit avec une gourmandise certaine, de gros fous rire, en collant au plus près de la vie intime de François 1er et de ses sujets. Par sujets, Ariane entend évidement, ses préoccupations principales, bien sûr…

Il faut également souligner la prouesse de l’auteur, d’avoir réussi à transcrire en langage lisible le français tel qu’il était parlé au moyen âge. Ainsi, le lecteur est plongé dans les coulisses de l’histoire en compagnie d’Ariane D., nous faisant vivre cette aventure au ton du JE narrateur afin de négliger les cinq siècles nous séparant de la renaissance. Riche en anecdotes, vivant et drôle, ce roman est une perle se lisant d’une traite. Cocasse et instructif, comme le dit au sujet de ce livre Laurent Deutsch : accrochez vos ceintures, voici la Marty Mac Fly du XXIème siècle ! Raconter l’histoire avec en peu de fantastique est un joli mariage, bien plus intéressant qu’une somme de dates ou une liste exhaustive des faits ayant marqués l’imaginaire des peuples.

Un roman qui conduit à espérer le suivant avec déjà un peu d’impatience, car Ariane D. de nouveau aspirée dans les couloirs temporels abandonne François 1er, mais laisse supposer un atterrissage loin de chez elle ! Sera-ce là une autre histoire ? On le souhaite vivement.
Une mention spéciale pour Ariane, pour ses petits commentaires en fin de livre, dont beaucoup d’aspirants au métier d’écrivain devraient s’inspirer. Bravo également pour les illustration !

unnamed (1)

Présentation de l’éditeur

Avril 1523, Paris
Ne restez point céans plantée comme vache à l’étable et rentrez prestement !
Je suis brutalement happée vers la porte.
Ah, ben… bonjour la courtoisie ! Dis-je, en chancelant sur mes talons de 15 et m accrochant à mon sac Chanel.
Il s’agit moins de courtoisie que de jaseries. Je ne donne pas longtemps avant que l’on clabaude à oreille étourdie que la comtesse de La Roche reçoit des ribaudes en son logis.

Voilà, voilà… Moi, c’est Ariane, je ne suis pas une ribaude, je suis une fashonista ! Mais allez expliquer ça à des gens du XVIe siècle.
Ainsi donc commence mon aventure à la Renaissance… Si j’avais su qu’ensuite j’allais assister au bûcher d’un hérétique, atterrir au cimetière des Innocents et me faire attaquer par des vérolés sans dents alors que je tentais bravement de secourir une pauvre recluse emmurée vivante… Si j’avais su cela, dis-je, je serais restée peinard en 2015 !
Mais alors j’aurais manqué les soirées arrosées d’or et de pinard à la cour de France, je n’aurais pas vécu ces moments d’extase avec mon bel hipster, François Ier… qui m’ont certes value les foudres de sa connasse de mère, Louise de Savoie. Et surtout, je n’aurais pas été prise dans ce tourbillon d’intrigues avec un des plus grands traitres de l’Histoire…

Un peu de de l’auteur

Parisienne trentenaire, cette fashionista qui a travaillé plus de 7 ans dans la mode est une Charentaise d’origine, douée d’une gouaille hilarante et qui se définie comme  » une joyeuse campagnarde planquée sous une connasse parisienne « . Quand Ariane D réunit ses passions pour l’Histoire, l’Écriture et la Mode, c’est pour créer un concept inédit, né de son blog  » Histoire Très Personnelle  » suivi par plus de 10 000 personnes en quelques mois.
Son auteur, Ariane D., jeune femme bien dans son temps et fan de mode est tout aussi accro à la grande Histoire, et réalise par cette autofiction déjantée son plus grand fantasme : voyager dans le temps et débarquer sur la pointe des Louboutin à la cour d’un grand roi de France.

D’un style enlevé, Ariane D. revisite l’époque de François Ier, fait cohabiter les registres de langue, provoquant décalages et anachronismes à chaque tournure de phrase et jusque dans l’iconographie accompagnant le texte, où elle se met en scène.
Oublions Marty McFly de Retour vers le futur et autres Visiteurs ou Kaamelott : en la personne d’Ariane D., le glamour pose enfin le pied en pleine Renaissance !
Crédit photo : Fiche de presse du roman1256

Détails sur le produit

• Broché: 224 pages
• Editeur : Hugo Roman (21 mai 2015)
• Langue : Français
• ISBN-10: 2755617659
• ISBN-13: 978-2755617658
• Dimensions du produit: 22,1 x 2,2 x 15,6 cm



      • Rueducommerce.fr



Réparateur et installation PC et divers recommandé : chez MEDIAPC ou MEDIAHD service parfait et bons produits !

Bannière
hebergement deshaiespizza marina vitry sur seineplaquiste médocshuttle

Moteur de Recherche. Inscription Gratuite.
 

À propos de Jérôme Cayla

Chroniqueur litteraire, lecteur et directeur de collection dans l'édition, auteur de deux romans : Mathilde et Trois roses blanches. Je travaille habituellement avec les services presse des éditions : In Octavo, Laura Mare, des Presses de la cité, du Moteur, JC Lattès, du Rocher, Luce Wilquin, Quadrature, Jigal, First, Elysad, Fleuve Noir, Lunatik, Volpiliere, PLE, T&A (Terre d'Auteur) , du Préau, Stéphane Millon, Borborygmes, glyphe, Edition KERO, etc. Me contacter par le formulaire de contact pour livre en services de presse.
Ce contenu a été publié dans Achat livre, Critiques littéraires, Livres, Romans historiques, Voyages, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.