Vaticanum, de JR Dos Santos

Croire sans avoir vu permet de croire sans regarder !

JR Dos Santos a l’habitude de mêler l’histoire à ses romans, faisant ainsi des thrillers historiques menés à un train d’enfer. La saga de Tomás Noroñha le démontre dans ce nouvel opus des aventures de l’historien. La religion étant le ciment qui fédère les peuples, JR Dos Santos y puise les éléments donnant un caractère plus profond, qui prend le lecteur pour ne plus le lâcher.

Dans Vaticanum, JR Dos Santos va encore un peu plus loin ! Dans le toujours plus, pour forcer encore le trait, il ose reprendre le scandale financier du Vatican, à la fin des années 80, impliquant la curie jusqu’aux plus hautes autorités du saint siège : L’opération mains propres qui défraya la chroniques en alimentant la presse internationale durant des mois. Un tumulte qui ébranla la chrétienté, la papauté et, écornifla sa crédibilité. L’infaillibilité du pape en prenant par là même un sérieux coup. Par chance pour cette religion, croire sans avoir vu permet de croire sans regarder, si bien que nul n’ose plus en parler. Pourtant, les pratiques singulières des financements de Rome restent on ne peut plus opaques…

Vaticanum est une plongée en apnée dans les dédales des finances de l’état chrétien. C’est glauque, immoral, voire criminel, mais ô combien passionnant ! Il est à croire que la propagation de la foi justifie les moyens pourvu que l’on ferme les yeux. Depuis toujours, la papauté régit le spirituel sur le temporel, faisant fi des décisions étatiques, car les lois administrant le séculier diffèrent de la conduite des âmes qui répond à d’autres critères échappant au pouvoir des hommes.

Sous prétexte d’une attaque du siège de Pierre par l’Etat Islamique, tente-t-on de cacher aux yeux du monde les comportements mafieux des finances papales, ou cherche-t-on à pérenniser un système, certes réprouvé, mais qui arrange bien quelques puissants tant il est commode de se servir d’une institution bancaire cultivant le secret en échappant à tout contrôle ? Vaticanum trace les comptes de la banque vaticane sous la forme d’une analyse presque journalistique d’une méthodologie à peine croyable, dans un siècle où chaque état cherche la chute des paradis fiscaux, afin de lutter contre les financements occultes, le blanchiment de l’argent sale et l’évasion fiscale, le roman de JR Dos Santos est un pavé dans la mare aux eaux pas si claires d’un état souverain : un richissime pasteur prêchant la pauvreté, le repentir et l’humilité. Mais soyons rassuré, la confession lessivera par un non-lieu salvateur les acteurs de ces opérations noires, un blanchissement ouvrant ainsi les portes du paradis céleste.

En librairie le 27 avril 2017

Présentation de l’éditeur

Depuis des siècles, trois prophéties annoncent la mort du pape –  » l’homme en blanc  » – et la chute du Vatican avec elle.
Alors que des documents de première importance sont volés dans la cité pontificale, le pape fait appel à Tomás Noroñha pour l’aider à les retrouver.
Celui-ci commence son travail d’investigation dans les catacombes de la basilique Saint-Pierre, mais sa mission prend très vite une nouvelle tournure. Le souverain pontife vient d’être enlevé, il est menacé de mort. Le compte à rebours commence et le chaos menace. Des millions de personnes descendent dans les rues, les attentats s’enchaînent et plusieurs pays se préparent à entrer en guerre. Le désormais célèbre cryptologue n’a pas d’autre choix que plonger dans les mystères du Vatican pour retrouver le pape et mettre fin à cette situation apocalyptique.

Un peu de l’auteur

La saga Tomás Noroñha est traduite en 18 langues et a dépassé les 3 millions d’exemplaires vendus dans le monde. La Formule de Dieu a été vendue en France à près de 400 000 exemplaires depuis sa parution.

José António Afonso Rodrigues dos Santos est né le 1er avril 1964 à Beira au Mozambique. C’est un journaliste et écrivain portugais. J.R. dos Santos est l’un des plus grands auteurs européens de thrillers historiques, plusieurs fois primé.
Il est actuellement le présentateur phare du journal télévisé de 20h pour les chaines RTP1, RTP Internacional, RTP África et RTP Mobile.
Il est également auteur à succès de thrillers qui mêlent religion et physique. Il naît au Mozambique alors que ce pays africain fait partie de l’empire portugais. Après l’effondrement de celui-ci en 1974, il déménage au Portugal puis à Macao, alors colonie portugaise en Chine. C’est là qu’il entame sa carrière de journaliste avant de retourner au Portugal puis en Grande-Bretagne, en 1986, recruté par la BBC à Londres.
A partir de 1990, José est de retour au Portugal, il travaille alors pour la télévision publique portugaise et enseigne le journalisme à l’université de Lisbonne. Alors qu’il présente le journal du soir en janvier 1991, la guerre du golfe éclate. L’évènement va le propulser sur le devant de la scène médiatique, il est promu présentateur vedette du journal télévisé. En tant que reporter de guerre il a couvert les évènements dans plusieurs pays incluant l’Angola, le Timor oriental, l’Afrique du sud, le conflit israélo-palestinien, l’Irak, la Bosnie…
Il est récompensé à maintes reprises pour ses reportages par CNN et le Press Club portugais. A partir de 2002, il commence à écrire des nouvelles pour un magazine littéraire.

Source photo & bio: Site de la FNAC
Remarqué par la critique littéraire, son deuxième livre La fille du capitaine devient un des best-sellers de l’année 2004. Le succès depuis ne s’est pas démenti. Régulièrement depuis 2012, plébiscité par les lecteurs portugais, il est lauréat du prix du Reader’s Digest. Après le succès de son opus La Formule de Dieu sorti en 2012, il publie L’ultime secret du Christ en 2013, La clé de Salomon en 2014 et Codex 632, le secret de Christophe Colomb en 2015, premier roman de la saga Tomás Noronha.

Détails sur le produit

• Broché: 632 pages
• Editeur : HC éditions (27 avril 2017)
• Collection : ROMAN
• Langue : Français
• ISBN-10: 235720334X
• ISBN-13: 978-2357203341
• Dimensions du produit: 14,7 x 5,6 x 22,1 cm





 

À propos de Jérôme Cayla

Chroniqueur litteraire, lecteur et directeur de collection dans l'édition, auteur de deux romans : Mathilde et Trois roses blanches. Je travaille habituellement avec les services presse des éditions : In Octavo, Laura Mare, des Presses de la cité, du Moteur, JC Lattès, du Rocher, Luce Wilquin, Quadrature, Jigal, First, Elysad, Fleuve Noir, Lunatik, Volpiliere, PLE, T&A (Terre d'Auteur) , du Préau, Stéphane Millon, Borborygmes, glyphe, Edition KERO, etc. Me contacter par le formulaire de contact pour livre en services de presse.
Ce contenu a été publié dans Achat livre, Critiques littéraires, Livres, Romans contemporains, Thriller, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire