Ce qui reste de candeur, par Thierry Brun

Thomas Boral est en fuite ! mais ce n’est pas la police qu’il évite, mais son employeur… En effet, ex homme de main d’un truand de haut vol, bien comme il faut dans le civil mais capable de tout par derrière, Franck Miller veut le faire taire. Thomas est en effet ce qu’on appelle un repenti. Il a fait un peu de prison pour la forme, puis libéré il se cache sous la protection des services secrets afin de témoigner lorsque Miller sera enfin sous les verrous. Mais là où il a sa planque, rien ne va se passer comme prévu ! La campagne réputée calme ne le sera pas vraiment… Thomas Brun nous offre ici un polar atypique ! Ce n’est pas une course entre gendarmes et voleurs, mais entre malfrats de grande envergure.

Thomas en partant a emmener une grosse somme d’argent pour assurer ses vieux jours. Miller veut récupérer son bien et faire taire celui qui peut témoigner contre lui. Les moyens dont dispose Miller sont considérables. A sa solde, une armée de combattants rompus aux techniques du combat en restant invisibles ne cessent d’inquiéter Thomas Boral. Il ne sait que trop le risque encouru pour l’avoir lui-même exercé. Puis il y a cette jeune femme, si belle, trop belle qui lui tend les bras. Malgré lui, il succombe à son charme, comme tous les hommes qui l’approchent… le viendra une mine d’emmerdes, ou pas…

Avec Thierry Brun on plonge en enfer ! La campagne devient vite un cloaque où tout devient possible. La trahison est omni présente. Perdus dans les montagnes, chacun a quelque chose à cacher et, des reproches à se faire pardonner. C’est un thriller haletant mené à un rythme d’enfer. Thomas qui cherche à se faire oublier a bien du mal à ne pas paraitre sous les projecteurs des gendarmes locaux. C’est glauque et violent, aussi noir que peut l’être de mourir salement au fond d’un ravin. Un roman qui égratigne les bonnes consciences car dans le domaine des possibles ! Laissons-les s’écharper entre eux, on relèvera les restes lorsque ce sera terminé, semble être la devise des services chargés de la protection du témoin !…

Présentation de l’éditeur

Thomas Boral était l’homme de main de Franck Miller, un individu véreux en cavale suite à de nombreuses malversations. Il est aussi le témoin capital à son procès qui doit avoir lieu prochainement. Ayant fait main basse sur l’argent amassé par Miller, Boral est devenu un repenti pour sauver sa peau et échapper à une vengeance inéluctable. En attendant le procès, il est protégé par les autorités, mis à l’abri, reclus, au pied de la montagne Noire. Mais pour combien de temps ? Dans cette région on dit que le vent rend fou et que les gouffres attirent et ne rendent jamais les imprudents tombés dans leurs entrailles. Et plus dangereuses que le tueur lancé à ses trousses, il y a là des rancoeurs accumulées… D’ailleurs on dit aussi de Delphine qu’elle est si belle que les hommes pourraient tuer pour elle.

Un peu de l’auteur

Né le 16 avril 1964, Thierry Brun vit à Paris après une enfance nomade qui le conduit du 17e arrondissement parisien aux quartiers de Garges-Lès-Gonesse en passant par Calais ou Fos-sur-Mer. Diplôme commercial en poche, il se lance dans la vie active et cumule des emplois aussi différents que steward Wagons-Lits, vendeur de tissus au marché Saint-Pierre ou secrétaire attaché aux passeports d’un importateur russe. Il fait ses véritables armes comme négociateur boursier à l’âge d’or du palais Brongniart, est plongé dans l’enfer de la criée, avant de se tourner dans les années 2000 vers la littérature. Il est l’auteur de Surhumain, (Plon, 2010), puis de La Ligne de tir (Le Passage, 2012), Les Rapaces, (Le Passage, 2016, Le Livre de Poche, 2017). Ce qui reste de candeur, (Editions Jigal, 2020) est son quatrième roman.

Source photo Babelio

Détails sur le produit

• Broché : 192 pages
• Editeur : Jigal Editions (15 février 2020)
• Collection : Polar
• Langue : Français
• ISBN-10 : 2377220940
• ISBN-13 : 978-2377220946
• Dimensions du produit : 19,5 x 1,6 x 12,5 cm






<” Ce qui reste de candeur, par Thierry Brun”>

A propos Jérôme Cayla

Chroniqueur litteraire, lecteur et directeur de collection dans l'édition, auteur de deux romans : Mathilde et Trois roses blanches. Je travaille habituellement avec les services presse des maisons d'éditions Me contacter par Mail sur contact Presse pour les livres en services de presse.
Ce contenu a été publié dans Achat livre, Critiques littéraires, Livres, Polars, Romans contemporains, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire