L’orpheline des sœurs de la charité, de Florence Roche

Mathilde, orpheline, a passé son enfance chez les sœurs de la charité. Elle croise un jeune homme, fils d’une grande famille de la région, lors d’une promenade en 1913. Entre eux, c’est le coup de foudre et, malgré les manœuvres de la famille Josseran afin d’éviter cette mésalliance notoire, les amants refusent de céder. Sa famille a déjà pris des dispositions pour le mariage de leur fils unique avec une jeune fille de bonne famille, qui apportera dans la corbeille de mariage un apport financier non négligeable. Mathilde est connue comme étant la fille d’une criminelle d’une rare violence ayant ébranlé le microcosme local, quelques années plus tôt. ! Les parents d’Armand ne peuvent accepter ce choix de leur fils. Face aux pressions et menaces des Josseran, Mathilde se cache et Armand part pour le front, refusant le poste protégé obtenu par les relations de son père. Désormais, rien n’ira plus comme prévu.


Florence Roche nous emmène dans un véritable Thriller chez les sœurs de la charité ! Le lecteur est pris dans un tourbillon du début à la fin. Un roman où l’amour et la haine se combattent. La famille Josseran, gros industriels de Haute Loire, a une fortune suffisamment récente pour camper sur des positions intransigeantes. Le grand-père, partit de rien a construit une fortune que la famille entretient depuis. Faire de beaux mariages est le gage de leur notabilité, la preuve que l’on a oublié qu’ils viennent du peuple. Chez eux, comme dans beaucoup de famille jusqu’au début du XXème siècle, on ne se marie pas par amour, mais pour soutenir les alliances de la famille. Ils craignent autant de perdre leur rang, que de perdre leurs biens. Le mariage d’un bon financement avec une belle notoriété est une évidence. L’amour est une utopie pour le populaire, eux sont au-dessus de ce genre de faiblesse…


Un roman qui ravira autant les amateurs de thrillers que de romans historiques, bien que ce soit un roman terroir. Le suspense est maintenu jusqu’à la fin, sans temps mort. C’est un livre qui vous emmènera tard dans la nuit tant il est captivant. Florence Roche rédige ici un roman qui reflète parfaitement l’ambiance de la petite et haute bourgeoisie d’avant la première guerre mondiale. Les premier se piquant de faire plus pour faire oublier leurs récentes extractions, les autres regardant cela de haut, ne voulant pas s’abaisser à de si basses manœuvres ! Généralement au bord de la ruine, les grands noms se cherchaient les fortunes respectables pour conclure des mariages salutaires pour tenir leur rang. La peur du scandale, de la faute de goût ou de la mésalliance maintenait l’équilibre de ce petit monde. Mais c’est sans compter sur la nature humaine qui est par principe imprévisible…

Présentation de l’éditeur

Orpheline, Mathilde a grandi dans le pensionnat des Soeurs de la Charité au Puy-en-Velay. En 1913, lors d’une promenade, elle croise Armand, l’unique fils de la prospère famille Josserand. C’est le coup de foudre. Mais les parents du jeune homme font tout pour éloigner la jeune fille : Armand est déjà promis. En outre, Mathilde n’est qu’une simple lingère, et surtout elle serait la fille d’une criminelle, Lise Leclerc, condamnée au bagne pour le meurtre de quatre personnes. Mathilde, pour espérer goûter au bonheur, doit faire la lumière sur son passé. Elle se lance dans une quête effrénée pour comprendre l’acte fou commis par sa mère vingt ans auparavant et démêler l’écheveau que fut la vie de Lise Leclerc. Entre mystère et vengeance.

Un peu de l’auteur

Née au Puy en Velay en 1972, Florence Roche-Barthélémy partage avec sa profession d’enseignante sa passion pour l’écriture. Elle vit en Haute-Loire, à Saint-Julien Chapteuil, avec son mari et ses trois filles. Son premier roman, l’Emmuraillé, lui a permis d’entrer en littérature. Depuis, elle a publié dix romans aux éditions De Borée dont trois aux éditions France Loisirs, en avant-première. Ils sont à la fois des romans historiques et des romans terroir, avec des intrigues soutenues et accrocheuses.
Depuis 2015, Florence Roche publie ses romans aux éditions Calmann-Levy. Le premier : “La terre des Falgères” porte sur l’émancipation des femmes pendant la Première Guerre Mondiale. Le second, “L’école du lac”, est paru en janvier 2016 toujours chez Calmann-Levy. C’est un roman à intrigue qui se déroule dans l’entre-deux-guerres, en Auvergne, dans le décor d’une petite école communale.
Désormais, on peut trouver ses tous premiers romans en version numérique sur Amazon (kindle et bibliothèque gratuite). Ils sont aussi parus en livre de poche.
En 2017, chez Calmann-Lévy, “La réfugiée du domaine” reprend l’histoire des réfugiés arméniens en France après la Grande Guerre, à travers le destin romanesque et palpitant d’Irène, en quête de son identité. Un roman paru aussi chez France Loisirs, en audio-livre et en roman en gros caractères (Livra Diffusion).
En janvier 2018, toujours éditée par Calmann-Lévy, une saga familiale couvrant tout le 20ème siècle comble les amateurs de belles fresques de la Terre, avec des destins différents et captivants : “Philomène et les siens”.
En octobre 2018, “Les parfums d’Iris“, un roman publié aux Presses de la Cité, touche un public plus large. L’auteure a changé de genre et de style, tout en gardant un ancrage dans le territoire (Grasse). Il s’agit d’une histoire très bien documentée sur le monde de la parfumerie. Iris, en quête de vérité sur ses origines, entraîne les lecteurs dans de multiples péripéties, dans ses passions amoureuses avec des retournements de situation imprévisibles. L’intrigue est une réussite.
Florence Roche a gardé ce créneau de littérature contemporaine, avec une intrigue soutenue et bien menée dans “Le pensionnat de Catherine“, publié en avant-première chez France Loisirs depuis janvier 2019. La version classique est parue en octobre 2019 aux Presses de la Cité, pour être vendue dans toutes les librairies. L’Orpheline des sœurs de la Charité vient de paraître en exclusivité chez France Loisirs. Elle sera dans toutes les librairies en octobre 2020.

Source photo Lisez.com

Détails sur le produit

• ISBN-10 : 2258163706
• ISBN-13 : 978-2258163706
• Broché : 306 pages
• Poids de l’article : 400 g
• Dimensions du produit : 14 x 2.6 x 22.6 cm
• Éditeur : Presses de la Cité (1 octobre 2020)
• Langue : : Français








<” L’orpheline des sœurs de la charité, de Florence Roche”>

A propos Jérôme Cayla

Chroniqueur litteraire, lecteur et directeur de collection dans l'édition, auteur de deux romans : Mathilde et Trois roses blanches. Je travaille habituellement avec les services presse des maisons d'éditions Me contacter par Mail sur contact Presse pour les livres en services de presse.
Ce contenu a été publié dans Achat livre, Critiques littéraires, Livres, Presse de la Cité, Romans historiques, Thriller, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire