Les cicatrices, de Claire Favan

Un roman glaçant, à ne pas mettre dans toutes les mains !

Il y a des types comme ça, qui vivent sans vivre, la tête courbée par le poids des emmerdes qu’il accumulent malgré eux. Chez eux, les choses sont, c’est tout. Ils disent toujours oui, s’attirant de la sorte plus de nuages que d’éclaircies. Owen est ce genre de gars, foncièrement gentil, il ne sait pas se défendre. Vendeur de voiture au civil, plutôt doué dans le genre, il est un looser affectivement. Lassé des avances de Sally, la fille du patron, il a fini par l’épouser avec la bénédiction des parents. Lui, revenu à la vie après une amnésie totale due à une chute non expliquée, se trouvait avoir ainsi une famille. Las, l’épousée a un grain de folie allant croissant avec le temps ! Owen tente de divorcer, mais reste habiter une partie de la maison après le prononcé du divorce, par crainte des menaces de suicide de la dame.

Puis, dans son marasme quotidien, une jeune femme, tombe dans sa vie. Avec elle, Owen découvre ce à quoi ressemble l’amour. La découverte de cadavres va également troubler Owen : des traces ADN le désignent comme coupable potentiel des meurtres. Des crimes ignobles qui rappellent ceux d’un tueur en série, d’une violence rare, recherché depuis longtemps. Le FBI décide d’inculper Owen. Cependant, alors qu’il est en cellule, un autre corps est retrouvé ! Avec un sentiment amer, la police doit le relâcher…

Claire Favan signe ici un roman très noir, ignoble, avec un suspens qui ne cesse de rebondir. Un roman non pas avec une histoire, mais plusieurs, toutes aussi glauques les unes que les autres. Avec Claire Favan, les tueurs sont machiavéliques, froids et ordonnés. Ils élèvent le geste criminel au rang d’œuvre d’art. Tout est orchestré pour coller parfaitement à leur idéal meurtrier en ne laissant aucune trace, jamais ! Pourtant, l’ADN d’Owen est apparu en bouleversant ce que l’on savait du tueur nommé Twice par la police.

Un auteur de roman noir me disait aimer des coupables qu’ils soient vraiment ignobles et leurs crimes horribles. Claire Favan, qui nous offre ici un florilège d’assassins froids et méthodiques dont la perversité le dispute à la cruauté, s’inscrit dans cette logique sans demie mesure. Un livre pour les cœurs solidement accrochés !

Présentation de l’éditeur

Centralia, État de Washington. La vie d’Owen Maker est une pénitence. Pour s’acheter la paix, il a renoncé à toute tentative de rébellion.
En attendant le moment où il pourra se réinventer, cet homme pour ainsi dire ordinaire partage avec son ancienne compagne une maison divisée en deux. Il est l’ex patient, le gendre idéal, le vendeur préféré de son beau-père qui lui a créé un poste sur mesure. Un type docile. Enfin, presque. Car si Owen a renoncé à toute vie sociale, il résiste sur un point : ni le chantage au suicide de Sally ni les scènes qu’elle lui inflige quotidiennement et qui le désignent comme bourreau aux yeux des autres ne le feront revenir sur sa décision de se séparer d’elle.
Mais alors qu’une éclaircie venait d’illuminer son existence, Owen est vite ramené à sa juste place. Son ADN a été prélevé sur la scène de crime d’un tueur qui sévit en toute impunité dans la région, et ce depuis des années. La police et le FBI sont sur son dos. L’enfer qu’était son quotidien n’est rien à côté de la tempête qu’il s’apprête à affronter.

« Rebondissements et faux-semblants vont vous tenir en haleine tout au long de ce roman brillant. »
Céline Ménard, Espace Culturel Leclerc, Niort

« Sueurs froides, souffle coupé, une plume directe au rythme infernal. »
Le Parisien

Claire Favan travaille dans la finance. Elle est l’autrice, entre autres, de l’inoubliable diptyque composé du Tueur intime (prix VSD du Polar 2010, prix Sang pour Sang Polar 2011) et du Tueur de l’ombre, de Serre-moi fort (prix Griffe noire du meilleur polar français 2016) et, récemment, d’Inexorable. Roman après roman, elle poursuit son exploration des contre-jours de l’humanité.

Un peu de l’auteur

Claire Favan travaille dans la finance. Elle est l’autrice, entre autres, de l’inoubliable diptyque composé du Tueur intime (Prix VSD du Polar 2010, Prix Sang pour Sang Polar 2011) et du Tueur de l’ombre, de Serre-moi fort (Prix Griffe noire du meilleur polar français 2016) et, récemment, d’Inexorable.

Source photo Amazon :

Détails sur le produit

• Broché : 368 pages
• Editeur : HarperCollins (4 mars 2020)
• Collection : HarperCollins
• Langue : Français
• ISBN-13 : 979-1033904489
• ASIN : B0833XNHB2
• Dimensions du produit : 14 x 2,3 x 20,5 cm






<” Les cicatrices, de Claire Favan”>

A propos Jérôme Cayla

Chroniqueur litteraire, lecteur et directeur de collection dans l'édition, auteur de deux romans : Mathilde et Trois roses blanches. Je travaille habituellement avec les services presse des maisons d'éditions Me contacter par Mail sur contact Presse pour les livres en services de presse.
Ce contenu a été publié dans Achat livre, Critiques littéraires, Livres, Polars, Thriller, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire