Peace and death, de Patrick Cargnelutti

La mort n’occulte pas la vie ! Les pires malfrats savent aimer. L’amour est à même de raser les montagnes, de sortir des tabous, d’avoir l’audace du pire. La complicité en découlant est plus forte que la mort !

Immoral tant qu’il est possible de l’être, aussi noir qu’un puit sans fond, ce roman atypique entraîne son lecteur sur des terres que l’on n’attend pas. En effet, qui pourrait imaginer qu’un décès dans une maison de retraite médicalisée soit un crime ? Les pensionnaires ayant des difficultés pour se déplacer sans déambulateur, sentant déjà leurs forces les quitter, ils envisagent plus de bouffer les pissenlits par la racine que de faire des expéditions aventureuses. Pourtant, la victime ne peut avoir été là où elle est morte sans l’aide d’une tierce personne. D’autant plus qu’Odette, avant de passer l’arme à gauche, refusait tous déplacement ! L’inspectrice en charge de l’affaire veut comprendre comment et pourquoi…

De la France aux USA, le passé d’une pensionnaire intrigue ! Dans les faits, elle n’a pas d’existence légale…

Patrick Cargnelutti, brosse un roman où le personnage principal est d’une immoralité crasse. Coutumière du silence, la vieille dame a brouillé les pistes sans laisser de trace. Ayant passé sa vie à fuir, elle sait se fondre dans un rôle d’invisibilité : elle est n’importe qui, une ombre perdant la tête et dont les déplacements sont hasardeux.

C’est par amour, et dans le souci de préserver son anonymat que ce crime est commis, mais c’est aussi par vengeance pour des faits parfaitement prescrits par le temps, que seul le souvenir revendique. Un roman dont le cadre est une maison de retraite est surprenant. Pourtant, il y a tous les éléments d’un roman noir. Le lieutenant Céleste Alvarez, en charge de l’enquête, devra sortir des voies légales pour trouver la solution. Elle devra obtenir la confiance de Colette, la vieille dame suspectée, pour comprendre ce cheminement effarant, cette vie de fuite en avant en marge de la vie des citoyens normaux. L’histoire d’un couple uni pour le meilleur et pour le pire, surtout ! Un roman où la force de l’amour fait passer la pilule des crimes commis, où le pire semble presque normal. Une enquête dont même la justice ne saura que faire de l’assassin…

Présentation de l’éditeur

Y a-t-il eu un meurtre à la résidence pour personnes âgées Les Lilas ? C’est la première question que se pose la lieutenant Céleste Alvarez en se rendant sur les lieux aux aurores. Odette gît, fracassée, au bas d’un escalier auquel elle n’aurait jamais dû avoir accès. Comment a-t-elle pu arriver là en pleine nuit ? L’enquête s’annonce complexe et les témoignages plutôt flous : le personnel est surchargé de travail, quant aux autres pensionnaires, ils semblent tous un peu perdus… Dans sa chambre, Colette, elle, rêve de Rob, encore et encore : le ranch au Nevada, le Flower Power, San Francisco, la liberté, sa vie rocambolesque avec lui… Au cours de ses investigations, Alvarez va découvrir quelques incohérences qui, insidieusement, vont la conduire sur les traces d’une folle cavale entre le continent américain et la France… Avec l’amour pour feuille de route et la mort en filigrane…

Un peu de l’auteur

Patrick Cargnelutti est né en 1957 à Châlons-sur-Marne. En grande partie autodidacte, il a découvert comme il a pu la littérature, la musique, la peinture et la poésie, sans l’onction des institutions et la légitimité des diplômes, la curiosité lui tenant lieu de programme. Une carrière professionnelle en psychiatrie à tutoyer la folie dans tous ses états, la misère humaine sous toutes ses formes, puis un engagement associatif dans le domaine de la musique sous toutes ses formes également. Suivant le soleil, il est parti de l’est pour finir aujourd’hui totalement à l’ouest à scruter l’horizon depuis la rade de Brest, des fois que, dérive des continents aidant, l’Amérique pointe son nez dans la mer d’Iroise… Plongé dans le polar depuis son enfance, il a co-fondé en 2013 le webzine littéraire Quatre Sans Quatre et anime l’émission Des Polars et des Notes sur Radio Évasion.

Source bio: Editions JIGAL 

Détails sur le produit

• Broché: 344 pages
• Editeur : Jigal Editions (8 septembre 2017)
• Collection : Polar
• Langue : Français
• ISBN-10: 2377220150
• ISBN-13: 978-2377220151
• Dimensions du produit: 21 x 3,3 x 14 cm





< Peace and death, de Patrick Cargnelutti>

À propos de Jérôme Cayla

Chroniqueur litteraire, lecteur et directeur de collection dans l'édition, auteur de deux romans : Mathilde et Trois roses blanches. Je travaille habituellement avec les services presse des éditions : In Octavo, Laura Mare, des Presses de la cité, du Moteur, JC Lattès, du Rocher, Luce Wilquin, Quadrature, Jigal, First, Elysad, Fleuve Noir, Lunatik, Volpiliere, PLE, T&A (Terre d'Auteur) , du Préau, Stéphane Millon, Borborygmes, glyphe, Edition KERO, etc. Me contacter par le formulaire de contact pour livre en services de presse.
Ce contenu a été publié dans Achat livre, Critiques littéraires, Livres, Polars, Thriller, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire